AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Dim 13 Sep - 18:37

    Plus que quinze minutes. Je devais vraiment me dépêcher si je ne souhaitais pas arriver en retard au lieu de rendez-vous. Heureusement, la Forêt Interdite n'était plus qu'à quelques pas. M'arrêtant trente secondes, je jetai un retard en arrière : pas un bruit, personne ne m'avait suivit, tout était calme. Rassuré, je m'engageai sous la haute couverture des arbres menaçants. D'après la note que j'avais reçue plus tôt dans la journée de la part du professeur Williams, je devais entrer dans la Forêt Interdite à onze heures quarante-cinq précise, et marcher pendant quinze minutes. J'arriverais normalement dans une petite clairière ronde, où, au centre, se tenait un bouleau. Voila à quoi devait ressembler le lieu de rendez-vous. Respirant un bon coup, je m'élançai donc, droit sur l'obscurité, d'où provenaient des bruits étranges, presque menaçants. Au début, la marche fut aisée, car la faible lumière qui provenait de la lune suffisait à éclairer mes pas. Mais après cinq minutes, je n'y voyais plus rien, l'obscurité régnant sur la forêt. Je prononçai alors un unique mot, à voix basse, comme si je craignais de réveiller une quelconque créature qui sommeillerait non-loin de moi. Evidement, je savais que je n'étais pas en sécurité ici, que les menaces maintes fois émises par les professeurs n'étaient pas nulles. Tant pis. Je n'avais pas peur, je ne pouvais pas avoir peur.

    Robert : - Lumos.

    Immédiatement, une lumière s'alluma au bout de ma baguette. Néanmoins, elle semblait plus maigre que lorsque je l'utilisais au château. Peut-être que la Forêt ne désirait aucune lumière ? Et bien tant pis, il fallait que je puisse voir mon chemin. D'après les estimations de Mortem, bien plus doué que moi en ce qui concernait l'estimation du temps, il me restait dix minutes pour arriver à destination. Je continuai à marcher, tendant toutefois une attention toute particulière à tout ce qui m'entourait. Parfois, une branche bougeait, m'arrêtant net. Ce n'était qu'après quelques secondes, lorsque tout était immobile, que je reprenais mon chemin. J'entendais aussi des cris, certains plus proches que d'autres, et je me savais à la merci des créatures environnantes. Ignorant, bien que difficilement, tout ça, je m'obligeai à marcher, jusqu'à que les dix minutes passèrent.

    Le professeur Williams n'avait pas eut tort : une clairière de dix mètres s'ouvrait devant moi. Au milieu, un bouleau se tenait, l'écorce blanche contrastant avec l'obscurité. Quoiqu'ici, un trou s'ouvrait dans la couverture impénétrable de la Forêt, et les maigres rayons de lune éclairaient l'endroit d'une pâleur fantomatique. Je m'avançai jusqu'à me trouver sous les branches du bouleau, et j'attendis. Il ne me restait que ça à faire. Par précaution, j'éteignis le "Lumos", tendant l'oreille, scrutant les environs. Puis Mortem, enroulé autour de mon cou, m'informa :

    Mortem (Fourchelang) : - Elle arrrriisssveee !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Dim 13 Sep - 19:48





    Your destiny is right inside my hands



    La jeune femme s’étira avec douceur sur sa chaise. La dernière heure de la journée venait de s’achever, et elle devait reconnaître qu’elle était aussi heureuse que ses élèves de secondes années. La journée avait été longue pour tous le monde. Le professeur de potion se leva pour aller ouvrir la porte. Elle souriait a chacun des élèves qui sortait et qui lui adressait un au revoir timide.

    Ah j’oubliais !Il est très important que vous ameniez un des ingrédients de la liste que je vous ai passée en début d’année pour le cours prochain !

    Enseigner était devenue comme une seconde nature pour la jeune femme qui pourtant avait des occupations bien étranges pour un professeur a Poudlard. Etre mage noir n’était d’ailleurs pas de tout repos tous les jours avec un auror comme collègue. Toutefois elle continuait, doucement mais surement, de mener a bien son grand projet d’armée noire. Elle n’avait pas trouvé de meilleurs endroit que cette école pour trouver des jeunes sorciers possédant des talents ou des prédispositions pour la magie noire.
    L’élément le plus prometteur qu’elle avait pour l’instant était un de ses élèves de Serpentard en septième année. Très vite a son arrivée, elle avait pu trouvé en ce jeune homme, bien que plus jeune, un ami sincère avec qui elle jouait un double jeu qui l’amusait. Velislava avait la ferme intention de le recruter, et ce le plus vite possible afin de pouvoir l’entrainer aussi bien en magie qu’en potion, avant le départ de l’élève.
    Le matin même, en se levant, elle avait eut envie de revoir Robert. La sibérienne avait donc décidé de lui fixer un rendez-vous le soir même dans la foret interdite. Ne le voyant de la journée, elle avait envoyé Groban, son aigle noir, lui porter un mot.

    Mon très cher Robert.
    Il y a bien longtemps que tu n’as pas accordé a ta directrice de maison une petite entrevue.
    Je te fixe donc, si tu le désire, un rendez-vous cette nuit. Pour cela, tu vas devoir suivre a la lettre mes indications si tu ne souhaite pas te perdre et ne jamais revoir la lumière du jour.
    Il faut qu’a vingt-trois heure quarante-cinq tapante, tu pénètre dans la foret interdit par l’arbre penché peu après la cabane du gardien. Tu fera ensuite très attention a ne marcher qu’en ligne droite pendante quinze minutes. Tu te trouvera a ce moment la dans une clairière ronde ou un bouleau trône imposant au centre.
    A ce soir. Velislava.


    Elle ne doutait absolument pas que son élève vienne, autant par curiosité que par envie.
    La jeune femme ferma la porte de sa salle et se rendit a grands pas dans sa chambre, elle n’en sortie qu’une heure avant le rendez-vous, pieds nus vêtu d’une légère robe et de sa longue cape noires. Une fois dans le parc, elle partie s’asseoir sur la rive du lac et se mit a réfléchir a sa tactique afin d’attirer pleinement son élève déjà fervent adepte de la magie noire.
    Lorsqu’elle perçût au loin l’ombre de Robert se faufilant vers la foret interdite, un sourire amusé et ravi pris place sur son visage. Velislava se leva doucement et s’étira, faisant craquer toutes ses vertèbres une a une. Elle avait encore un peu de temps avant que son ami ne trouve le point de rendez-vous. La foret Interdite n’avait plus aucun secret pour elle y étant allé un nombre incalculable de fois, autant élève que professeur.
    La sibérienne attendit encore quelques minutes avant de s’élancer en courant, aussi silencieuse qu’un courant d’air, dans la foret interdite. Ses pieds ne touchait le sol qu’une fraction de seconde ne nécessitant aucun éclairage pour se repérer. A quelques pas de là, elle pouvait apercevoir la faible clarté de la baguette de Robert qui avançait a petits pas peu assurés. Se déplacer dans l’ombre avec rapidité ferait donc parti d’une de leur première leçon.
    Velislava était déjà adosser au bouleau lorsque la lumière tremblotante se rapprocha. La jeune femme était de bonne humeur, elle décida donc de jouer un peu avec son élève. Sans un bruit elle sortie de la clairière et attendit que Robert soit sous le bouleau pour commencer a courir a l’extérieure la clairière, lâchant fréquemment des petits éclats de rire. Finalement, elle se faufila derrière son ami et lui souffla tout doucement a l’oreille.

    Et bien…Que fais-tu dans la foret interdite a cette heure la ?

    Sans attendre de réponse, elle se mit face au jeune homme et lui adressa un large sourire avant de baisser le regard, enfin, façon de parler vu la tailler de Robert et celle de Velislava, sur Mortem, enroulé autours du cou de son maître. La jeune femme tendit la main et caressa affectueusement la tête du reptile.

    Cela fait un certain temps que je ne vous avez vu tous le deux !


Dernière édition par Velislavla Williams le Dim 13 Sep - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Dim 13 Sep - 20:18

    Velislavla : - Et bien ... Que fais-tu dans la Forêt Interdite à cette heure là ?

    Je sursautai en reconnaissant la voix du professeur Williams. Comment ne l'ai-je pas entendue arriver ? En plus Mortem m'avait avertit, et prenait à présent un malin plaisir, comme le prouvait ses ondulations rapides autour de mon cou. Je lui ferais payer ça à ma manière, bien que je fusse incapable de lui faire du mal. Avant que je puisse me retourner, le professeur Williams se retrouva face à moi. Vêtue d'une cape noire et ne portant rien aux pieds, je fus surpris. Je ne savais pas qu'elle était capable d'autant de légèreté, raison pour laquelle elle avait put me surprendre. Il faudra vraiment qu'à l'avenir, je fasse plus attention. En me souriant, ce qui prouva qu'elle avait prit plaisir à me jouer ce petit tour, elle caressa la tête de Mortem, qui ne fit rien pour se soustraire au contact physique de Velislavla, contact auquel il était à présent habitué.

    Velislavla : - Cela fait un certain temps que je ne vous avais vu tous le deux !

    Effectivement, Robert n'avait pas encore eut de cours de potions cette semaine, ce qui devait, normalement, arriver le jour suivant. Par contre, la raison pour laquelle le professeur n'avait pas attendu le jour suivant pour lui laisser un billet, comme elle le faisait normalement si discrètement, l'avait intrigué. La raison de cette entrevue privée devait vraiment être importante. Souriant à son tour, il répondit :

    Robert : - Disons qu'un rendez-vous au milieu de la Forêt Interdite, avec un professeur, est une chose qui ne se refuse pas.

    Par contre, c'était un choix bien curieux que la Forêt Interdite. Normalement, pour ce genre d'entrevues privées, Velislavla donnait rendez-vous à Robert dans son bureau personnel, ou alors dans la salle de cours de potions, lorsqu'aucun cours n'y avait lieu. Ou encore, de nombreuses fois, ils avaient discuté en marchant le long du lac, ou dans les corridors parfois déserts de Poudlard. Conscient que le professeur Williams attendait sûrement quelque chose d'important de lui, Robert engagea la suite de la conversation, d'une voix sûre de lui :

    Robert : - Je dois reconnaître que vous faites preuve d'une grande discrétion. Par contre, choisir la Forêt Interdite prouve que ce que vous avez à me dire est très important.

    En disant cela, il avait sourit, content que quelqu'un puisse lui accorder une telle confiance. Puis il attendit la réponse de son professeur, en la regardant respectueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Dim 13 Sep - 23:20


    Velislava agrandit son sourire tout en continuant de caresser distraitement la tête du serpent.Elle appréciait énormément ses animaux.Ils étaient la plupart du temps craint et meme détester de la majorité de la population qui les traitaient de dangeureux.En réalité il n’en était rien ;les gens en avaient peur a cause de leur ignorance complète sur ses reptiles.Il s’averait qu’ils n’étaient pas si différent de l’homme et que c’est eux qui étaient les plus effrayés.
    La jeune femme soupira et passa sa main dans ses cheveux avant de rapporter toute son attention sur Robert.
    Si elle l’avait désiré, elle aurait pu attendre le lendemain, où comme a son habitude,elle aurait fait parvenir d’une manière ou d’une autre,lors de son cours un petit billet a son élève indiquant leur prochain rendez-vous.Le jeune homme devait d’ailleurs être surprit de la demarche de som professeur,mais elle n’en avait que faire.Robert était son ami,et elle avait eut besoin de le voir le jour même.

    Disons qu'un rendez-vous au milieu de la Forêt Interdite, avec un professeur, est une chose qui ne se refuse pas.

    La jeune femme pouffa. Il est vrai qu’elle n’avait pas choisi un lieu habituel.Il était plus habitué a la retrouver dans son bureau ou encore dans le parc,mais seul la foret Interdite garantissait un terrain de taille importante,degagé et avec un minimum d’intimité. Et avec ce qu’elle comptait annoncer a Robert cette nuit,elle avait besoin de cet espace.Elle était de plus en terrain parfaitement connu si un problème venait a survenir.

    Je dois reconnaître que vous faites preuve d'une grande discrétion. Par contre, choisir la Forêt Interdite prouve que ce que vous avez à me dire est très important.

    Il avait adopté un ton assez sur de lui,ce qui plut assez a la jeune femme.La confiance en soi était une chose primordiale.Velislava retira sa main de la tête de Mortem après lui avoir fait un sourire comme si le reptile allait lui rendre son geste,avant de lever le regard et de le plonger dans celui respectueux de Robert.La jeune femme soupira avant de retirer sa cape et de s’asseoir sur le sol, adossée au bouleau.

    Combien de fois t’ai-je dit qu’il est inutile que tu me vouvoie en dehors des cours…J’ai l’impression de vieillir d’une dizaine d’année ;et arrivée a mon âge, c’est extrêmement désagréable !La jeune femme tapota doucement le sol a coté d’elle, signifiant a son ami qu’il ferait mieux de s’asseoir.
    J’espère que ma demande ne t’as pas trop étonné ce matin, mais…je ne pouvais plus attendre. Comme tu dois t’en douter, si je te demande de venir dans la foret Interdite, ce n’est pas pour prendre le thé.
    Elle sortie sa baguette. Quoique si tu en veux, il est toujours possible d’en avoir.

    Maintenant qu’elle approchait de la révélation, la jeune femme ne savait pas vraiment comment elle devait s’y prendre, et surtout pas si elle devais le dire ou le montrer, les images étant toujours plus frappantes que les paroles.

    Mon père m’a appris très tôt a me déplacer sans aucun bruit..Je pourrais aussi te l’enseigner si tu le désire ;c’est une faculté assez pratique je dois le reconnaître.Elle fit une pause pendant laquelle elle tourna une fois de plus son regard vers Robert. Même si tu es encore légèrement limite,tu as fait d’immenses progrès en potion, et je suis très fière de toi.Tu as fourni un travail méthodique,appliqué et constructif.Je pense très sérieusement que si tu appliquais la même méthode pour toutes les matières et choses de la vie,tu n’auras aucun problème ;meme si la spontanéité reste une chose importante et précieuse...Tu as Cela fais maintenant trois ans que l’on se connaît…Presque trois ans que l’on est ami et…J’ai détecté quelquechose en toi…qui me plait énormément…Je pourrais t’aider a devenir un très grand sorcier Robert…Vraiment très puissant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 14 Sep - 0:22

    Mon professeur semblait apprécier le ton que prenait la discussion. Elle me dit, après avoir cessé de caresser Mortem, que le vouvoiement n'était plus indispensable une fois en privé. En effet, lorsqu'ils ne se trouvaient pas un public, les deux personnes avaient prit l'habitude de se tutoyer. Après avoir dit cela, Velislavla s'assit sur le sol, me faisant comprendre que je devais en faire de même. Une fois ceci fait, elle continua ses explications d'une voix calme et posée :

    Velislavla : - J’espère que ma demande ne t’as pas trop étonné ce matin, mais ... je ne pouvais plus attendre. Comme tu dois t’en douter, si je te demande de venir dans la Forêt Interdite, ce n’est pas pour prendre le thé. Quoique si tu en veux, il est toujours possible d’en avoir.

    Je ne pus m'empêcher de rire. Elle savait parfaitement que j'appréciais, de temps en temps, de boire du thé. Mais c'était bien au chaud, entre quatre murs, et non pas au milieu de la Forêt Interdite. Mais cela eut l'effet de détendre l'atmosphère, bien qu'il ne soit nullement chargé. Disons plutôt qu'il était emplit de mystère. Velislavla m'expliqua que sa faculté à se déplacer sans bruits lui avait été enseignée par son père, et que si je le désirais, elle me l'apprendrait à son tour. A cette proposition, je souris. Qui ne rêverait pas de pouvoir se mouvoir sans émettre le moindre son ? Et si mon professeur souhaitait que je sache comme le faire, alors je donnerai tout mon possible pour ça. Et comme j'en avais très envie, là, tout à coup, je serais prêt à tout. Velislavla continua alors, cette fois-ci en me regardant :

    Velislavla : - Même si tu es encore légèrement limite, tu as fait d’immenses progrès en potion, et je suis très fière de toi. Tu as fourni un travail méthodique, appliqué et constructif.

    Si au début je fus un peu vexé, même si, au fond, je savais que je devais encore m'améliorer en potions, je m'emplis de fierté quand elle reconnut mon travail. Mais intérieurement, je me promis de travailler et d'étudier encore plus assidûment en potions. Velislavla m'informa aussi que si j'appliquais mes méthodes de travail à toutes mes branches ainsi qu'à toutes les choses de la vie, je n'aurais jamais de problèmes ni de soucis. A cette idée, je ne pus retenir un sourire. La femme invoqua alors notre amitié, qui durait à présent depuis trois ans. Ses paroles me firent alors extrêmement plaisir :

    Velislavla : - J’ai détecté quelque chose en toi ... qui me plait énormément. Je pourrais t’aider à devenir un très grand sorcier Robert ... Vraiment très puissant..

    Rien qu'au ton utilisé par Velislavla, un frisson parcourut mon échine, tout en déclenchant en moi un désir ardent de connaître la suite. Qu'avait-elle détecté en moi ? Le Fourchelang, elle savait déjà que je le parlais, ce qui n'était pas le cas des autres professeurs et élèves. Je voulais vraiment en savoir plus, connaître ses pensées, du moins celles qui me concernaient. Et puis son allusion à la puissance, ça me donnait tellement envie ! A cet instant, Mortem décida de quitter mon cou. Se glissant le long de mon dos, ce qui me fit frissonner de plaisir, il s'en alla tranquillement grimper le long du bouleau, disparaissant bientôt, camouflé par le feuillage. Mes pensées toutes chamboulées par les paroles de Velislavla, je présenti quelque chose de mauvais. Même si, sans que je sache pourquoi, cela m'attirait tel un aimant. J'aimais la magie noire, j'en connaissais quelques sorts, et le sentiment d'impatience qui me prenait à cet instant était le même que lorsque je m'apprêtais à apprendre un nouveau sort. J'en parlai à mon professeur :

    Robert : - J'accepte ta proposition. Et quelles sont les méthodes que tu comptes me faire utiliser pour que je devienne un puissant sorcier ?

    Elle avait sûrement deviné que j'étais impatient, que j'aurais voulu commencer tout de suite. Je ne devinais nullement ce qu'elle attendait de moi, mais j'étais prêt à me dévouer corps et âme poru devenir un puissant sorcier, montrer aux autres maisons que les Serpentards étaient supérieurs, montre que j'étais supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 14 Sep - 18:03


    La jeune femme allongea ses jambes sur le sol et sourit dans le vide.Elle releva légèrement la tête et contempla pendant un court instant les étoiles qui s’étalaient au dessus de son visage.Elle avait toujours rêvé d’aller explorer au dessus de la voute céleste,de découvrir en vrai ce qui entourait la Terre,voir les planètes sans l’aide d’un telescope.Mais elle savait parfaitement que cela ne pourrait jamais ce faire,aucune invention moldu ne le permettait,et la magie n’était pas encore assez poussée.
    Velislava retourna a l’observation de Robert.Son petit rictus de contrariété lorsqu’elle lui avait fait la remarque sur la justesse de ses notes ne lui avait pas echappé. C’était un jeune homme emplit de fierté et de self-estime ;deux caractères indispensable s’il voulait réussir en tant que mage noir.Il devrait toutefois apprendre a les modérer s’il ne désirait pas avoir de très mauvaises surprises pouvant s’avérer désastreuses et parfois mortelles.
    Voyant qu’il ne répondait pas immédiatement et qu’il avait prit un air concentré,la sibérienne décida de fouiller légèrement dans l’esprit du jeune homme.Le sentiment le plus important et présent qu’elle détectait était sans aucun doute la curiosité.Les paroles qu’elle avait prononcées l’intriguaient.Il désirait absolument en savoir plus ;plus sur ce qu’elle sous-entendait par puissance et sur ce qu’elle avait ressenti en lui.Il se demanda un instant si elle voulait parler de son aptitude a parler Fourchelang.Un petit sourire prit place sur ses lèvres.Beaucoup d’envie régnait aussi dans l’esprit de Robert ;l’envie d’apprendre,l’envie de la puissance.
    La jeune femme secoua légèrement la tête sortant doucement son esprit de celui de son élève. Elle n’avait pas besoin d’entendre la réponse de Robert pour savoir ce qu’il avait décidé et ce qu’il ressentait.

    J'accepte ta proposition. Et quelles sont les méthodes que tu comptes me faire utiliser pour que je devienne un puissant sorcier ?

    Velislava hocha la tête en signe de plaisir et de reconnaissance.Il était impatient de commencer…Et bien ils allaient débuter et bien plus vite qu’il ne le pensait.La jeune femme soupira et posa doucement sa main sur l’epaule de Robert.

    Robert…Comme tu as surement pu déjà le constater légèrement,je suis bien différente de tes autres professeurs…Mon père m’a elevé seul.Je n’ai jamais eut la présence maternelle que tout enfant devrait avoir,mais je ne m’en suis jamais plainte,et je ne le ferais jamais.


    Comme a son habitude,la jeune femme adorait inonder de paroles sa prochaine victime.Elle l’avait toujours fait,et le ferait toujours.Comment cette habitude lui était venue elle n’en savait rien,elle savait juste que cela montait énormément le taux d’adrénaline de sa victime qui ne savait pas quand elle l’acheverais,ce qui procurait un plaisir immense a la jeune femme.

    {Trois ans plus tot}
    Velislava était a la recherche de Loins Brinker,la seule personne qui pouvait lui donner des informations de l’interieur.Apres plusieurs mois de recherches,elle trouva enfin l’adresse d’un de ses anciens amis de Poudlard qui pourrait l’aider a retrouver sa fameuse victime.

    Maintenant, je vais te poser ma question. Je ne te la poserai qu’une fois et j’attendrais le temps qu’il faudra pour que tu me la donnes. Mais si j’étais toi, je ne tarderai pas trop.
    Jamais !Tu m’entends, ja…
    Endoloris !Crois-moi, évite de me couper. C’est très mal élevé et ca a le don de me m’énerver assez rapidement. Elle leva sa baguette et le sort s’annula encore une fois. Je disais donc que je ne dirais ma question qu’une seule fois. Où se trouve Lois Brinker ?
    Jamais !
    Comme tu voudras. Sectumsempra.

    L’homme se couvrit immédiatement de coupures et commença a perdre son sang a une vitesse faramineuse.

    Si j’attends encore 30 secondes tu vas mourir…Mais ce serait trop simple, et je n’aurais pas mon information. Vulnera Samento. Les coupures se refermèrent. Alors ?
    Ja…aamais.
    Endoloris !Tu as tord tu sais…Je le trouverais de toute manière…mais tu as décidé de faire ta forte tête…Je vais donc meubler la conversation pendant que tu souffre.A la sortie de Poudlard,mon mentor,un mage noir, m’avait mit sur la piste de faire des études afin de devenir une employée du ministère de la Magie au service des usages abusifs de la magie. [Mais…comme tu as pu t’en rendre compte, ça n’a pas forcement marché. À la mort de William, je me suis dis qu’il serait plus intelligent d’enrôler le plus de monde possible du coté de la magie noire…Et ou donc trouver un nombre important de sorcier disposé a étudier et a entrer dans la magie noire ? Je te laisse deviner…Dans une école de sorcellerie !Poudlard étant la meilleure…mon choix c’est tout naturellement porté la. Velislava s’étira et plongea son regard envoutant dans celui de l’homme. Tu vas bien ?Toujours pas disposé a me répondre ?La jeune femme explosa ensuite de rire. Et ca ne sert a rien de me regarder ainsi…Toi seul fais durer ton supplice !Je reprend. Cette idée a germé dans ma tête il y a déjà trois ans…J’ai du reprendre des cours de potions avancé pour être enfin acceptée au poste cette année. Et j’ai en plus effectuée quelques petites recherches, qui m’ont menées directement a toi, tué deux trois sorciers un peu partout sur Terre, et grâce a eux, je dois reconnaître que je suis assez douée en langue étrangère…Elle se leva. Tu ne craques toujours pas….et c’est fâcheux…Je ne pensais pas devoir en arriver la…Mais que veux-tu…tu ne me laisse pas le choix…
    Il est en vacance sur l’ile de Guernesey…
    Ahhh…en effet ;ton esprit le confirme…elle leva sa baguette et arrêta le sort d’endoloris.
    Pourquoi ne pas avoir lu mon esprit des le début ?
    La jeune femme partie dans un éclat de rire cristallin.Cela n’aurait pas été drôle du tout ! Avada Kedavra !

    {1870 dans la foret Interdite}
    J’ai donc grandit seule avec mon père au fin fond de la Siberie.J’avais 6 ans la première fois que j’ai vue une autre personne que lui.Et…Il m’a éduqué dans l’adoration d’un certain type de magie ;la magie noire.A 21 ans j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mentor ;William ! Et je serais pour toi comme lui a été pour moi.Je te formerais Robert je t’en fais le serment. La jeune femme bondit sur ses pieds,brandit sa baguette et prit un timbre de voix très doux,mais amplit de sadisme et d’autorité. Lèves-toi.Es-tu prêt a devenir un mage noir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 14 Sep - 21:20

    Velislavla : - Robert ... Comme tu as sûrement pu déjà le constater légèrement, je suis bien différente de tes autres professeurs ...

    Elle avait dit ça en posant sa main sur mes épaules. Ce contact inattendu ne brisa néanmoins pas ma réflexion sur les paroles du la jeune femme. Effectivement, Velislavla ne ressemblait pas aux autres professeurs de Poudlard. Lui même ne saurait dire ce qui était si différent en elle, mais au fond de lui, quelque chose lui disait qu'elle n'était pas ce qu'on pensait, ni ce qu'elle affirmait être. Par contre, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'elle était réellement, et à vrai dire, je n'avais jamais vraiment réfléchit sur ce point. Mais avant que je puisse penser à ça, Velislavla continua, m'apprenant que son père l'avait élevée, tout seul, sans la présence d'une mère. Un élan de tristesse et de compassion m'étreignit alors. Les souvenirs de ma propre mère étaient des plus heureux que je puisse avoir. M'imaginer sans ces pensées, non, je ne pouvais pas. Mais je ne pouvais pas me montrer faible, alors j'écoutai la suite de ses paroles. Avec attendu, me contentant de rester silencieux.

    Velislavla venait de Sibérie. Même si je me doutais qu'elle venait d'un quelconque pays des environs, j'en avais à présent la localisation exacte, même si ce n'était pas un détail bien important. Puis vint la partie la plus intéressante de son récit, celle qui, à son ton, me laissa le pressentiment que ma vie allait peut-être changer à cet instant précis, ou du moins, ma vision des choses, ainsi que celle de la Magie. Je fis en sorte que chacune de ses paroles restèrent ancrées dans ma mémoire, lorsqu'elle se mit à parler de sa "rencontre".

    Velislavla : - Il m’a éduquée dans l’adoration d’un certain type de magie ; la magie noire. A 21 ans j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mentor ; William !

    Je ne pus réprimer un frisson. La Magie Noire. A chaque fois que j'en entendais parler, un sentiment d'envie et de puissance s'emparait de moi. J'en connaissais quelques sorts, bien que mineurs, trouvés après de longues recherches dans la bibliothèque, parfois dans des rayons interdits aux simples élèves. Mais après tout, n'étais-je pas un élève spécial ? Redoublant d'attention, si c'était encore possible, j'écoutai la proposition de mon professeur : elle voulait devenir mon mentor, m'enseigner la Magie Noire ! J'en fus stupéfait. Je n'aurais jamais soupçonnée Velislavla d'être un Mage Noir ! Elle jouait bien son jeu. Mais que lui répondre ? Je savais qu'une fois engagé dans ce chemin, plus jamais je ne pourrais reculer. Etais-je prêt à renoncer à tout pour m'engager sur la voie de la Magie Noire ? Pendant que je réfléchissais à ça, mon professeur se dressa rapidement, brandissant sa baguette dans ma direction. En même temps, Mortem tomba la tête en premier, se faufilant dans mes habits, sa tête ne mettant pas long à réapparaitre à sa place habituelle : prêt de la mienne, son corps enroulé autour de mon cou et de mon torse. Sa présence me réconforta, car si l'attitude de Velislavla était suspecte, bien que je pensai ne pas avoir besoin de craindre qu'elle m'attaque, j'en fus rassuré, et je me levai, comme l'ordonnait mon professeur.

    Velislavla : - Es-tu prêt a devenir un Mage Noir ?

    Robert : - Je suis prêt ...

    Mortem (Fourchelang) : - Nous sssssommessss prêtsssssssssss !

    Mon ton était sûr, prouvant que j'avais bel et bien prit ma décision, et que je ne reviendrais pas dessus. Mon professeur, et désormais mentor, avait parlé avec autorité, et avec un ton avec lequel jamais elle ne m'avait parlé : j'y reconnu la Magie Noire ... Levant à mon tour la baguette, je m'attendais à devoir souffrir pour devenir un Mage Noir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 14 Sep - 22:15


    Velislava observa son élève se lever avec un léger sourire aux lèvres. Elle avait tout d’abord perçût un peu d’hésitation et un soupçon de peur dans les yeux de Robert,sensation qui fut renforcée et confirmée par la rapide lecture de son esprit.Ce fut seulement lorsque Mortem,son adorable reptile,reprit sa place habituelle, enroulé autour du torse du jeune homme,les deux têtes au même niveau,qu’il se detendit.
    La sibérienne était en position d’attaque,et n’hésiterais absolument pas a passer a l’offensive.
    Robert donna finalement une réponse positive a la demande de Velislava.Il était prêt a devenir un mage noir, où en tout cas a tout faire pour le devenir.Et il y avait du travail. Mortem siffla doucement.Seule la lecture de l’esprit de son élève permit a la jeune femme que le serpent était lui aussi prêt a tout faire pour que son maitre accède a la puissance.
    Le jeune homme,qui était désormais devenue le protégé de la mage noire leva a son tour sa baguette.Velislava sourit ; il était bel et bien prêt.

    Bien…très bien…Je vais donc devoir t’expliquer une petite série de règles que tu ne devras JAMAIS enfreindre. Elle avait hurlé le mot jamais,faisant s’envoler une chouette qui somnolait sur une branche du bouleau,attendant qu’une proie montre le bout de son nez. Il est très important pour ta sécurité,et pour la mienne,que tu les respecte très sérieusement.En public,nous continuerons a agir en temps qu’élève et professeur,aucun changement la dessus…Lorsque nous serons tout les deux,je te demanderais de toujours faire ce que je te demande.Si tu refuses,cela risque de m’énerver, et je te conseille de ne pas essayer de me voir énervée.Si jamais un jour tu me manques de respect lors de nos séances d’entrainement, où que tu baisse les bras,tu en pâtira plus que tu ne le pense.Comme tu l’as si bien deviner,je ne suis pas ce que je semble être,et t’attaquer,te torturer,te faire subir des douleurs pires encore que la mort ne me dérangera en aucun cas.Tu t’es engagé sur le terrain de la magie noire.Tu ne pourras en sortir qu’a ta mort.

    La jeune femme avait planté son regard dans celui de Robert.Ses lèvres esquissaient un sourire légèrement sadique.Velislava aimait retrouver sa véritable nature.Comme il s’en doutait parfaitement,le jeune homme s’attendais a souffrir,et il ne serait pas déçus.
    La sibérienne fit un léger mouvement de baguette qui envoya le jeune homme contre l’arbre.Il se retrouvait désormais dans l’incapacité de bouger.Elle fit quelques pas et vint se placer a quelques centimètres de son protégé.

    Il est désormais de mon devoir de te protéger le temps que durera ton apprentissage.Mais tu as toi aussi un devoir ;le devoir de cacher aux yeux de tous nos activités.Des que nous nous quitterons,tu devras récupérer le souvenir de cette soirée et l’enfuir quelques part.Je ne sais si tu peux les cacher dans ton serpent,mais cela serait une idée excellente ;je ferai quelques recherches demain. Elle s’eloigna de lui et fit le tour de l’arbre sans un bruit,venant se positionner après plusieurs secondes de silence total,a la droite de Robert et de lui souffler doucement a l’oreille. Tu es prêt a débuter aujourd’hui. Elle revint se placer la ou elle était juste avant. Tu as le choix entre deux leçons…La première sera…violente ;la seconde sera éprouvante.Tu ne t’amuseras nullement lors de ses exercices,je te prévient d'ores et déjà.Ils seront bien plus physiques,violents et traumatisants que tout ce que tu as connus dans ton passé. Je suis ici pour t’apprendre les bases,te donner des conseils et te faire souffrir.Tu ne peux être mage noir qu’en sachant quel sort tu utilise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 15 Sep - 7:06

    Velislavla commença en disant que je devrais respecter une petite série de règles, lesquelles, et elle hurla le mot jamais, je ne devrais enfraindre. Logiquement, je n'allais pas me vanter à Poudlard d'être un apprenti Mage Noir ! Mais je comprenais parfaitement qu'il existait sûrement une série de contraintes que je devais observer, histoire de ne pas griller ma couverture. Le première recommendation, continuer à faire comme si de rien n'était, notre relation publique se bornant à une simple relation professeur - élève. De toute façon, il en avait toujours été ainsi, et je tenais moi aussi à ce que ça reste ainsi. Par contre, en privé, je lui devais une obéissance sans failles. Etais-je prêt à ça ? Me comporter comme un vulgaire chien envers son maître ? Cela me répugna, mais au fond de moi, je le savais nécessaire. Et puis Velislavla, je ne la considérais plus comme un professeur, mais bel et bien comme un ami, alors pas de soucis pour lui obéir, même si je savais qu'à partir d'aujourd'hui, nos entrevues privées ne seraient sûrement plus pareilles. D'après elle, lui désobéir l'énerverait, chose que je ne voulais absolument pas ! Je ne pouvais pas me permettre, premièrement, de défier un professeur, et deuxièmement, un professeur Mage Noir ! Un véritable suicide !

    Velislavla : - Si jamais un jour tu me manques de respect lors de nos séances d’entrainement, où que tu baisse les bras, tu en pâtiras plus que tu ne le pense.

    Pas de soucis de ce côté là non plus. Car même si parfois, je me montrais hautain avec elle lors des leçons de potions, Velislavla savait parfaitement que ce n'était que pour garder mon apparence, et qu'en privé, jamais je n'oserais lui manquer de respect. Le Mage Noir annonça qu'elle n'aurait aucune réticence quant à me torturer. Tant mieux, cela ajouterait du piment à l'entraînement. Par contre, ses deux dernières phrases me frappèrent tel un boulet au ventre :

    Velislavla : - Tu t’es engagé sur le terrain de la Magie Noire. Tu ne pourras en sortir qu’à ta mort.

    En respirant un grand coup, pour relacher la pression, je me sentis mieux. Ma décision était prise, rien ne pourrait m'en faire changer d'avis. Les yeux de Velislavla croisèrent les mieux, et nous nous fixâmes quelques instants. Je vis dans ses yeux quelque chose d'effrayant, mais à la fois de terriblement envoûtant. Un peu comme la définition même que je me faisais de la Magie Noire. Effrayante et envoûtante, terriblement puissante. J'étais prêt à en suivre la voie. Mais avant que je puisse faire un unique pas, Velislavla fit bouger sa baguette, et sans rien prononcer, elle m'envoyer contre le bouleau. Mon dos frappa le tronc avec un bruit sec, mais je m'obligeai à ne pas crier. Par contre, Mortem s'enfuit, cherchant l'abris des branchages. Cela me fit rire. Par un rire amical ni rien. Non, un petit rire presque sadique. J'essayai de bouger mes membes, mais impossible, même ma baguette ne pouvait bouger. Arrivée à ma hauteur, Velislavla m'annonça que son devoir était de me protéger. Bien. Mon seul devoir d'après elle se limitait à cacher nos activités aux yeux de tous. Et pour cela, je devais récupérer mes souvenirs et les cacher quelque part. Au même moment où je pensais à Mortem, pour moi le seul lieu sûr de garder mes pensées, Velislavla le formula. Je souris : nous étions sur la même longeur d'ondes.

    Soudain elle disparut sans faire de bruit. Ne pouvait même pas bouger la tête, je fus contrait d'attendre, dans le silence de la clairière. Je m'obligeai à respirer lentement, à contrôler mes émotions, lorsqu'elle réaparut à ma droite. Elle me demanda si j'étais prêt à débuter aujourd'hui.

    Robert : - Je suis prêt.

    Puis se replaçant à quelques pas de moi, elle me proposa deux leçons. Dans la première, la violence serait maître, tandis que dans la deuxième, j'en sortirai éprouvé. Il fallait que je réfléchisse vite. Si je souffrais d'abord, mes forces seraient épuisées pour la suite. Alors que si je m'épuisais en premier, je pourrai toujours endurer la douleur. Mais Velislavla n'avait pas précisé si ces deux leçons auraient lieux à la suite, et je jugeai inapproprié de l'interrompre maintenant. Elle m'avisa que ses exercices ne seraient nullement amusants, et bien plus violents et physiques que tout ce que j'avais bien pu faire et subir jusqu'à présent. Tant mieux. Je ne voulais pas faire quelque chose dont tout le monde pouvait se montrer capable. Au moment de lui répondre, mon cerveau bouillonait : j'aurais dus choisir la deuxième option, par pur choix tactique et intéligent. Mais là, il ne s'agissait nullement d'une bataille, mais juste d'un entraînement. Et comme un Mage Noir, d'après mon mentor, devait savoir les sorts utilisés, je décidai de lui communiquer mon choix d'une voix calme. Mais avant, je fis le vide dans ma tête. J'étais prêt à souffrir.

    Robert : - Je choisis la première option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 15 Sep - 15:31


    Velislava ressentit toute la tension et le poids qui était tombé sur les épaules de son élève. La magie noire était une chose tellement puissante qu’il fallait une volonté inimaginable, ou une très bonne motivation, pour s’en sortir.
    La jeune femme avait appris, avec son expérience, qu’un bon mage noire devait aussi maitriser a un bon niveau la magie blanche. De ce point de vue la, Robert n’aurait pas de problème. Même si la magie noire était enseignée superficiellement a Poudlard,la magie blanche était l’enseignement principal.
    Le jeune homme respira un bon coup, ce qui lui permit de retrouver une certaine clarté dans son esprit. Il était décidé, et rien de ce que pouvait lui faire subir son mentor ne le détournerai de son chemin. Lorsqu’il se retrouva plaqué contre l’arbre, un rire a la limite du sadisme s’échappa de la gorge de Robert,ce qui fit sourire légèrement la jeune femme. Il était prêt a commencer l’entrainement le jour même, chose qui arrangeait on ne peut plus Velislava,elle voulait avoir suffisamment de temps pour le former, l’entraîner, et l’emmener au moins une fois en mission, qu’il voit la différence entre les exercices et les situations réelles. Le mentor de la sibérienne ne l’avait jamais emmener avec lui, et elle se souvenait encore parfaitement de la sensation de dépaysement et de peur qu’elle avait ressenti fasse a sa première victime ;elle avait failli ne plus jamais revoir le jour cette nuit la.

    {Dix ans plus tôt}
    Velislava venait de sortir de l’université. La nuit était déjà tombée depuis plus d’une heure et le froid s’était fait mordant. La jeune femme se fit apparaître une longue cape noire dans laquelle elle s’emmitoufla. Dans quelques minutes, elle allait se retrouver pour la toute première fois face a une future victime. Elle devait lui arracher la location d’un livre. Ce n’était pas une mission impossible, mais le stresse et un peu de peur pouvait se lire dans son regard. La sibérienne avançait a pas rapide dans les rues de Londres et se retrouva enfin devant la maison qu’elle cherchait. De la lumière émanait du premier étage, elle devait donc faire très attention. Avec lenteur et précision, elle déverrouilla la porte, fit disparaître sa cape et commença a monter les escaliers. Arrivé dans le salon, elle vit la femme qui somnolait a moitié sur son sofa, juste en face d’elle. Au lieu d’attaquer immédiatement, la peur prit possession du corps de Velislava qui poussa un cri, réveillant sa victime. Il s’en fallut de très peu pour que la sibérienne ne se fasse pas toucher et reprenne le dessus.

    {1870 dans la foret Interdite}
    Elle ne voulait pas que ce genre de mésaventure arrive a son tout premier élève.
    Apres plusieurs secondes d’hésitation, Robert fini par choisir la première leçon. Bon choix…Velislava ne savait pas encore si elle allait enchainer les deux leçons, mais une chose était certaine, la deuxième ne tarderait pas a avoir lieu.
    La sibérienne sourit a son élève avant de se reculer de quelques pas.Avec dextérité, elle s’attacha les cheveux et se mit a toiser son protégé.

    Tu as donc choisi le duel…Cette épreuve me permettra de juger ton niveau de magie noire, rouge et blanche !A ton niveau,et même au mien,il ne faut jamais hésiter a se servir de la magie blanche.Une excellente maitrise de la magie blanche et aussi extrêmement importante.En plus de ton niveau,je pourrais noter ta tactique,ton implication et ton niveau de peur…N’hésite jamais a m’attaquer,car comme je te l’ai dit,je n’hésiterais pas,et je ne te ferais pas de cadeau ;jamais ! La jeune femme,d’un imperceptible mouvement de baguette,défi le sort qui empêchait Robert de bouger. Soit très attentif aux conseils que je te donnerais tout au long de ce duel,il te seront d’importance vitale. Elle se mit en position d’attaque.A toi l’honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 15 Sep - 23:48

    Velislavla recula de quelques pas, mettant ainsi quelques mètres entre nous. D'après elle, l'épreuve choisie lui permettra de voir mon niveau dans les trois sortes de magies, c'est à dire la noire, la blanche, et le mélange des deux, la rouge. D'après elle, il ne fallait jamais, mais vraiment jamais, hésiter à se servir de la Magie Blanche. Gné ? Elle était Mage Noir et recommandait la Magie inverse à celle pratiquée ? Après une seconde de réflexion, je me trouvai stupide : il fallait être complet pour être un excellent Mage. Je me promis de ne pas délaisser les autres types de Magies. Velislavla continua ses explications, affirmant que je ne pouvais pas hésiter à l'attaquer, et que ce duel lui servirait à noter tout un tas d'informations sur moi. En effet, j'avais beau étudier ses leçons, elle ne m'avait jamais vu pratiquer un duel. Je savais que je devais tout donner, car mon professeur n'hésiterait pas non plus à me faire souffrir, qu'elle l'apprécierait même très fortement. Dès qu'elle eut bougée sa baguette, je pus de justesse éviter de tomber lamentablement au sol telle une vulgaire limace. Une fois debout, en prenant note que ses conseils seraient précieux, je débutai le duel.

    Au début, le sort Bloclang me parut approprié, car il empêcherait mon adversaire de formuler ses sorts. Mais je me souvins qu'elle n'en avait pas besoin, recalant cette idée dans un recoin de mon esprit : ce sort était réservé aux élèves, je le pratiquais même souvent ! Je jetai donc mon dévolu sur un autre sort que j'appréciais. Je le prononcé le plus bas possible. Raison ? Si Velislavla le faisait sans parler, autant que je commence à m'entraîner tout de suite.

    Robert : - Maxima Bombarda !

    En ajoutant la première parole, j'assurai ainsi l'augmentation du sort de base. D'un mouvement vertical de ma baguette, je sentis la décharge d'énergie caractéristique à l'utilisation de la Magie, même si je n'en tint pas compte. Ma seule préoccupation était Velislavla, mon adversaire, celle que je devais toucher, blesser, mettre hors d'état de nuire. Je savais que c'était impossible, mais je ne pouvais abandonner. Raison pour laquelle je visai avec précision l'endroit où elle se tenait, du moins, au moment où l'explosion eut lieu, envoyant un souffle de chaleur assez énorme, brûlant tout sur son passage ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mer 16 Sep - 19:06


    A peine la jeune femme avait elle termine son petit discours sur la leçon qui allait suivre, que Robert se mit en position d’attaque, sa baguette armée, et la tête haute. Velislava sourit a son élèves avant de faire le vide dans son esprit. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait été engagée dans un duel, et elle devait reprendre tous ses repères. Même si dans le cas présent ce n’était qu’un simple affrontement a but lucratif entre son protégé et elle, la sibérienne détestait être vaincu. Elle ferma lentement les yeux et investit avec lenteur et précision la totalité de l’esprit de Robert. Ses pensées, ses souvenirs et ses envies emplissaient désormais entièrement la tête de la mage noire. De cette manière, là jeune femme avait constamment une longueur d’avance sur son adversaire, sa capacité de legilimens était un véritable avantage sur la plus grande majorité de ses opposants. Gardant les yeux fermés, Velislava afficha un sourire amusé sur son visage.
    Robert était en train de réfléchir au tout premier sort qu’il allait lancer a son mentor. Tout d’abord la jeune femme ressentit un faible sentiment de satisfaction élève n’hésitait nullement a attaquer et a frapper le premier. Le sort qui vint tout d’abord dans l’esprit de Robert fut celui de Bloclang. La sibérienne ne put empêcher un pouffement d’amusement. Le seul intérêt de ce sort, vis a vis d’un sorcier sortit depuis longtemps de son école de magie, était de le rendre muet afin de taire ses cris. La mage noir pratiquait avec excellence les sortilèges informulés, elle n’avait donc pas besoin de parler pour neutraliser son adversaire. Le jeune homme s’en rendit d’ailleurs très rapidement compte et abandonna cette idée.
    Immédiatement après, un sort emplit l’esprit de Velislava : Maxima Bombarda ;qui semblait être le sort préféré du novice. En ajoutant Maxima, il désirait faire un maximum de dégâts autours de lui.

    Maxima Bombarda !

    Il avait chuchoté ce sort afin de débuter son entrainement aux sortilèges informulés. Juste avant que le sort ne parvienne jusqu'à elle, le professeur de potion fit apparaître un bouclier qui la protégea de l’explosion puis du souffle brulant provoqué par Robert. Il fallut plusieurs secondes pour que les flammes et la fumée ne se dispersent, laissant apparaître la jeune femme sans aucune atteinte de l’attaque.
    Afin que son élève puisse bien comprendre les leçons qu’elle allait lui donner, l’enseignante décida de formuler tout haut les sorts qu’elle allait lancer. Avec un léger regard sadique, elle décida de lancer un de ses sorts favoris. Il avait beau être élémentaire, il était radical .

    Stupefix.

    La jeune femme baissa sa baguette, indiquant l’arrêt momentané du combat. Elle adressa un immense sourire a Robert avant de sortir doucement de son esprit. Elle allait lui donner son tout premier conseil. La sibérienne avait décidé de lui en donner trois dans la soirée, et elle ne les divulguera que lorsque son élève en aurait besoin. Cela pourrait durer toute la nuit s’il le fallait, mais ils ne ressortiraient pas de cette foret tant que les avertissements n’avaient pas tous été donnés.

    Bien ; très bien !Je ne pensais pas que vous n’aviez pas encore apprit les sortilèges informulés. Mais ce n’est pas grave, je passerai une heure ou deux a te les enseigner. Bon…mon premier rapport ! Elle fit une courte pause. Comme tu l’as parfaitement deviné, le sort de Bloclang est complètement inutile sur moi…Il ne sera efficace que si tu désires étouffer des cris. Secondement, c’est très bien que tu ai chuchoté ton sort plutôt que de le crier. Un sorcier expérimenté s’attendra a ce qu’un pseudo novice dise a haute voix les sort qu’il utilise. Les chuchoter le déstabilisera……Troisièmement ; excellente attaque !Mais, parce qu’il y a toujours un mais, et ce sera mon premier conseil ;tu dois me visualiser en tant que victime, en tant que cible. Ton but sera de me réduire a un immense état de faiblesse afin que je te révèle tout ce que tu désire. Toutefois, retiens le bien ;tu ne dois jamais, ou tout du moins essayer, laisser de traces de violences physiques. Tes sorts doivent blesser mais ne doivent pas marquer. La magie noire, comme la blanche, laisse des traces ;et bien trop de mages se sont fait attraper en raison de marques stupides sur leurs victimes. Velislava sourit et reprit sa position de combat. Premier conseil terminé !Je t’en pris, attaque moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Jeu 17 Sep - 12:20

Lorsque, plusieurs secondes plus tard, les flammes se furent dissipées, je vis apparaître, entre les nuages de fumée noire, mon mentor, intact, sans la moindre égratignure, au milieu d'un large cercle complètement calciné. Elle avait sûrement utilisé un bouclier magique. Par contre, il a dut être sacrément puissant pour qu'elle s'en tire sans dommages ! Un élève de Pourdlard aurait sacrément morflé sans se donner vraiment à fond !

Velislavla : - Stupefix.

Merde ! Elle a agit trop vite ! Au moment où je m'apprêtai à formuler un sortilège de défense, je fus frappé par le sort de Velislavla. Je senti mes muscles se raidir, et je fus incapable même de parler. A cet instant, mon adversaire interrompit le combat. Toute souriante, elle commença à discuter avec moi, notamment sur les sortilèges impardonables. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que j'étais capable de les faire, mais seulement avec beaucoup de concentration. Et en ce moment, mon esprit n'avait pas été suffisamment concentré sur ça, mais plutôt sur le fait de réussir le sort Bombarda en y ajoutant un Maxima, tout en visant avec précision ma cible. Velislavla m'annonça que le Bloclang était surtout utile pour étouffer les cris. Tiens, je n'y avais jamais pensé à ça, et je me promis que dans pas longtemps, des élèves à Poudlard en feraient les frais. A cette pensée, je ne pus m'empêcher de sourire. J'écoutai ensuite son premier conseil de la soirée :

Velislavla : - Tu dois me visualiser en tant que victime, en tant que cible. Ton but sera de me réduire à un immense état de faiblesse afin que je te révèle tout ce que tu désire ...

Si j'avais déjà imaginé mon mentor en tant que cible, je n'avais pas pensé à le considérer comme une victime. Je me promis d'essayer. Puis mon adversaire me fit bien comprendre que je devais laisser le moins possible de marques physiques sur mes victimes. Je compris rapidement cette nécessité : ne pas laisser de traces qui pourraient faire remonter des Aurors jusqu'à notre piste. Je devais blesser sans marquer. Ca par contre, il faudrait que je m'y entraîne, et que je mette le sort Bombarda hors de mon registre lorsque je serai sous couverture de Mage Noir. Pendant que j'étais un simple élève, rien ne me contraignait à ignorer ce sort ! Puis reprenant sa position de combat, mon mentor m'ordonna de l'attaquer. Si je comprenais bien, une des activités principales des Mages Noirs était de tirer des informations à des individus, utilisant pour cela n’importe quel moyen, tant que ça ne les tuait pas, ou alors, que ça ne laissait pas de traces. Un sort me vint alors à l’esprit, et je le chuchotais :

Robert : - Incarcerem !

En faisant les mouvements correspondants avec ma baguette, je vis plusieurs cordes magiques se lancer dans la direction de Velislavla. Une autre attaque basique. Je devais innover, sinon elle me croirait faible et sans intéligence. J'ajoutai donc, encore plus bas, pour qu'elle ne l'entende pas, du moins je l'espérais :

Robert : - Stupéfix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Jeu 17 Sep - 15:08


    Juste après avoir prodigué son premier conseil,la jeune femme recula de quelques pas en remit sa baguette en position d’attaque.D’un rapide mouvement de poignet,elle annula le sort de stuefix,libérant Robert de la paralysie momentanée dans laquelle elle l’avait plongé.Encore une fois,avec lenteur et précision,elle investit l’esprit de son élève, prévoyant ainsi toutes les attaques qu’il allait faire.Encore une fois,le jeune homme se concentra sur le sort qu’il allait employé. Et une fois de plus,il le chuchota afin que Velislava ne puisse l’entendre.Toutefois,le jeune homme n’avait aucune idée du don de son mentor.

    Incarcerem


    La jeune femme vit plusieurs cordes ensorcelé se diriger vers sa direction.Contrairement a ce que pensait Robert,utiliser des sorts basiques était loin d’être un signe de faiblesse et d’ignorance.Velislava en utilisait très souvent car ils avait l’immense avantage de ne pas épuisés de trop celui qui les lançaient, et de plus,ils permettaient de surprendre l’adversaire. La jeune femme, juste avant de lancer un sort de bouclier,remarqua qu’un autre sort suivait de très près dans l’esprit de Robert.Il était entrain de lancer un stupefix afin que la jeune femme ne puisse échapper a son premier sort.
    Son protégé apprenait très vite. Il venait de découvrir par lui même le second conseil de la soirée. Il allait donc très vite, surement trop vite allait il penser,découvrir le troisième conseil,de loin le plus désagréable et douloureux.
    N’aimant pas utiliser plusieurs fois le même sort lors d’un duel, plus par fierté qu’autre chose,Velislava décida de transplaner derrière le bouleau afin d’eviter les sorts.S’y étant pris une seconde trop tard,un des rayons du sort de stupéfaction la toucha a la jambe lorsqu’elle changea de place.,L’empechant de marcher en direction de Robert,la jeune femme due perdre un temps précieux a annuler le sort.
    Désormais dans le dos du jeune homme, elle leva sa baguette et d’un coup de poignet habile lança un sort.

    Confringo.

    Son eleve allait souffrir de brulure très déplaisante.Dans le cas présent des choses,Velislava avait plus de liberté quant aux sorts que son adversaire.Elle aurait voulu arrêter le duel un instant,mais elle jugea préférable de le continuer.Le jeune était très bien parti,et il aurait ete idiot de le stopper en pleine action.A la place,elle se contenta de parler par à-coup sacadés,indiquant parfaitement qu’il était libre de l’attaquer quand il voulait.

    Il faut que tu continue comme ca…Utiliser des sorts basiques n’est absolument pas un mal..En plus d’etre simple et efficace dans la plupart des cas,un auror ne pourra pas t’arreter pour les avoir utiliser…Le jour ou mon armée sera levée,seulement ce jour la,nous pourrons ne plus nous en servir.Mais pas avant. La jeune femme avait contourné avec lenteur Robert et le fixait dans les yeux,se préparant a parer ses attaques. Tu as découvert par toi meme la deuxième leçon…Ne jamais laisser de temps a son adversaire pour préparer une défense.Ou autrement dit,toujours avoir une longueure d’avance…..Maintenant,tu vas devoir découvrir mon troisième conseil,le plus terrible.Prepares toi bien,je te l’apprendrais quand je le désirerais.En attendant…. Tarentallegra.

    La jeune femme reflechit très rapidement avant de rebouger légèrement sa baguette.

    Bloclang !

    Apres-tout,s’il était inutile sur elle,il devait l’etre sur Robert qui avait besoin de marmonner pour pouvoir lancer un sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Jeu 17 Sep - 16:17

    Au moment où elle s'apprêtait, d'après moi, à transplaner, Velislavla fut tout de même touchée par le Stupefix, au niveau des jambes. Puis elle disparut. Ne faisant plus aucun bruit, je balayai la zone qui se trouvait devant moins, je ne la vis nulle part. Mais je savais qu'elle ne devais pas être bien loin, cachée derrière un arbre un buisson. Redoublant d'attention, je me mainti en position de combat, l'oreille à l'écoute. Soudain, alors que je m'apprêtai à me retourner, je ressenti une violente douleur dans mon dos. Une brûlure, comme si on venait de poser des cendres chauffées à blanc sur ma peau nue. En grognant de douleur, je mis un genoux à terre. Je n'étais pas habitué à ce genre de choses, et même si la douleur ne me faisait pas peur, je n'avais jamais enduré quelque chose de tel. Je m'efforçai de tout mon être de ne pas hurler, me contentant de grogner très fort, même si je n'avais qu'une envie, crier fort, laisser sortir ma douleur.

    Mortem (Fourchelang) : - Réfléchissssssss, utilissssssssse ton cerveau SSSssssSSSSsssss ...

    Mortem. Je l'avais presque oublié, mais son intervention fut salvatrice. Magrlé la douleur, qui durait depuis maintenant presque trente secondes, je réfléchis. Sauf que le Bloclang de Velislavla m'empêcha de formuler le sort qui me délivrerait du Confringo. Immédiatement, la solution apparut dans mon esprit. J'espérais pouvoir surprendre ma "victime", pour reprendre ses mots, grâce à un sort. Peu à peu, je sentis la brûlure s'appaiser, jusqu'à qu'elle disparaisse totalement. Essouflé, mais reprenant rapidement mes esprits et ma respiration, je me relevai, prêt à l'attaque. Entretemps, Velislavla m'avait dit que les sorts basiques étaient très utiles et efficaces, car les Aurors ne pourraient m'arrêter à cause de ça. Je me promis de m'en souvenir. Son deuxième conseil, que j'appliquais par ailleurs souvent, était de ne jamais laisser de répit à mon adversaire. Je savais que les étudiants de Poudlard, souvent, lors des duels amicaux, se battaient tour par tour. Un lançait un sort, l'autre se défendait où encaissait, avant d'attaquer à son tour, et ainsi de suite. Moi non, je lançais souvent deux de suite, au cas où le premier louperait ma cible. Ou alors, je lançais un faible sort, sorte d'éclaireur, qui tromperait l'attention de mon ennemi, cachant ainsi le deuxième sort. Velislavla annonça alors que son troisième conseil arriverait bientôt. Elle me lança alors un sort que je connaissais, Tarentallegra, qui commençait à me faire danser, suivit immédiatement d'un Bloclang ! Ingénieux, très humiliant. Mais avant que je ne fasse un seul pas de danse, je prononçai dans mon esprit deux mots. Un sortilège informulé. "Finite Incantatem". Immédiatement, je senti ma langue se délier, magiquement bien sûr, ainsi que mon corps redevenir ma possession.

    La contre-attaque arrivait déjà. Je pensai à un autre sort que j'appréciais : Sectumsempra. Je l'avais appris dans un livre traitant de la Magie Noire, et j'espérais pouvoir cette fois toucher ma victime. Je voulais lui montrer que j'étais digne, et capable, de devenir un Mage Noir, d'être son élève. Et pour ça, je devais donner le maximum, sans craindre de la blesser. Par contre, dès que mon sort fut lancé, je sus que j'allais en subir les conséquences, tôt ou tard. Je me préparai donc mentalement et physiquement. Je reculai néanmoins de quelques pas, histoire de pouvoir anticiper un prochain mouvement adverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Ven 18 Sep - 16:41





    La jeune femme regarda le corps de son adversaire commencer doucement a danser de façon incontrôlé. Le bloclang empêchant a Robert toute contre attaque,Velislava sorti sans crainte de l’esprit de son élève avant de baisser sa garde et de détourner quelques instants le regard. Elle était a la recherche du serpent de son protégé. La sibérienne était entrain de penser a un quatrième conseil. Celui-ci pourrait s’avérer être pire que de la torture morale pour le jeune homme, mais elle le pensait indispensable.
    Alors qu’elle venait d’apercevoir le reptile qui glissait paisiblement aux cotés de son maitre.Velislava leva tranquillement la baguette et s’apprêtait a lancer un sort lorsqu’elle s’effondra sur le sol, sa baguette projeté a ses cotés. Son corps se vidait assez rapidement de son sang. L’ignoble troll fumant de Robert avait réussi les sorts informulés, il venait de lui lancer un sectusempra après s’être, le remarquait-elle, libéré de tous les maléfices qu’elle lui avait envoyé précédemment. Si elle ne se libérait pas de ce sort dans les quelques secondes suivantes, elle risquait de mourir, la dans la foret interdite, de la baguette d’un novice et qui plus est, de son protégé, et ça, elle ne le tolérerait jamais.Velislava ne savait absolument si Robert connaissait le sort conjurant le sectusempra.Il n’était jamais indiqué dans les livres, et il avait fallu que la jeune femme tue un autre mage noir pour que celui-ci lui révèle enfin ce précieux secret.
    Avec un râle puissant de rage et de détermination, la mage noire tendit le bras et attrapa sa baguette. Avec difficulté et mollesse, elle agita légèrement sa baguette en murmurant le sort sauveur qui l’empêcherai de mourir.

    Vulnera Samento

    Les plaies sanguinolentes de la jeune femme se refermèrent aussi rapidement que celles-ci s’étaient ouvertes. La jeune femme poussa un soupire sonore avant de retourner dans le duel. Avec rapidité et précision, elle s’appliqua un sort de désillusion, la rendant invisible aux yeux de Robert.Velislava se leva avec difficulté et perdit légèrement l’équilibre. Elle se lança ensuite un sort de ferula.Des bandages vinrent s’apposer contre ses plaies. Elle re soupira avec plus de délicatesse avant de se déplacer,venant se positionner a quelques centimètres a peine de Robert.
    Il avait décider de l’attaquer a coup de sort mortel, la jeune femme répondrait. Elle n’avait jamais supporter de perdre, et elle avait a l’instant juste failli. Malgré son orgueil légèrement froissé, elle devait reconnaître que son protégé avait fait preuve d’une grande tactique et d’une grande intelligence. Il l’avait trompé, ne disant pas qu’il savait déjà pratiquer les sortilèges informulés. L’ayant cru,Velislava s’était retiré inconsciemment de l’esprit de celui-ci, perdant tout contrôle d la situation. Elle se mordit violemment la langue jusqu’a sentir un léger filet de sang dans sa bouche. Par se geste, elle s’était promis de ne plus jamais être aussi idiote.
    La jeune sibérienne attendit quelques secondes avant de lever sa baguette vers le jeune homme un sourire aux lèvres.

    Expelliarmus. Elle regarda la baguette de son adversaire s’envoler a plusieurs mètres de là. Elle ne savait pas comment elle avait fait pour oublier ce sort, si simple, mais si efficace. Diffindo

    D’un rapide mouvement de baguette, elle redevient visible et toisa Robert,le regard mauvais, a la limite de la haine.

    Très très très dangereux et risqué ce que tu viens de faire la.Et comme tu dois t’en douter,tu vas le regretter.Tres amèrement.Tu vas connaître les pires douleurs,aussi bien physiques que morales.Il n’y a que de cette façon que tu pourras réellement comprendre les sorts que tu utilise. Elle fit une pause pendant laquelle elle s’éloigna de quelques pas. Pour vouloir blesser quelqu’un comme je vais te blesser,il faut le vouloir au plus profond de son être.Seule la volonté et la détermination te conduira aux plus hauts niveaux.Le courage et le savoir ne sont rien a coté.Ils sont bien évidemment utiles, mais pas indispensables. Le jour ou tu auras compris ca et que tu l’appliqueras vraiment, alors ce jour la je te laisserais seul. Je vais toutefois m’efforcer a t’apprendre un maximum de choses pendant que cette notion n’est pas encore acquise. Elle refit un pause et planta son regard dans celui du jeune homme. Robert,a partir de maintenant, prépare toi, cela sera a n’importe quel moment de la journée comme de la nuit.

    La jeune femme venait de donner son troisième conseil, qui sonnait plus comme une menace, mais il devait comprendre qu’elle était la maitresse du jeu et que désormais il lui appartenait corps et âme.


Dernière édition par Velislava Williams le Sam 26 Sep - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 22 Sep - 7:24

    Velislavla : - Vulnera Samento.

    Voila enfin ! Le sort que j'avais si ardument cherché dans la bibliothèque. Chaque livre traitant de Magie Noire y était passée, même ceux se trouvant dans la résèrve, mais rien. Je savais que le Sectumsempra était mortel, et qu'utilisé sur quelqu'un ne sachant pas la contre-formule, la mort guettait de très prêt la victime. Néanmoins, Velislavla était un Mage Noir, et elle devait bien connaître la contre-formule. Je ne pus toutefois pas réprimer un frisson à l'idée qu'elle ne la sache pas, si bien que pris de doutes, je commençai à penser sérieusement à l'idée d'annuler mon sort. Mais au moment où j'avais voulu le faire, mon mentor utilisa le contre-sort que j'attendais temps. Je détaillai avec attention chacun de ses mouvements, de manière à bien les imprimer dans mon esprit. De cette manière je pourrais m'entraîner, et très rapidement, je pourrai utiliser ce sort oh combien utile. Au moment où ses plaies se refermèrent, Velislavla parut soulagée. Puis elle devint invisible. Et merde ...

    Quelques secondes passèrent, et je les trouvai particulièrement longues. Je savais qu'elle devait être là, tout prêt de moi. A quelques centimètres peut-être ! Mais je ne pouvais pas commencer à lancer des sorts à tout hasard, car de toute façon, je ne la toucherais jamais. Soudain, ma baguette s'échappa de mes mains, s'envolant à quelques mètres de là, hors de portée. Un Expelliarmus. Très rusée. Puis après un sort de désillusion, mon mentor se montra à moi. Ce que je vis dans ses yeux me fit un peu peur. Elle n'avait pas du tout, mais alors pas du tout, apprécié ma tactique. Et comme je m'en doutais, j'allais grandement le regretter. Enfin, d'après elle, car moi, je ne regrettais pas mes gestes. Elle m'avait dit de donner mon meilleur, de ne pas avoir peur de la blesser, ce qu'à mon avis, j'avais parfaitement fait. Après, j'en assumais les conséquences, et m'y préparais. S'éloignant ensuite de quelques pas, elle m'expliqua que pour blesser quelqu'un comme elle allait me le faire, il fallait, au plus profond de moi-même, vouloir le faire, et que seule la détermination et la volonté me permettraient d'atteindre des niveaux excellents, et que le jour où je saurais le faire, alors elle ne sera plus mon mentor.

    Velislavla : - Robert, à partir de maintenant, prépares-toi, cela sera à n’importe quel moment de la journée comme de la nuit.

    Cette phrase me fit sourire. J'aimais bien ce genre de situation, aventureuses, dangereuses. Par contre, je savais parfaitement le sort que Velislavla me réservait. L'Endoloris, un sortilège impardonable. Du moins, je le pensais. Il parait que subir ce sortilège est des pires choses que l'on peut subir. Tant mieux, au moins, je l'aurais vécu. Par contre, j'espérais ne pas en garder des séquelles, ça serait fort facheux. Revenant sur le troisième conseil de mon mentor, je lui répondis :

    Robert : - Je serai prêt à n'importe quelle heure, de jour comme de nuit. Et j'assume mes actes, quels qu'ils soient ... Merci Mortem.

    Cette dernière phrase avait été prononcée amicalement, sans haine. Car au moment où la sorcière avait été déstabilisée par le Sectumsempra, Mortem, qui avait faillit se manger un sort à cet instant-là, c'était éloigné. Et lorsqu'un Expelliarmus m'avait arraché ma baguette, mon ami s'était rapidement déplacé, prenant l'objet entre ses crochets. Puis lentement, il avait rampé jusqu'à moi, utilisant toute la discrétion que possédait un serpent, jusqu'à que en me baissant très rapidement, je puis saisir ma baguette. J'étais de nouveau prêt ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 22 Sep - 19:30


    Je serai prêt à n'importe quelle heure, de jour comme de nuit. Et j'assume mes actes, quels qu'ils soient ... Merci Mortem.

    Le reptile avait savamment ramené la baguette de son maitre entre ses crochets. Il l’avait fait de façon sournoise et discrète, exactement ce qu’il fallait a un bon mage noir. Il venait d’offrir une possibilité a Robert de reprendre le combat. Velislava avait fini ses leçons du jour. Elle allait donc pouvoir user toute sa puissance contre son protège. Jusque la elle avait en sorte de dire a voix haute tous les sorts qu’elle utilisait, elle avait même été a peu près fair-play. Ce genre de duel ne faisait en général gagner personne. Un véritable duel de mage noir était bien différemment, il était beaucoup plus sournois, et surtout beaucoup moins prévisible, chacun essayant de tuer l’autre sans se faire toucher.
    Les très rares affrontements que Velislava avait fait de façon loyable et digne de la magie blanche avaient été contre des personnes qu’elle respectait profondément.
    Le jeune homme regarda l’espace d’un instant son serpent avec amitié.Il le couvait d’amour.La sibérienne leva les yeux aux ciel.Toute cette démonstration d’amour était…écœurante.Il serait seul dans ses futurs combats,il ne pourrait compter que sur lui même, et si déjà il acceptait de l’être d’une tiers personne,il n’était pas arriver au bout de ses peines. La jeune femme fut tenter de lancer un Avada Kedavra sur Mortem,mais elle s’en empêcha.

    {8 ans plus tôt}
    La jeune russe était assise sur les galets de La Rochelle. Elle aimait la France. C’était un pays légèrement en retard par rapport a l’avancée moldu anglaise, mais il y avait beaucoup plus de charme dans la langue française et dans les habitants même. Au point de vue sorcellerie, beaucoup de grands mages était originaire de ce pays. Une seule chose dérangeait la population entière :leur dirigeant : l’empereur Napoleon III.Par ses actions et ses décisions, il mettait le monde moldu français en grand danger.ce qui voulait dire un danger pour le monde sorcier tout entier. Ses actions politiques faisaient pressentir une guerre proche, qui ravagerait la population.
    La jeune femme secoua la tête, laissant ses boucles brunes sortirent du ruban avec le quel elle les avaient attachées. Si elle plongeait trop son regard azur dans des réflexions, jamais elle n’en sortirait, elle n’était absolument pas la pour cela.Velislava se mit donc a contempler la mer attendant son ami, son mentor.
    Apres plusieurs minutes, une main caressa doucement ses épaules et son cou.La jeune femme se retourna le regard menaçant mais baissa bien rapidement sa garde en remarquant que le coupable n’était autre que William,elle lui adressa un rapide sourire.

    Puis-je savoir ce que nous faisons ici… ?
    Et bien…L’homme avait plongé son regard ou se mêlait tendresse et haine dans celui de sa protégée. Cela ne voulait dire qu’une seule chose, il y aurait un duel.Nous sommes la pour finir ta formation Velislava.Aujourd’hui je te montrerai les absurdités que provoquent la politesse.


    Pourquoi il lui avait demandé de venir en France, elle n’en savait trop rien, mais ce qu’elle comprit parfaitement c’est que la politesse ne servait que si l’on désirait se faire tuer plus rapidement.
    Les premiers moments des duels lui rappelèrent l’attitude que prenaient les moldus il n’y a pas si longtemps…

    Je vous en prie messieurs les anglais ;tirez les premiers.

    {1870 dans la foret Interdite}
    Cette phrase a laquelle avait pensé il y a plus de huit ans résonna dans sa tête. Un sourire de satisfaction prit place sur le visage emplie d’innocence de la jeune femme. Avec une rapidité qu’elle n’avait pas témoignée de toutes ses années a Poudlard en tant que professeur, elle agita sa baguette et lança un sort a Robert.

    •Voyons comment tu t’en sors avec un sort de Videntrailles !•
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Jeu 24 Sep - 20:02

    Après quelques secondes de réflexion, Velislavla afficha un air satisfait. A quoi pouvait-elle bien avoir pensé ? Sûrement à une manière de me faire regretter ce que je venais de faire ? Au moment même où cette pensée effleura mon esprit, mon nouveau mentor agita sa baguette tellement rapidement que je ne pus pas réagir. Quelle vitesse ! Je savais parfaitement qu'il me serait impossible de formuler, ou pas, un sort de protection. Il ne me restait donc plus qu'à attendre le sort, ce qui arriva une fraction de secondes plus tard. Je détestais ne pas savoir ce qui allait m'arriver. Les sortilèges informulés, ça m'empêchait de prévoir des contres-sortilèges efficacement. Et quand je me sentis frappé de magie, je redoutais ce qui allait m'arriver. Instantanément, je sentis mon ventre se contracter, tandis qu'une vague de douleur irradia mon corps. En grognant de douleur, je m'obligeai à rester debout, fixant mon adversaire. Je ne pouvais pas l'ignorer juste à cause de la douleur, impossible. Mais bientôt, celle-ci devint tellement intense que je mis un genoux à terre. Je reconnaissais à présent le sort lancé par Velislavla : Videntrailles. Et si je le laissais agir, je finirai par recracher mes viscères, situation tout sauf intéressante. A cet instant, un filet de sang s'échappa de ma bouche, tandis que je toussais. Prenant sur ma fierté, je me concentrai de toutes mes forces, faisant abstraction de la douleur. Je savais quel sortilège j'allais utiliser. Et surtout, comment le mettre en scène.

    Robert : - Flambios.

    Agitant ma baguette dans tous les sens de manière très rapide, je vis avec satisfaction des flammes se former, ressemblant à un cobra. Cette représentation de Mortem fonça à toute allure sur Velislavla. Ce sort n'était pas puissant, il pouvait tout au plus occasionner quelques blessures superficielles, bien qu'embêtantes. Soudain, je toussai bruyament, éclaboussant le sol d'une gerbe de sang. Il fallait que je stoppe immédiatement le Videntrailles, sinon mon corps ne résisterait pas. Mais avant, j'avais une dernière chose à faire. Formulant dans ma tête l'incantation "Renis Cavem", il pointa ma baguette sur Velislavla. Je savais que ce sort était puissant, alors je le maîtrisai, de telle sorte que les flammes vertes et noires qui en sortirent prirent la forme d'une flèche, pas trop grande, d'un mètre de long. Je ne voulais pas tuer mon mentor. Ce combat me servait uniquement à lui montrer mon talent, ma force, ma ruse, ainsi que, principalement, ma détermination. Puis une fois le sort jeté, je prononçai avec difficulté :

    Robert : - Finite Incantem.

    Immédiatement, je sentis la douleur s'estomper. Mais les dégâts étaient faits, et j'aurais, indéniablement, besoin de soins rapidement après la fin du duel. Je pourrais le faire moi-même, mais l'endroit et le moment étaient mals choisis, et le travail de quelqu'un s'y connaissant serait préférable. Mais il était hors de question que je me rende à l'infirmerie, car on se demanderait tout de suite ce que j'avais fais. Rangeant ces pensées négatives dans un recoin de mes pensées, je me relevai avec difficulté, mais déterminé à ne pas lâcher prise. Ma tactique avait-elle fonctionné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Sam 26 Sep - 22:36


    A peine avait elle lancé son dernier sort, que la jeune femme se concentra au maximum afin de réinvestir entièrement l’esprit de Robert. Elle avait perdu cet avantage quelques secondes auparavant, et elle ne désirait absolument pas retenter l’expérience une fois de plus.
    Il se demandait a quoi elle pouvait penser…Si seulement il savait que quelque soit ce qu’il pensait, elle pouvait l’entendre et le prévoir.
    Lorsque le sort lui arriva dessus, il se rendit parfaitement compte qu’il n’aurait pas le temps de prévoir une contre attaque ou tout du moins un bouclier le protégeant légèrement de ce qui l’attendait.
    La jeune femme observa la scène qui se déroulait devant ses yeux. Et bien que cela fut horrible a avouer, cela lui plaisait énormément. Il y a bien trop longtemps qu’elle n’avait vu ce genre de spectacle, et elle s’y habituait très facilement. Très vite le jeune homme qui s’empêchait de tomber au sol en grognant fini par s’effondrer, ce qui provoqua un vague de plaisir dans le corps de Velislava. Il avait mis un genoux a terre ; le début de la capitulation, s’il déposait les mains sur la mousse légèrement humide de la clairière, cela en était fini de lui.
    La jeune sibérienne avait abandonnée a l’instant même ou le sectusempra l’avait touche. Elle s’était a ce moment la réellement sentie menacée, sentiment qui lui rendait sa véritable nature. Que le jeune homme qui se trouvait en face d’elle soit un élève de Poudlard, elle n’en avait plus rien a faire ; il était véritablement son ennemie, son agresseur de qu’il elle devait se défendre, et ce a n’importe quel moyen. Depuis son premier meurtre, elle éprouvait toujours une espèce de plaisir innommable a voire ses opposants souffrir. C’était très probablement une revanche personnelle sur celle qui l’avait fait souffrir avant qu’elle ne puisse reprendre le dessus. Le jeune femme laissa une respiration rauque s’échapper de sa gorge. Elle aurait voulu souffler quelque chose a Robert, elle aurait voulu lui dire que tant que l’on était pas mort, il y avait toujours de l’espoir ; mais elle ne dit rien, préférant observer la suite des évènements.

    {. . . . . .}
    Très Cher William.
    Cette lettre devrait te parvenir assez rapidement, ou tout du moins je l’espère. Je reviens a peine de la première mission que tu m’as confié il y a de cela un peu plus d’un mois. J’ai bien appliqué tous les conseils et les tactiques que tu m’as appris durant ces trois années. Mais je dois t’avouer que ce combat n’a absolument pas été facile, ou même sans blessures.
    Je suis assez déçue de moi-même et je voudrais te revoir très bientôt afin de pouvoir me remettre a niveau en ce qui concerne plusieurs sort de défense.
    Je suis donc arrivée sans trop d’encombres, mais une fois en face de ma victime somnolente, je me suis mise a paniquer, et je l’ai réveillé par mon cri de stupeur…Elle n’a pas réussi a me toucher au premier coup mais…les suivants ne furent pas aussi bien évités. Après plusieurs minutes de duel sans qu’elle n’arrive a me toucher, j’ai sorti mon esprit du sien a cause de mon épuisement grandissant, et j’ai fait la une grave erreur…Elle m’a lancé un sort d’endoloris…J ‘ai une fois de plus subi les pires tortures maitre…Ma victime, qui était a ce moment la devenue ma tortionnaire, en a profité pour me blesser physiquement, j’ai désormais une immense brulure sur la hanche gauche ;j’ai très peur d’avoir une cicatrice permanente…Au moment ou elle allait me lancer le sort ultime, j’ai réussi a reprendre possession de son esprit et a l’éloigner de moi. Dans un dernier effort j’en ai fini avec elle.. Mais.. Je ne pense pas pouvoir recommencer tel effort et espoir une autre fois.
    J’ai appris une leçon très importante au cours de cette mission…Il ne faut jamais abandonner, tant que la mort ne nous a pas emporté, il y a toujours de l’espoir.


    {1870 Foret Interdite}
    Le jeune homme venait de reconnaître le sort qui l’avait frapper : un videntraille rapide et efficace. Ce sort horrible agissait immédiatement et laissait très souvent celui qui avait été touché dans un état d’épuisement total. Il ne tuait pas a tous les coups, mais il blessait et handicapait…Dans plus d’un cas, il avait provoqué des séquelles définitives.
    Le jeune homme, toujours au sol, commençait a se rendre compte de la gravité de la situation. S’il attendait encore plusieurs minutes, il cracherait tout son intérieur sur le sol. À cet instant, il fut prit d’une quinte de toux, laissant un mince filet de sang s’échapper de sa bouche. Il souffrait ; c’était parfait.
    Robert se mit alors, pour la plus grande fierté de Velislava, a se ressaisir, il avait un plan pour riposter. Plan qui s’avérera bien évidemment inutile face a son mentor, mais c’était un plan quand même, il n’abandonnait pas. Le combat se terminerait donc plus rapidement que ce qu’elle n’avait prévue.
    Avec rapidité pour son état, le jeune homme lança successivement un flambios, faisant apparaître des gerbes de feux prenant la forme de Mortem, et un Renis Cavem, sort extrêmement dangereux lorsque l’on ne savait pas, on ne pouvait pas le maîtriser. Se formant une bulle de protection, les deux sorts l’entourèrent sans pouvoir la toucher. D’un habile mouvement de poignet, elle les fit cesser.
    Entre les deux sorts, le jeune homme avait été repris d’une quinte de toux, beaucoup plus violente que la précédente, le faisant cracher encore plus de sang avant de pouvoir utiliser un sortilège arrêtant le videntraille. Elle allait devoir nettoyer tout cela afin que personne ne puisse découvrir ce qui s’était dérouler cette nuit.
    Avec difficulté le protégé de la sibérienne se leva et regarda droit devant lui afin de voir comment avaient évolué ses sorts.
    La jeune femme lui lança un sourire sadique et mauvais. Il avait besoin de soins, s’était indéniable, mais pas tout de suite, elle n’en avait pas fini avec lui.
    Avant d’attaquer a son tour, elle préféra utiliser un sort de puissance, le Magicus Extremos qui allait amplifier tous les futurs sorts qu’elle lancerait. Ce n’était pas du manque de fair-play, c’était de la magie noire.
    Robert avait choisi le feu ; elle utiliserait donc l’eau, élément plus puissant encore que le feu destructeur. La jeune femme pointa dangereusement sa baguette sur l’élève et d’un rapide mouvement de poignet lança un Levicorpus suivit de très prêt d’un Aguamenti qu’elle dirigea sur la figure du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 28 Sep - 9:15

    J'étais dégouté. Mes sorts avaient entourés Velislavla, cherchant une faille inexistante dans sa bulle de protection. Puis après quelques secondes, mon mentor fit cesser mes sortilèges d'un simple coup de baguette. C'était, je devais bien l'avouer, rageant. Mais après tout, je n'étais qu'un élève, bien que de septième année, à Poudlard, contre, pour commencer, un professeur, et en plus, un Mage Noir. Qu'avais-je bien pu espérer contre un adversaire de cette "envergure". Sûrement rien. Mais le fait d'avoir tenu si longtemps m'emplissait de fierté, tandis qu'un sourire se dessinait sur mes lèvres quand je pensais au Sectumsempra. Mais mes pensées furent rapidement noircies par le sourire que me jetait Velislavla.

    Lorsqu'elle agita sa baguette, je me sentis attrapé par la cheville. Un Levicorpus ! Je me préparai donc mentalement à effectuer un petit vol plané dans cette petite clairière. Essayant de rester concentré, malgré l'altitude que je prenais, je vis un jet d'eau à l'allure plus que puissant se diriger droit sur moi. J'essayai un sort de protection, mais le fait que je sois suspendu m'empêchait de réaliser les bons mouvements. Je me maudis, me jurant à moi même que je m'entraînerais plus dur, car cette situation, je ne pouvais pas envisager de la vivre une deuxième fois. Ce fut donc à grand regret que je fus frappé de plein fouet par l'Aguamenti. Cette fois, le Levicorpus n'eut plus d'effet, tandis que je vis un énorme tronc séculaire se rapprocher dangereusement de moi, ou plutôt le contraire. J'allais me briser ! Il fallait que je trouve une solution et très très rapidement, sinon je gardrais à vie des séquelles de ce duel !

    Robert : - Arresto Momentum !

    Agitant ma baguette, j'espérai que mon sort allait fonctionner, car au moment où je m'appretais à subir l'impact terrible, rien ne se passa. Tout semblait lent, ranlenti. J'avais réussi ! Mes pieds se posèrent avec légèreté sur le tronc rugueux, et en donnant une impulsion, je me lançai vers le sol. Au moment où je touchai l'herbe de la clairière, tout redevint plus rapide. Je respirai avec difficulté, car même si le choc avec l'arbre avait put être évité, le sort aqueux m'avait sérieusement endommagé. Pour commencer, tous mes habits étaient mouillés jusqu'à la plus infime cellule de coton. Mes voies respiratoires aussi s'en trouvaient bouchées, tandis qu'à plusieurs endroits, mes lèvres étaient fendues. M'appliquant un Anapneo, je senti avec plaisir l'air s'engouffrer dans mes poumons. Par précautoin, je lançai un sotilège de ligne d'âge. Un trait fin, mais qui se perdit à ma droite et à ma gauche, m'assurèrent une bonne défense contre Velislavla. Pour parachever cela, je me lançai un Protego sur le quel je me concentrai particulièrement. Une fois ceci fait, je respirai un bon coup, et je dis à Velislavla sans trembler :

    Robert : - Velislavla. Je pense qu'il serait judicieux de s'arrêter ici pour aujourd'hui, bien que j'aie envie de continuer. Mais de toute façon, je ne gagnerai pas, j'ai retenu tes conseils. J'aimerais retirer mes souvenirs à l'intérieur de Mortem. Peux-tu m'apprendre comment le faire ?

    En effet, d'après le programme de cours, l'apprentissage de cette "matière" serait peut-être faite en fin d'année, si le planning le permettait. Hors, j'en avais besoin maintenant. Comme pour compléter mes pensées, Mortem se glissa le long de ma jambe, et reprit sa place habituelle. Par contre, pas sûr que mon mentor apprécie que j'arrête moi-même le combat. Mais si il continuait, je serais trop faible pour ensuite cacher mes souvenirs ... Je regardai donc Velislavla sans sourciller, espérant qu'elle comprenne que ce n'était nullement un affront à son autorité, mais une proposition, qu'elle n'était obligée d'accepter, auquel cas je continuerai à combattre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Lun 28 Sep - 17:11


    La frustration du jeune homme fit pouffer la jeune femme. À quoi s’attendait-il ?A ce que son mentor, pratiquant la magie noire et blanche depuis plus de seize ans, étudiant des sorts oubliés ou méconnus depuis vingt et un ans, et étant mage noir depuis dix ans, se laisser avoir si facilement ? La jeune femme était déjà suffisamment furieuse qu’il est réussi a la toucher deux fois, notamment avec un sectusempra qui avait bien failli lui être fatal.
    Ce genre de duel était bien évidemment fait a forces totalement inégales, et Robert n’avait absolument aucune chance de l’emporter. Toutefois, la jeune femme était extrêmement fière de son élève, et elle ne manquerait pas de le lui faire remarquer. Même si elle prônait, dans ce genre d’éducation, la fermeté la violence et la réprimande ; elle aimait encourager lorsqu’il y avait lieu d’être, et son protégé avait du potentiel.
    Au moment ou le sort de Levicorpus atteint le jeune homme, il se mit a s’envoler avant de se retrouver pendu par une cheville, la tête juste au dessus du sol. Velislava aurait sans aucun problème pue l’envoyer valser dans les airs puis dans un arbre, mais elle préféra tout d’abord utiliser un aguamenti, qui annula l’effet du premier sort, envoyant Robert dans les airs. Avec chance et succès, il ralentit toutes ses actions, ce qui lui permit de prendre appuie sur le tronc d’arbre afin d’arriver par la suite en douceur sur le sol mou, plutôt que de se prendre l’arbre dans le nez. Se blesser de cette façon se serait révélé particulièrement dangereux ; il en aurait été marqué a vie ;et la sibérienne n’aurait sans aucun doute pas pu le soigner seule. Pour l’instant, emmener l’élève qu’elle venait en quelques sorte de torturer, a Sainte Mangouste n’était pas forcement ce qu’elle désirait.
    Robert se releva tout doucement et inspira avec avidité et soulagement une immense bouffée d’air après s’être administré un anapnéo. Il leva lentement la tête et le regard en direction de son professeur. Velislava sentit qu’il hésitait légèrement : mais il finit par se lancer.

    Velislava. Je pense qu'il serait judicieux de s'arrêter ici pour aujourd'hui, bien que j'aie envie de continuer. Mais de toute façon, je ne gagnerai pas, j'ai retenu tes conseils. J'aimerais retirer mes souvenirs à l'intérieur de Mortem. Peux-tu m'apprendre comment le faire.

    Juste après sa tirade, la sibérienne sonda quelques secondes de plus l’esprit de son élève. Il était volontaire et décidait. Même s’il craignait légèrement qu’elle ne se vexe ou qu’elle prenne tout cela comme de l’insubordination, il était prêt a faire ce qu’elle lui dirait de faire.
    La jeune femme sourit avant de sortit doucement de son esprit. Pendant quelques secondes, elle ne dit rien, hésitant a ce qu’elle allait faire. Finalement, elle baissa sa garde et adressa un immense sourire réconfortant a Robert.

    Tu viens de faire preuve d’une très grande sagesse Robert, et je t’en félicite. Stopper un combat sur une défaite est une chose difficile a faire, mais tu l’as fais.Elle s’approcha de Robert et s’effondra assise sur le sol avant de tapoter les sol a ses cotés lui faisant signe de s’asseoir aussi. Par contre….tu pensais réellement que j’étais si cruelle que ca et que je ne te permettrais pas de stopper le combat ? Je ne veux pas non plus te tuer !!Ou tout du moins pas des le premier jour. Velislava poussa un petit rire. Avant de te montrer comment retirer tes pensées de ton esprit, nous avons deux petites choses a faire. La première est de te soigner et de nettoyer la clairière afin qu’il n’y ai aucune preuve de notre petit duel….La deuxième sera de faire un petit récapitulatif de ce qu’il vient de se dérouler. Par quoi désire tu que nous commencions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 29 Sep - 8:10

    Après quelques secondes d'attente, pendant lesquelles je me préparai mentalement à réagir à une quelconque attaque que tenterait Velislavla, elle baissa finalement sa baguette. Je fus soulagé, le duel était terminé. Elle me regarda alors en souriant, me félicitant de ma décision. Après tout, pourquoi, pas dans ce cas bien sûr, continuer un combat perdu d'avance ? S'asseyant alors à mes côtés, elle m'invita à en faire de même. M'asseoir sur le sol mou de la clairière fut un vrai régal. Elle me demanda alors si je pensais vraiment qu'elle était cruelle au point de continuer le combat. Franchement, je n'en savais rien. Velislavla était sage, intéligente, mais pendant ce combat, j'avais descellé dans ses yeux une lueur inquiétante, une ivresse du combat et de la souffrance. Mais si elle m'avait prit en tant que protégé, ce n'était pas pour me tuer après tout non ? Je secouai légèrement la tête, m'imaginant ce que ça devait être de vraiment combattre à mort contre elle.

    Velislavla : - Avant de te montrer comment retirer tes pensées de ton esprit, nous avons deux petites choses a faire. La première est de te soigner et de nettoyer la clairière afin qu’il n’y ai aucune preuve de notre petit duel ... La deuxième sera de faire un petit récapitulatif de ce qu’il vient de se dérouler. Par quoi désire tu que nous commencions ?

    Robert : - Je m'occupe de tout nettoyer.

    Effectivement, je n'avais pas du tout pensé aux dégâts que nous avions put causer. Je me levai, et regardait la clairière. Plusieurs endroits étaient fortement calcinés, d'autres gardaient des traces de violents affronts. Sur une petite zone, du sang éclabousait le sol. Mon sang. C'était à moi de le nettoyer. Agitant ma baguette, j'effectuai un Maxima Tergeo, et bientôt, toute trace de sang sur la clairière eut disparu. Je continuai par un Herbivicus, si bien que les traces d'explosions furent bientôt recouvertes d'une jolie couche d'herbe, se fondant dans la masse. Observant la clairière, je fus satisfait du résultat, et je retournai m'asseoir aux côtés de mon mentor. Il ne manquait plus qu'à récapituler les évenements de ce soir, avant de protéger mes souvenirs ! Je décidai de faire le premier pas. Fermant les yeux, je me mis à narrer :

    Robert : - Je pense que lorsque je suis venu ici, vous m'observiez. Les rires étaient de vous n'est-ce pas ? Vous m'avez proposé de devenir un Mage Noir, ce que j'ai accepté avec plaisir. Puis un duel s'est engagé. J'ai réussi à vous surprendre, mais j'ai sacrément morflé en retour. Je pense que j'en suis sorti plus mature, surtout grâce aux précieux conseils que vous m'avez donné.

    Voila, les grandes lignes étaient dites. Je n'étais pas très bon pour parler longtemps ...



    [Beurk, post nuuuul --'' Désolé !!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velislava Williams

avatar

Nombre de messages : 590
Pseudo : Gen
Copyright : ©Gennyshoo
Disponible RP ? : plus toujours plus

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Legilimens
Cat. Sorcellerie : Magie Noire
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 29 Sep - 12:37


    Le jeune homme voulait s’occuper de tout ce qui était nettoyage ; la mage noire n’allait absolument pas l’en empêcher !Les sort de ménage n’étaient absolument pas au gout de Velislava. Elle observa donc son élève se relever a peine quelques instants après s’être levé, et observer la clairière. Elle était dans un salle état, il fallait l’avouer. L’herbe était maculée du sang qu’avait craché Robert et de celui que Velislava avait perdu lorsque le sectusempra l’avait touché. Tout autours de l’endroit où se trouvait la jolie sibérienne il y a quelques instants, l’herbe était calcinée par les sorts du jeune homme. Plusieurs branches d’arbres gisaient piteusement sur le sol après avoir été cassées. La clairière avait grand besoin d’être nettoyée.
    A l’aide de plusieurs sorts, l’élève réussi sans problème a redonner l’aspect calme et l’impression de beauté singulière de la petite clairière.
    Velislava aimait énormément y aller. Il lui arrivait de passer plusieurs heures adossée à cet arbre. Elle venait ici tout particulièrement lorsqu’elle avait besoin de se concentrer à l’abri de tous bruits ou de toutes personnes. Elle venait aussi souvent s’entrainer avec ces autres protèges, c’était le lieu idéal méconnu de quasiment tous.
    Robert retourna s’asseoir aux cotés de son mentor et se tut pendant quelques instants. Il ferma doucement ses yeux comme pour se concentrer et se repasser la soirée dans la tête.

    Je pense que lorsque je suis venu ici, vous m'observiez. Les rires étaient de vous n'est-ce pas ? Vous m'avez proposé de devenir un Mage Noir, ce que j'ai accepté avec plaisir. Puis un duel s'est engagé. J'ai réussi à vous surprendre, mais j'ai sacrément morflé en retour. Je pense que j'en suis sorti plus mature, surtout grâce aux précieux conseils que vous m'avez donnés.
    Velislava sourit juste avant de frapper gentiment Robert sur l’épaule. Pourquoi me vouvoies-tu ?!Elle soupira. Mais bon ! Bonne observation, j’étais bien entrain d’analyser tes mouvements lorsque tu es arrivé et désolé si j’ai pu t’effrayer en rigolant. Elle fit une pause. A mon tour de faire un petit récapitulatif sur notre duel….Je suis extrêmement fière de toi Robert. C’était ton tout premier duel contre un mage noir, et tu t’en es sorti comme un chef…Tu as même réussi a me toucher violemment, ce que comme tu as pu remarquer, je n’ai pas forcement apprécier, et ce que je t’ai rendu…Je ne sais pas si mes conseils sont précieux, mais j’espère que tu les suivras a la lettre, ils m’ont plusieurs fois la vie, et en feront surement de même avec toi. Dans une future leçon, je t’apprendrais une autre chose essentielle, et tu risque d’en souffrir je te prévient d’avance…Pas au sens physique non… Tu en as assez pris pour l’instant ; mais mentalement. Elle se passa la main dans les cheveux. Mais avant toutes réflexions de ta part, je dois te soigner !Elle se leva en un éclair et ressorti sa baguette, la pointant sur Robert. Allez….Montre moi tes blessures.


[le pire post de toute mon aventure RPG......Désolé...Si j'ai de l'inspi ou du courage je reprendrais quelques petites descriptions sans interet aucun mais qui auront l'avantage de faire de la longueur xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert W. Fairfox

avatar

Nombre de messages : 329
Pseudo : Nazgoul
Copyright : Bazzart
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Fourchelang
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   Mar 29 Sep - 23:01

    [T'inquiète pas, j'ai bien aimé =) Pour les admins : j'ai l'accord de Vel' pour la faire agir pour mes soins !]



    Après m'avoir gentiment frappé l'épaule, Velislavla me fit remarquer que je l'avais tutoyée. Bah, j'avais tellement l'habitude de le faire lorsque nous étions "en public", c'est-à-dire principalement pendant les cours et dans les couloirs, que souvent, j'oubliais ce détail assez important. Tant pis pour cette fois ! Elle me confirma ensuite que c'était bien sa présence autour de moi, lors de mon arrivée dans la Forêt Interdite, et je me promis en rigolant intérieurement que je lui ficherais bien la trousse un de ces quatre ! Repoussant cette pensée amicale, je m'emplis de fierté lorsqu'elle s'annonça ... fière, de moi; notamment par le fait que j'ai réussis à la toucher violemment. Puis elle confirma l'importance de ses conseils, que je me promis de me rappeler à vie. Les paroles suivantes de Velislavla me firent néanmoins frémir ...

    Velislavla : - Dans une future leçon, je t’apprendrai une autre chose essentielle, et tu risque d’en souffrir je te prévient d’avance ... Pas au sens physique non ... Tu en as assez pris pour l’instant ; mais mentalement.

    Je n'avais pour l'instant jamais subit de véritables souffrances physiques, à part peut-être la mort de ma soeur, chose que je gardais au plus profond de mon être, et que personne à Poudlard ne connaissait, car je n'y pensais jamais, à part peut-être lorsque j'étais vraiment sûr d'être seul, avec Mortem. Mais bon, l'épreuve de mon mentor, je verrai bien le jour venu ! Puis Velislavla se décida à me soigner. Ce qui me faisait le plus souffrir, c'était mon ventre. Même si j'avais pus rapidement arrêter le sort, les dégâts n'étaient pas bénins. Ce fut donc avec le plus grand soulagement que je senti le sortilège informulé de Velislavla agir sur mes viscères, si bien que la douleur disparut peu à peu, de même que l'étrange sensation de mal-être. Mes lèvres se refermèrent elles-aussi, et après quelques minutes, je fus comme neuf ! A présent, une des parties les plus intéressantes de cette soirée pouvait venir ...

    Robert : - Je suis prêt à cacher mes pensées à l'intérieur de Mortem.

    J'en avais déjà discuté avec lui, il était d'accord. Respirant à fond, je me préparai à recevoir les enseignements de mon mentor !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams   

Revenir en haut Aller en bas
 

What do you want professor ? // pv : Velislavla Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside.the.darkness™ :: POUDLARD.AREAS :: Forêt Interdite -