AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.   Ven 13 Nov - 21:10

« Tu vas où Leen ? »
« J’ai besoin de me détendre un peu. »
« Il est un peu tard pour aller à la bibliothèque. En plus tu as déjà emprunté une tonne de livres, il y a à peine deux jours, que tu n’as encore lus. »
« A vrai dire, j’ai été les rendre ce matin », avoua Aileen avec un petit sourire.
« Leen ! »
« Désolé Eli, tu me connais. »

Elizabeth acquiesça en levant les yeux vers le plafond de la salle commune en soupirant. Aileen était juste… Aileen. On ne pourrait pas la changer. Et puis, n’était-ce pas pour cette raison que tout le monde l’aimait ? La petite Miss-Je-Sais-Tout.

« Tu vas où alors ? »
« Quelle curieuse ! Je n’ai pas le droit d’avoir des secrets ? »

Elizabeth regarda Aileen avec insistance. Cette dernière détourna les yeux et commença à rougir. Oui, hélas pour elle, c’était souvent elle qui venait voir sa meilleure amie pour partager ses secrets. Des deux jeunes femmes, Aileen était la moins encline à pouvoir garder un secret pour elle-même, surtout si elle pouvait le partager avec sa sœur de cœur, celle en qui elle avait le plus confiance.

« Bien, bien, bien, j’avoue. Je suis nulle pour garder les secrets. Eh bien sache que je vais simplement me détendre en me prélassant dans un bon bain chaud. Tu veux venir ? Tu sais que, vu la taille de la baignoire, il y a assez de place pour deux ! »

Aileen faisait allusion à la salle-de-bain des Préfets. Depuis sa cinquième année – à savoir l’année dernière –, Aileen avait accès à la salle-de-bain des Préfets, qui comme son nom l’indique était réservée à une minorité d’élèves. En théorie, cette pièce était strictement réservée à l’usage des Préfets – et à eux seulement. Néanmoins, comme toujours, la pratique ne respectait pas les règles de la théorie. Ainsi donc, il n’était pas rare de surprendre des amis de Préfets squatter leur salle-de-bain, en total irrespect des règles en vigueur au château.

Evidemment, Aileen et Elizabeth n’avaient pas échappé à la règle. Etant pratiquement sœurs – elles se considéraient comme sœurs de cœur –, Aileen n’avait pu accepter le refus d’Elizabeth de venir découvrir la salle-de-bain dont elle était une des rares à connaître le mot de passe. Depuis, il n’était pas rare que les deux amies s’y rendent. Par respect envers le règlement, Elizabeth prenait la majeure partie de ses douches dans la salle-de-bains réservées aux filles. Mais lorsque les deux amies avaient besoin de se détendre et de penser à autres choses, elles faisaient un plongeon en duo dans la piscine olympique tenant lieu de baignoire aux Préfets.

Entendant des gloussements graves, Aileen et Elizabeth tournèrent la tête vers la table voisine de la leur. Là, trois garçons de septième année parlaient entre eux à voix basses, sans quitter des yeux les deux femmes. A voir leurs sourires lubriques, il n’était pas difficile de deviner le fond de leur pensée.

Aileen et Elizabeth soupirèrent à l’unisson :

« Les hommes. »

Aileen éclata de rire, de même qu’Elizabeth. Néanmoins, la Gryffondor refusa poliment la proposition de son amie. Elle avait déjà pris sa douche et l’idée de se prélasser dans un bon bain chaud au lieu de bosser sur sa dissertation d’histoire ne lui plaisait guère.

« Et après tu viendras dire que c’est moi qui travaille trop. »

Elizabeth fusilla gentiment Aileen du regard qui commença à s’éloigner à reculons.

« Ouais, ouais. Allez file. Et détends-toi bien. »
« Ne t’inquiète pas pour moi, maman. »

Aileen salua son amie et poussa le tableau de la Grosse Dame qui dissimulait l’entrée du passage secret menant à la salle commune de Gryffondor. Puis remontant le couloir, elle se dirigea vers celui qui était attenant à celui de la Grosse Dame. Là, derrière une tapisserie, elle emprunta l’escalier étroit, légèrement bancale, avec une marche traîtresse, qui descendait directement jusqu’au cinquième étage. De là, elle n’eut qu’à traverser trois couloirs voisins avant de voir l’entrée de la salle qu’elle recherchait.

Il s’agissait d’une porte, d’une simplicité déconcertante – la quatrième, à gauche, après la statue de Boris le Hagard, récemment installée. La plupart des jeunes élèves, qui ignoraient qu’il s’agissait de la salle-de-bain des Préfets, passaient généralement devant sans la voir. Les autres pensaient qu’il s’agissait d’un banal placard à balais. Mais Aileen, elle, savait qu’il s’agissait d’un véritable paradis sur terre.

« Douceur d’Erable. »

Un cliquetis métallique informa la Gryffondor que le mot de passe venait de déverrouiller la porte. Tournant la poignée et poussant le battant, Aileen pénétra dans ce lieu paradisiaque, tout en marbre blanc et riches dorures, au centre duquel trônait une gigantesque baignoire – plus une piscine même aux yeux d’Aileen – sur le pourtour de laquelle se trouvaient une centaine de robinets de tailles et de formes diverses et variées.

Pour les avoir tous testé l’un après l’autre l’année dernière, Aileen savait que ces robinets pouvaient déverser dans la baignoire tout un tas de choses, utiles ou non, mais définitivement amusantes. En plus d’eau - chaude ou froide -, ces robinets pouvaient faire sortir des bulles arc-en-ciel, de la mousse goût fraise ou framboises, du sel de bain aux senteurs boisées, et tout un tas d’autres trucs des plus comiques.

Sortant sa baguette de sa poche, Aileen dessina un cercle dans les airs, et une dizaine de robinets tournèrent en silence, commençant à remplir l’immense bassin d’eau chaude, additionnée d’un chouilla d’eau froide, de bulles senteurs noix de coco et de sels de bain aux douces couleurs rouge et or.

Laissant le bassin se remplir tranquillement, Aileen longea ce dernier, passant devant les cabinets, ainsi que l'imposant vitrail qui décorait les lieux : celui d’une Sirène, qui était actuellement plongée dans un profond sommeil. Tant mieux, car celle-ci n’était pas des plus bavardes et en plus, elle était d’une curiosité maladive. Donc moins Aileen la voyait lorsqu’elle venait, mieux elle se portait.

Continuant sa progression le long de la baignoire, Aileen alla déposer ses affaires sur le large comptoir dans lequel étaient creusés une dizaine de lavabos, en marbre eux aussi. D’un nouveau coup de baguette, Aileen fit voler une serviette jusqu’à elle, depuis l’étagère où elles étaient exposées. D’un blanc immaculé, d’une douceur incomparable, la serviette sentait la fraîcheur malgré qu’elle soit chaude.

Caressant du bout des doigts le blason de Poudlard qui était brodé sur la serviette, Aileen se détourna du miroir et regarda le bassin. A présent presque plein, elle coupa les robinets d’un nouveau coup de baguette et alla déposa sa serviette et sa baguette à côté de l’échelle qui permettait de descendre dans le bassin.

Ne pouvant résister plus longtemps à l’appel du bain qui fumait abondamment, recouvrant d’ores et déjà les miroirs d’une épaisse couche de buée, Aileen estima venue l’heure de se déshabiller pour enfin plonger dans ce bain qui n’attendait plus qu’elle.

Sans se baisser, la Gryffondor retira ses chaussures avec ses pieds, puis déboutonnant son pantalon, elle le fit glisser le long de ses jambes, le laissant choir au sol. S’attaquant à son chemisier, elle l’avait à moitié ouvert lorsqu’un bruit attira son attention. Se retournant, elle vit une silhouette, et poussa un cri apeuré sous l’effet de la surprise.

Néanmoins, reconnaissant immédiatement l’incruste, Aileen lui demanda sur un ton accusateur :

« Qu’est-ce que tu fais là ? »
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.   Mar 24 Nov - 21:11

    Shawn soupira pour la énième fois. Ce cours ne se terminera jamais, et lui, il allait finir par s’endormir sur place. Heureusement, son meilleur ami lui filait de temps en temps des coups coudes quand il le sentait partir. En même temps, s’il dormait la nuit au lieu de partir en exploration, il serait moins crevé. Pas grave, il profiterait de la pause du midi pour dormir un peu. Le jeune homme s’étira discrètement à la fin du cours. A ses côtés, son meilleur pote le regarda, amusé. Il n’était pas rare qu’il le trouve totalement endormi sur sa table le matin malgré qu’il ne sache pas ce qu’il faisait de ses nuits. Du moins, il avait une petite idée. « Tu devrais arrêter de courir auprès des filles, tu as vu la tête de zombie que tu te paies ? » le conseilla-t-il avant de changer d’avis, sous le regard noir de Shawn. « Très bien, je n’ai rien dit. Mais compte plus sur moi pour te réveiller » . Shawn leva les yeux au plafond. Il y avait une chance sur dix millions pour qu’il ne le réveille pas. Vive la solidarité masculine après tout. Le cours se termina sur ses bonnes paroles, lui permettant de souffler et de prendre l’air. Dans quelques minutes, il devrait se rendre en cours de potions. Rien de tel pour vous maintenir d’aplomb pour deux bonnes heures. Shawn désirait moyennement que son chaudron explose. Imaginez la honte, lui qui ne ratait jamais une concoction. Les deux heures qui suivirent furent donc les meilleures de la journée, tant il aimait ce cours. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Hélas.


    La pause déjeuner passa rapidement pour lui. Il faut dire qu’il mangea rapidement sur le pouce avant de monter tout aussi vite à la volière. Il avait complètement zappé qu’aujourd’hui, était le jour de l’anniversaire de son frère ainé. Malgré le fait qu’ils ne soient pas très proches, il n’en restait pas moins son frère et un jour pareil, cela se fête. Durant trente minutes, il s’attela donc à sa correspondance. Une lettre pour sa mère afin qu’elle ne débarque pas ici pour manque de nouvelles, une lettre pour son père afin de lui souhaiter un prompt rétablissement –sans oublier la carte d’anniversaire pour son frangin et enfin, quelques lettres ici et là à d’anciennes connaissances. « J’en peux plus » marmonna-t-il. Shawn n’aimait pas franchement l’écriture. Il remettait toujours sa correspondance au lendemain jusqu’à oublier de l’écrire. C’était un manque évident de motivation et non d’envie. Il aimait ses amis mais voilà, écrire, ça lui plaisait moyennement. Finalement, le jeune homme se laissa glisser contre le mur du fond de la volière. Une petite sieste ne lui ferait pas de mal après tout. Il suffisait juste de l’entendre bailler pour comprendre que toutes ses nuits blanches avaient eu raison de lui et de son énergie. Shawn ferma donc les yeux, prêt à rater les premiers cours de l’après-midi, ce qui se passa car il rata non pas les premières heures mais bien TOUTE l’après-midi. Quand il se réveilla, la soirée était déjà bien avancée et vu l’heure, il avait zappé aussi le repas du soir. Génial. Vraiment.


    « Oh putain je vais le sentir passer pendant quelques jours » grimaça le sorcier en s’étirant. Son dos était ankylosé, ses jambes raides. En même temps, vu la position qu’il avait adopté en dormant, ce n’était pas surprenant qu’il eut mal. Secouant la tête, Shawn se passa la main sur le visage pour se réveiller au maximum. N’empêche, cela lui avait fait un bien fou de dormir quelques heures même s’il avait une faim de loup désormais. Aussi, prit-il sur lui pour se rendre discrètement aux cuisines afin de manger un petit quelque chose, ayant raté le repas du soir. A tous les coups, une certaine personne de sa connaissance n’allait pas rater l’occasion de lui gueuler dessus pour son comportement hautement répréhensible. Tant pis. Un sourire enjôleur, une petite caresse et elle redeviendrait douce comme un agneau. Ce n’est qu’un peu avant le couvre feu qu’il se décida à aller se détendre dans un bon bain. Sa sieste lui avait vraiment ankylosé tous les muscles et un bon bain chaud ne serait pas de refus. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et Shawn se félicita un bon nombre de fois quand une vision féérique l’accueillit. Aileen. Son ancienne petite amie, celle qui aurait pu donner un sens au mot amour s’il n’avait pris peur. Et puis, n’avait-elle pas ce serpy en tête. Toutefois, le désir restait ancré dans les reins du sorcier. Il la désirait toujours avec autant de force. « Un besoin de me détendre dans un bon bain chaud. Je suis tout tendu si tu vois ce que je veux dire.. Hum non pas ce genre de tension hein » ajouta-t-il rapidement avec un sourire charmeur. « Mais ça peut toujours s’arranger mon amour » murmura-t-il en s’approchant d’elle pour caresser sa joue du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.   Jeu 26 Nov - 15:30

Lorgnant la baignoire remplie d’eau fumante colorée de rouge et d’eau et remplie de bulles, Aileen avait commencé à se déshabiller. Ses chaussures et son jean enlevés, elle s’était attaquée à son chemisier lorsqu’elle avait entendu un bruit dans son dos. Se retournant, elle avait poussé un cri apeuré en voyant que quelqu’un était entré dans la salle-de-bain. Par chance, il s’agissait d’un Gryffondor, et d’une connaissance qui plus est. Mais c’était là aussi un mauvais coup du sort car il s’agissait de Shawn, son ex-petit ami.

Bien qu’ayant rompu depuis pas mal de temps déjà – cela devait remonter à trois bons mois avant les vacances d’été, il n’en restait pas moins que les deux anciens amants avaient pour mauvaise habitude de retomber assez souvent dans les bras l’un de l’autre. Aileen s’efforçait de passer à autre chose – tout comme Shawn qui ne semblait pas avoir de mal à oublier Aileen vu le nombre de filles qu’il avait fréquenté depuis. Néanmoins, Aileen et Shawn avaient tendance à faire des rechutes, au plus grand dam de la Gryffondor.

Se souvenant qu’elle était à moitié nue, Aileen referma son chemiser d’un geste pudique et s’éclaircit la gorge en demandant, d’un ton accusateur, à Shawn ce qu’il faisait là. Ce dernier lui répondit qu’il avait besoin de se détendre dans un bon bain chaud car il était tendu. Fronçant les sourcils en prenant un air outré, Aileen s’imagina déjà dans les bras de son ancien amant. Or, elle ne voulait plus que cela se produise. Elle voulait passer à autre chose. Point. Plus de Shawn. Ce n’était plus qu’un ami à présent, rien de plus.

Mais ce dernier rassura rapidement Aileen. Il avait du voir sa tête révulsée. Ainsi donc il ajouta rapidement – avec son stupide sourire charmeur qui fit jurer Aileen en pensées – qu’il ne pensait pas au genre de tension qu’Aileen avait eu en tête.

« J’espère pour toi Shawn, car dans le cas contraire, tu devras demander de l’aide à quelqu’un d’autre. C’est fini entre nous. Il faut passer à autre chose maintenant. »

Mais ignorant purement et simplement la remarque de la jeune fille, Shawn contourna le bassin et s’approcha d’Aileen, venant caresser la joue de la Gryffondor du bout des doigts. Se faisant, il lui murmura que ça pouvait toujours s’arranger si elle désirait voir ses appréhensions se concrétiser.

Ayant – sans le vouloir – fermé les yeux au contact des doigts de Shawn contre sa joue, Aileen les rouvrit subitement et repoussa son ancien amant avec force, avant de porter à nouveau ses mains à son chemisier pour le garder fermé. Si elle ne voulait pas déraper, il ne fallait pas qu’elle tente Shawn, sinon il n’aurait pas de mal à briser sa volonté à elle.

« Ecoute ce que je te dis, bon sang. C’est fini Shawn. Faut passer à autre et oublier. Nous deux, ce n’était pas fait pour marcher. On a essayé et ça n’a rien donné. Maintenant on oublie. »

Reculant de quelques pas en voyant Shawn s’approcher à nouveau, Aileen tenta de lui faire comprendre qu’il devait garder ses distances. D’ailleurs, une nouvelle question lui vint à l’esprit :

« Comment t’es entré ? »

N’ayant pas précisé, Aileen se doutait que Shawn ferait surement une allusion au fait qu’elle l’avait plus d’une fois entraîné ici lorsqu’ils sortaient ensemble. Certes, c’était la réponse bête à la question bête qu’elle venait de poser. Mais ce n’était pas la réponse qu’elle attendait. Réitérant correctement sa question, la Gryffondor dit alors :

« Je veux dire… Comment as-tu passé mon bouclier bloquant la porte ? »

Un doute prit alors la jeune fille. Avait-elle lancé son sort ou pas ? Si elle l’avait fait, Shawn n’aurait pas pu rentrer dans la salle car ce sortilège était impénétrable, elle le savait. Pourtant, Shawn se tenait bel et bien devant elle. Ca confirmait donc le fait qu’elle avait probablement oublié de lancer son sort de protection.

Rien qu’à cette éventualité, Aileen rosit de honte. Elle aurait pu être surpris dans son bain par n’importe quel préfet – ou amis de préfets – qui auraient décidé de venir prendre son bain à ce moment précis. Pudique comme pas deux, Aileen aurait eu la honte de sa vie. Comment avait-elle pu oublier de lancer ce maudit sort ! Se maudissant en silence, elle écouta l’explication de Shawn.

Puis elle reprit :

« Quoiqu’il en soit, tu ne devrais pas être là. Cette salle-de-bain est réservée aux préfets et aux préfètes. Si tu te fais surprendre ici par un professeur ou quelqu’un d’autre, tu risques gros. A ta place je retournerai dans la salle commune, ou alors, si tu tiens vraiment à prendre ton bain, je te conseillerai d’aller dans la salle-de-bains réservée aux garçons. »

Des excuses… Toujours des excuses…
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une énième rechute parmis tant d'autres | ¤ R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside.the.darkness™ :: POUDLARD.INC :: Cinquième étage :: . Salle de bains des Préfets -