AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Aino J. Wallen

avatar

Nombre de messages : 220
Pseudo : Aino
Copyright : By Me
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Metamorphage
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]   Ven 6 Nov - 22:05



[Withe Aino]


    Il faisait encore nuit lorsque ma fatigue était complètement disparue et que mon corps décida par lui même de se réveiller,je ne me levais jamais aussi tôt pourtant d'habitude,seul les rayons du soleil tapant sur les rideaux de mon lit à baldaquin me tirait des bras de morphée,pourtant la nuit totale tout était sombre et mes camarades de chambres dormaient à poing fermée.Je me glissa hors de mon lit et chuchota un enchantement pour que ma jupes et mon haut gris à cravate bleu me suivent jusque dans la salle commune,je pris aussi ma cape au cas ou il ferait un peu frai à cette heure-ci,d'ailleurs je ne savais même pas l'heure qu'il était.

    Seulement éclairée par la cheminée,ce qui est tout à fait normal à cette heure-ci,d'ailleurs je regarda l'horloge et il était à peu près quatre heure du matin,je m'étais vraiment réveillé tôt,exploit de ma part.Mes longs cheveux bleue trainaient sur le sol,pour une fois j'avais la flemme de les attacher donc je ne les mit pas en couette mais seulement en queue de cheval,puis posant les habits qui me suivaient je mit ma jupe et mon haut tranquillement sans me presser.Les flammes de la cheminée faisait craquer le bois,de fin petits crépitement suivit de claquement de temps en temps créait vraiment une ambiance nocturne je n'aimais pas trop les chose d'horreur ou autre mais là c'était plutôt agréable comme un feu de camp avec le confort en plus,enfin quand on avait un feu de camp sorcier c'était quand même confortable mais là c'était cette même ambiance dans la salle commune,il y faisait une douce chaleur aussi,chauffée par ce même feu la salle était vraiment sécurisante,je me demande si toute les salles communes sont pareilles...Robert ou même Alex ont-il la même genre de salle...Je me regarda dans le miroir,la queue de cheval m'allant plutôt bien et me donnant aussi un air plus adulte et mature je me dit que j'allais garder ça pour le moment je ne les remettrait en couette plus tard dans la matinée.Je mit ma cape sur le dos et pris la direction des couloirs.

    Sur le chemin je croisa plusieurs fantômes des différentes maisons,j'espère qu'il n'irons pas dire qu'il m'ont vue à cette heure ci,je ne sais même pas si j'ai le droit de sortir si tard,je me suis jamais renseignée en faite,si je suis préfète donc il ne devrait pas avoir de problèmes je pense.Je descendis tranquillement le grand escalier,pas à pas je passait entre autre le bonjour aux quelques tableaux qui comme moi ne dormaient pas à cette heure-ci,j'arrivais presque au troisième étage et je m'assis au milieux de l'escalier qui comme pour jouer avec moi s'amusait à bouger dans tout les sens,je me mit à rire et à m'amuser,c'est seulement au bout de quelques minutes qu'il s'arrêta lorsque je lui demanda pour aller me balader ailleurs.Je pris le chemin de la grande horloge,j'aimais être la bas quand je suis seule car les cliquetis et les bruit des rouages entre eux me procure comme de la nostalgie je ne sais pourquoi d'ailleurs.
    Il y avait plusieurs étages à monter car la tour était plutôt grande et comme j'aimais son sommet il me fallait tout remonter,je me demande si il n'existe pas un passage secret pour aller plus vite la haut.

    Bien sur cette partie du château n'était pas éclairer car personne n'y allait jamais la nuit,donc c'est avec un Lumos que je gravit les dernières marche avant d'arriver dans l'horloge,il faisait sombre,très sombre mais curieusement malgré que dehors il pleuvait,ce dont je venais de me rendre compte,dans l'horloge il ne faisait pas froid,peut être à cause des mouvement perpétuel des rouages qui créait une chaleur mécanique.Afin de ne pas garder mon Lumos constamment allumé car j'allais rester un moment ici comme d'habitude,car quand personne ne me trouvais dans l'établissement tout le monde,du moins ceux qui me connaisse,savaient qu'ils me trouveraient ici.Je pris donc la liberté de faire un petit sort faisant sortir des papillons colorée de ma baguette afin de les enchanter pour qu'il produisent de la lumière douce,ce qui éclairait en tamisé la pièce,on y voyait déjà un peu mieux et le fait que ce soit tamisé n'agressait pas les yeux et était plutôt agréable de voir des petites lucioles artificielles se balader comme cela.

    Je me mit debout sur le rouage horizontal,c'était celui qui tournait le plus lentement et donc ne donnais pas mal au cœur.Toute cette ambiance me fit souvenir d'une chanson,que j'ai d'ailleurs toujours connue mais je ne sais pas d'où car je ne l'ai jamais entendu ailleurs...peut être mes parents... Je me mit à la chanter à haute voix,de toute façon ici personne n'entendrait.


[La chanson est celle du petit lecteur donc écoutez là^.^,aussi peut importe qui vous entendrez completement la chanson d'Aino,merci d'avance]
_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]   Ven 13 Nov - 15:21

Aileen regarda sa montre. Bon Dieu qu’il était déjà tard. A dire vrai, la journée était même terminée et la suivante déjà pas mal entamée. Aileen estima alors nécessaire d’accélérer l’allure pour regagner au plus vite ses dortoirs. Mieux valait éviter de traîner plus que nécessaire ici.

Une telle décision était avant tout motivée par le fait de vouloir rejoindre son lit au plus vite, plus que par la peur d’être surprise à errer la nui dans les couloirs. Aileen n’était pas du genre à réclamer beaucoup de sommeil. Il lui arrivait de dormir neuf longues heures, parfois dix même, mais en règle général, seulement cinq ou six heures étaient largement suffisantes pour elle. Aussi, si elle se dépêchait à rejoindre son lit, elle serait complètement fraîche et dispo pour attaquer la journée lorsque sonnerait l’heure de se réveiller.

Quant à l’éventualité de croiser quelqu’un – un professeur bien entendu –, Aileen ne se faisait aucun soucis. Premièrement, elle était une Préfète. De part ce statut, elle avait la liberté de se déplacer dans les couloirs la nuit si cela était nécessaire. Certes, c’était une liberté offerte par sa fonction, mais pas un avantage dont elle pouvait abuser. En règle générale, les Préfets et Préfètes étaient autorisés à se balader dans les couloirs la nuit lorsqu’ils étaient réquisitionnés pour surveiller le château avec leurs professeurs. Mais bon, ce n’était pas le genre de chose qui arrivait si souvent.

De plus, sa présence ici était indépendante de sa volonté. S’étant portée volontaire pour monter un projet avec son professeur d’Enchantements, Aileen et lui avaient choisi cette nuit pour se réunir et discuter de ce projet. Mais la conversation s’étirant au même titre que les heures, lorsque l’élève et le professeur reprirent la notion du temps, la journée était terminée et la suivante déjà bien entamée.

Prenant congé de son professeur, Aileen s’était empressé de remonter le couloir. Après quelques pas, elle s’arrêta néanmoins à un croisement. Devant elle se dessinait le Grand Escalier, au bout du couloir. Néanmoins le couloir tout de suite à la droite de la Gryffondor lui semblait plus intéressant à prendre. Certes, son professeur lui avait assuré qu’elle ne risquerait rien si elle était surprise à « fureter », car il se tenait garante pour elle. Mais bon, si elle pouvait éviter une longue et pénible conversation pleine de remontrances, à laquelle s’en suivrait une autre pleine d’excuses et de je ne sais pas, elle préférait.

Prenant sa décision, Aileen se détourna du couloir qui l’aurait ramené au Grand Escalier et s’engagea plutôt dans celui qui avait attiré son attention. Ce dernier la mènerait à la tour de l’horloge. De là, elle pourrait grimper d’une traite jusqu’au cinquième étage. En quittant la tour de l’horloge par le couloir donnant sur la salle de bains des Préfets, elle trouverait une tapisserie derrière laquelle se dissimulait un étroit escalier menant au septième étage. Après, ce ne serait plus qu’une partie de plaisir car le portrait de la Grosse Dame se trouvait dans le couloir attenant à celui où elle déboucherait grâce au raccourci.

Au final, elle avait plus de chance de se faire attaquer par un Troll des montagnes plutôt que de croiser un professeur qui effectuait sa ronde dans le château.

Néanmoins, elle se fit une petite frayeur lorsque, arrivant dans la tour de l’horloge – juste avant de s’engager dans le couloir du cinquième étage –, elle entendit une voix qui fredonnait une chanson quelque part dans les étages de la tour. Craignant au début qu’il puisse s’agir d’un professeur, Aileen finit par se faire une raison : un professeur ne ferait rien de tel, à savoir chanter de la sorte.

Regardant le couloir du cinquième étage un court instant, Aileen finit par s’en détourner et continua son ascension dans la tour. Celle-ci comptait encore un étage supplémentaire, où étaient entre autres, entreposés le matériel du cadran et de la mécanique de l’horloge. Personne ne venait jamais s’aventurer dans cette partie de la tour. Vu qu’en plus aucun couloir ne la desservait, pour s’y retrouver, il fallait vraiment avoir eu la motivation de venir jusqu’ici.

Avançant sur la pointe des pieds pour ne pas faire craquer les marches de la tour qui étaient en bois, Aileen jeta un regard discret lorsque son regard se retrouva au niveau du plancher du dernier étage de la tour. Observant les yeux, elle ne vit rien. Il faisait trop nuit. Mais soudain, elle remarqua une faible lueur qui brillait dans le fin fond de la pièce. On aurait dit une luciole ou quelque chose dans le genre. Sa nature était magique en tout cas, Aileen le remarqua au premier coup d’œil.

Suivant la lueur du regard, Aileen posa les yeux sur la fille qui chantait. Ses longs cheveux bleus ne pouvaient pas la trahir : c’était Aino. Aileen se figea. La dernière fois que la Gryffondor avait rencontré la route de cette Serdaigle, les sorties à Pré-au-Lard étaient suspendus pour cause d’attaque meurtrière sur le village des sorciers. En plus, ce jour-là, Aileen avait surpris Aino traînant avec Robert. Bref, au final, Aileen doutait de vouloir croiser cette Serdaigle pour le moment.

S’apprêtant à se détourner pour retourner dans sa chambre, Aileen fut néanmoins sous le charme de la petite musique que fredonnait la Serdaigle. Même si la chanteuse en elle-même ne plaisait pas trop à Aileen, il fallait reconnaître que la chanson, elle, était magnifique. S’asseyant sur les marches, Aileen écouta en silence la fin de la chanson d’Aino.

Perdue dans ses pensées, Aileen ne put se contrôler lorsque, Aino ayant fini sa chanson, elle se redressa et dit à la Serdaigle :

« C’était magnifique. »

Se rendant compte qu’elle venait bêtement d’attirer l’attention de la Serdaigle sur elle, Aileen s’avança dans la lumière que projetaient les petites lucioles, et ajouta :

« Désolée. Je ne voulais pas écouter aux portes mais… en passant dans le coin j’ai entendu la musique et je n’ai pas pu m’empêcher de venir l’écouter. Excuses-moi. »

Aileen eut un petit sourire désolé. Puis elle se détourna et commença à s’éloigner.
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aino J. Wallen

avatar

Nombre de messages : 220
Pseudo : Aino
Copyright : By Me
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Metamorphage
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]   Dim 15 Nov - 22:24


    Aileen:« C’était magnifique. »

    Je venais à peine de finir ma chanson tandis que le rouage me plaça face à la porte,c'était la voix d'une jeune fille qui venait de retentir dans la pièce sombre éclairé seulement par mes papillons magiques,mais leur lumière n'allait pas jusqu'à l'escalier et je ne voyais qu'une silhouette au loin.Je descendis du rouage.J'étais toute rouge,quelqu'un m'avais entendu et je n'avais pas l'habitude d'avoir un publique,même si la voix avait dit que c'était bien je ne pouvais m'empêcher de rougir de gêne.Mais mis à par ça je stressais de savoir que c'était peut être un professeur,même avec mon pouvoir de préfet je ne pouvais pas rester comme ça dans la nuit dans la tour de l'horloge,il faudra que je trouve une excuse car sinon je risque peut être une retenue,pas terrible pour une préfète.

    La silhouette se dessina dans la lumière car elle venait de se rapprocher.Ouf ce n'était qu'Aileen,je ne la connaissais pas très bien à vrai dire à part quelques cours assise non loin d'elle on n'avait jamais vraiment parler plus que cela je savais jusque qu'elle était douée en métamorphose et très gentille,aussi elle avait une grande rivalité avec Robert je l'avais entendu lors d'un cour avec eux,apparemment il y avais de grosse tension entre eux...bon en soi ce n'est pas vraiment une surprise entre Gryffy et Serpy...de plus j'avais vu lors de la sortie à pré-au-lard que il y avais une tension...du moins avant que je ne tombe dans les pommes et que je ne me réveille,il y avais eu un meurtre je me souvient de rien entre ses deux evenement.

    Aileen:« Désolée. Je ne voulais pas écouter aux portes mais… en passant dans le coin j’ai entendu la musique et je n’ai pas pu m’empêcher de venir l’écouter. Excuses-moi. »
    Aino:"Ho ce n'est pas grave,je n'ai pas l'habitude que d'autre personne que moi viennent ici.Toi aussi tu à du mal à dormir?c'est mon cas je réfléchi trop quand je vais me coucher et il m'arrive de ne pas dormir du tout"

    Alors qu'elle était prête à partir j'entamai la conversation,laissant mes doigts glisser entre mes couettes bleu m'asseyant sur un rouage immobile un peu plus loin l'invitant à me rejoindre.Je n'ai jamais vraiment connue Aileen,je pense que c'est peut être le moment de se faire une camarade de plus,peut être en apprendrai-je plus sur elle et ses relations avec les autres et vice versa.Je lui arborais un visage souriant et chaleureux.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]   Jeu 26 Nov - 15:28

Aileen avait écoutait la douce mélodie d’Aino dans le plus grand silence. La musique était douce, assez mélancolique, mais d’une grande tendresse et d’une frappante beauté. Envoutée, la Gryffondor n’avait pu se résigner à tourner les talons et à partir. Au lieu de ça, elle s’était contentée de s’asseoir à même le sol, sur les marches en bois branlantes de l’escalier menant au sommet de la tour de l’horloge.

Une fois la musique terminée, Aileen en oublia toute retenue et félicita la Serdaigle pour sa prestation. Arf, si seulement avait pensé à tenir sa langue, elle n’aurait pas eu à échanger plus de mots avec la Serdaigle. Celle-ci n’inspirait pas vraiment confiance à la Gryffondor.

Après tout, Aileen se rappelait très bien la sortie à Pré-au-Lard – ce qui ne semblait pas être le cas de la Serdaigle qui s’était soudain évanouie avant de se réveiller en soutenant qu’elle ne se rappelait pas ce qui s’était passé depuis que la pluie avait commencé à tomber sur le village. D’où la méfiance de la Gryffondor. En effet, entre le moment où Aino avait apparemment perdu connaissance et le moment où elle avait refait surface – se souvenant bizarrement de rien –, il s’était passé plusieurs heures, heures pendant lesquelles Aileen avait côtoyé une Aino plus qu’en forme. Alors à moins que la jeune fille n’ait une jumelle qui idolâtrait la vipère Fairfox, Aileen doutait de la sincérité de la Serdaigle.

Quoiqu’il en soit, se maudissant d’avoir ouvert la bouche, Aileen fut contrainte d’avancer vers Aino pour échanger au moins quelques mots gentils. Décidemment, pourquoi ses parents ne l’avaient pas élevé comme une rebelle ? Elle aurait alors fait comme Fairfox, à savoir laissé Aino en plan et s’en aller sans rien ajouter de plus et en feignant de n’avoir rien dit.

Hélas, Aileen avait des bonnes manières elle, et du savoir-vivre. Arrivée à la hauteur d’Aino, Aileen s’excusa alors d’avoir écouté aux portes. Elle se justifia en disant qu’en passant dans les parages elle avait surpris la mélodie et qu’elle avait été envoutée. Elle ajouta qu’elle était désolée.

Bien, ayant fait preuve de savoir-vivre, la Gryffondor pouvait maintenant prendre congé et s’en aller. Certes, elle n’avait pas cette boule dans le ventre, signe d’une appréhension, qu’elle ressentait souvent lorsqu’Aino était dans les parages – surtout l’après-midi passé au cœur de l’orage à Pré-au-Lard –, néanmoins, Aileen n’était pas entièrement rassurée par ce tête-à-tête. Finalement, oublier est bien plus difficile que d’apprendre…

S’apprêtant à partir, Aileen fut interrompu dans son mouvement lorsqu’Aino s’adressa à elle, l’informant que ce n’était pas grave. Apparemment elle n’avait pas l’habitude que d’autres personnes qu’elles se rendent ici.

*Tu m’étonnes*, pensa Jordan.

Après tout, qui avait envie de passer des heures dans un grenier poussiéreux quand on avait la possibilité de se trouver une bonne cachette, au calme, à l’abri d’un des nombreux arbres qui peuplaient le gigantesque parc s’étalant aux pieds de Poudlard.

Sortant de ses pensées en entendant Aino ajouter quelque chose, Aileen l’entendit lui demander si elle aussi avait du mal à dormir – car pour la Serdaigle, venir ici était synonyme d’insomnies et de besoin d’évacuer un trop plein de réflexion. Secouant la tête, Aileen estima qu’elle n’avait pas à se justifier quant à la raison de sa présence ici. Après tout, elle était préfète aussi. Elle n’avait donc de comptes à rendre qu’à ses professeurs. Néanmoins, elle dit :

« Non, ce n’est pas ça. Je retournais à ma salle commune. J’ai travaillé toute la soirée sur un projet d’Enchantements avec le professeur et nous n’avons pas vu l’heure tourner. Je viens de prendre congé et je me dépêché de rejoindre le lit chaud qui m’attend. »

Aileen eut un sourire. Pourquoi parlait-elle de ça ? Elle n’aspirait qu’à une chose : être le plus loin possible d’Aino. Alors pourquoi discutait avec elle ? Elle avait l’air sympathique et gentille, certes, n’empêche qu’Aileen continuait à ressentir une certaine répulsion vis-à-vis de l’adolescente. On ne change pas ses aprioris aussi facilement qu’on peut le croire apparemment.

Voyant Aino bouger, Aileen la suivit du regard. Geste purement inconsidéré visant à garder un contact visuel avec son interlocuteur ou alors réaction défensive visant à garder un ennemi potentiel dans son champ de vision ? Aileen ne put trancher en faveur d’une réponse ou de l’autre. Elle était partagée entre deux sentiments : elle voulait fuir Aino, mais elle désirait quand même répondre à l’invitation de la jeune femme qui lui indiquait une place libre à côté d’elle.

Acquiesçant avec un sourire, Aileen s’avança vers Aino et s’assit à côté d’elle, la remerciant au passage pour sa proposition. Puis profitant de l’obscurité qui les entourait, Aileen plongea discrètement sa main dans sa poche, s’emparant de sa baguette et se tenant prête à s’en servir en cas de besoin. Après tout, sait-on jamais, elle préférait restait sur ses gardes. N’était-ce pas d’ailleurs la petite leçon que Robert lui avait enseignée en la croisant dans les couloirs quelques semaines plus tôt ? Aino ayant fraternisé avec la Vipère, il était normal que la Gryffondor soit sur ses gardes.

Un silence plus ou moins gênant suivit la proposition d’Aino. S’éclaircissant la gorge, Aileen décida de briser la glace et prit la parole la première :

« Ainsi donc tu souffres d’insomnies ? C’est occasionnel ou ça arrive très souvent ? Si c’est souvent, tu devrais probablement aller voir Miss Karven, l’infirmière, elle te prescrira sûrement quelque chose qui pourrait t’aider. »

Hum… Certes, ce n’était pas très intéressant comme début de conversation, mais c’était un moyen de briser la glace, non ?
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's Only A Fairy Tales [PV Aileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside.the.darkness™ :: POUDLARD.INC :: Troisième étage :: . Tour de l'Horloge -