AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Ven 25 Déc - 22:37


Let me put my arms around you..


    Comme a son habitude, il était en retard.. Et pas qu’un peu… Alexis venait de rater les deux premières heures de cours ; mais il n’en avait que faire. Apres tout, il ne lui restait que très peu de temps à attendre pour arriver au repas de midi. Il ne se voyait pas aller en cours sans manger. Il avait besoin de son repas pour se concentrer.
    Le jeune homme s’étira avec volupté en poussant un gémissement de plaisir avant de poser le pied par terre et de se lever. Il avait tout particulièrement hâte que les vacances arrivent, il n’arrivait plus a se concentrer et tout l’agaçait un peu ces derniers temps. Il avait besoin de se retrouver avec sa mère et son oncle. Tout particulièrement avec son oncle d’ailleurs, avec qui il partageait une relation complexe mais parfaitement idéale pour les deux.
    Alexis secoua la tête et se pencha pour attraper des vêtements propres, avant de se diriger tranquillement vers la salle de bain. Il allait profiter du fait que personne ne soit la pour utiliser la salle des préfets ; il allait pouvoir se noyer dans la baignoire.

    […]
      Monsieur McLane ! Je sais parfaitement que nous approchons de la fin du trimestre, et que comme à votre habitude, vous vous lassez… J’aimerais toutefois vous rappeler que ratez des cours n’est pas particulièrement bien vu… Tout particulièrement lorsque vous vous permettez de ratez deux heures de potion pour… aller piquer une tête dans une piscine qui ne vous est même pas autorisée.
      Velislava… Je sais je suis désolée… Je ne peux pas vous promettre que je ne le ferais pas de nouveau… Mais je ferais des efforts… Et je rattraperais votre cours je vous l’assure… Je peux même vous faire un parchemin dessus pour mon prochain cours.
      La jeune femme secoua la tête avant de sourire. Arrête donc tes belles paroles, et dépêche toi d’aller manger. Je te ferais un mot d’absence dans la journée.
      Merci beaucoup !
      File !


    Alexis avait rencontré son professeur de potion, qui accessoirement était aussi sa directrice de maison, en sortant de la salle de bain. Il n’avait aucun autre choix que de dire la vérité, vu l’état de ses cheveux dégoulinants encore d’eau.
    Heureusement pour lui, la jeune femme, qui devait lever les yeux pour le regarder, avait toujours été très protectrice envers ses Serpentards, et il en fallait énormément pour qu’elle sévisse.
    Le jeune homme lui adressa un rapide sourire avant de se diriger a petit pas vers les étages inférieurs. Il avait beau être encore humide, cela ne l’importait guère, il était connu pour ses apparences négligées.
    Les couloirs étaient vides, a l’exception de celui ce la bibliothèque, qui comme d’habitude était un véritable point de rencontre. Il adressa de rapides sourires à ses congénères de Serpentard avant de finalement daigner s’arrêter devant un groupe de jeunes filles qui avaient commencées a glousser comme des folles a son arrivée.
    Alexis leur adressa un sourire charmeur avant de commencer à échanger quelques paroles d’une futilité extrême. Il leur plaisait, il n’y avait aucun doute, et il allait très probablement essayer de sortir avec la brune plutôt jolie de Serdaigle ; mais tout cela ne durerait que très peu de temps, deux semaines tout au plus.
    Son esprit était obsédé par une personne complètement différente. Une sang-de-bourbe….une gryffondor. Mais tout en cette jeune femme l’attirait incroyablement ; ses grands yeux d’un brun chaud et envoutant ; ses cheveux aussi soyeux que le plus doux des tissus ; sa bouche charnue et désirable ; ses dents parfaites ; son corps si bien dessiné… Le jeune homme laissa un soupire s’échappa de ses lèvres avant de prendre congé de la bande de filles. Elles étaient belles certes ; mais la mentalité ne suivait pas.
    Alexis tourna les talons et repris son chemin en direction du réfectoire. Il avait faim.
    Il y a encore peu de temps, en voyant Aileen, il n’aurait fait que l’insulter et la rabaisser ; mais tout avait changé. Il la voulait coute que coute. Lorsqu’il avait apprit qu’elle s’était mise a sortir avec le nouveau français de Gryffondor, il était rentré dans une colère noire qui avait durée plus d’une semaine.
    Le jeune homme savait parfaitement que ce n’était qu’une simple attirance physique mais… Il la voulait, il n’y pouvait rien. Il voulait la rajouté a ses trophées, déjà très nombreux, de chasse.
    Plongée dans ses pensées, il ne s’était pas rendu compte qu’il fonçait droit dans un mur. A la dernière seconde il s’arrêta et se retourna.
    Une jeune femme le regardait, un sourire amusé aux lèvres, et des livres dans les bras.

      Aileen ! J’étais justement entrain de penser a….. Qu’importe.. Comment vas-tu ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Sam 26 Déc - 14:13

« Tu n’as pas faim, Aileen ? »

La Gryffondor ne répondit rien.

« Aileen ? »

« Oh Sweetheart ! »

Aileen sortit de ses pensées et regarda Shawn qui venait de lui hurler littéralement dessus. Fronçant les sourcils, la jeune femme ne comprit pas pourquoi son ami lui avait aboyé dessus de la sorte. Avec un sourire amusé, il lui répondit :

« Ma douce, on t’a posé une question » , lui dit Shawn en lui faisant un clin d’œil avant de désigner Elizabeth du menton.

Se tournant vers sa meilleure amie, Aileen lui dit :

« Désolée, je n’ai pas entendu ce que tu as dit. Tu disais ? »

« Tu es sûre que ça va aller ? Tu as une sale tête. »

« Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit. Ca devait être la pleine lune, ou quelque chose dans le genre. »

« Peut-être oui. Tu devrais manger quelque chose. »

« Je n’ai pas très faim. »

« Essaye au moins. »

« Non ça va… »

« Mange ! » , lui ordonna « avec douceur » Shawn, tandis qu’il déposait dans l’assiette de la Gryffondor quelques saucisses, plusieurs énormes pommes de terre, et qu’il lui tendait son assiette où trônait un gros steak au milieu d’une mer de purée recouverte de poivre et d’épices diverses et variées.

« Mais je n’ai pas… »

« Mange » , insista Shawn en posant sur elle un regard autoritaire.

Soupirant, la Gryffondor se résigna à avaler la moitié d’une pomme de terre, le quart d’une saucisse, ainsi que quelques gorgées du verre de jus d’orange que sa meilleure amie venait de remplir à l’instant, un sourire conquis sur les lèvres.

« C’est bon, vous êtes contents maintenant ? »

Ses amis acquiescèrent d’un même mouvement. Aileen secoua la tête et soupira :

« Vous faîtes bien la paire vous deux quand il s’agit de vous liguer contre moi. »

Shawn ignora purement et simplement la remarque, trop occupé qu’il était à tendre le bras vers les restes de l’assiette de son ex-petite amie. Elizabeth quant à elle sourit à nouveau, avec douceur, tandis qu’elle disait :

« On s’inquiète juste pour toi. »

« Oui, je sais » , répondit Aileen avec douceur elle aussi.
« Mais il n’y a vraiment pas de quoi. C’est juste un peu de fatigue, je vous assure. Il suffira que je me couche tôt pour que ça aille mieux demain. D’ailleurs, je crois bien que je vais aller me rallonger un peu. On a pas cours avant deux heures, j’ai le temps de faire une petite sieste.»

« Oui, profites de temps libre pour te reposer un peu » , acquiesça Elizabeth. « Je viendrai te chercher quand ce sera l’heure d’aller en Potions. »

« Merci. »

« Besoin d’un oreiller et d’une bouillote bien chaude ? » demanda Shawn. « Pour te tenir compagnie » , ajouta-t-il avec un clin d’œil.

Aileen et Elizabeth levèrent les yeux au ciel en même temps.

« Je crois qu’elle arrivera à se débrouiller toute seule » , dit Elizabeth.

« Je crois aussi, oui » , acquiesça Aileen. « Allez, on se voit tout à l’heure. »

Se levant, Aileen ramassa son sac et ses livres et remonta l’allée centrale de la Grande Salle. Une fois dans le hall d’entrée du château, elle jeta un regard distrait à l’extérieur – par la grande porte ouverte – avant de bifurquer sur la gauche pour se diriger vers le Grand Escalier.

Grimpant dans les étages, Aileen s’apprêta à mettre le pied sur la première marche de l’escalier qui menait au couloir du septième étage où se trouvait le portrait de la Grosse Dame, quand soudain, ce dernier s’ébranla et estima nécessaire de changer de cap. Poussant un grognement de colère, Aileen jeta un regard noir à l’escalier qui desservait à présent l’aile est du château. C’était aux antipodes de là où elle voulait aller.

Résignée à prendre un chemin de traverse, la jeune Gryffondor redescendit jusqu’au quatrième étage. En longeant le couloir de la bibliothèque, elle tomberait sur une tapisserie avec un raccourci menant au sixième étage. De là, une porte dérobée au fond d’un couloir lui donnerait accès au septième étage, où elle pourrait rallier sa salle commune sans avoir à repasser par le Grand Escalier.

C’est à ce moment là qu’elle vit Alexis McLane débouler dans son champ de vision. S’arrêtant net, Aileen le regard marcher distraitement, perdu qu’il semblait être dans ses pensées. Pour une raison qu’elle ignorait, elle sentit le feu lui monter joues, tandis qu’elle ne pouvait s’empêcher d’admirer sa démarche de conquérant et sa silhouette athlétique ô combien bien définie. Son sourire aussi était à tomber. Et ses yeux bleus… même un Saint se serait damné pour eux.

*Aileen !* , se reprit la Gryffondor en sortant de ses pensées.

Bon sang de bonsoir, mais qu’est-ce qui lui prenait ? S’émerveiller d’un Serpentard. Une Gryffondor ?! On aurait décidemment tout vu dans ce bas monde. Non, ce n’était pas vraiment elle. Les hormones étaient traitresses. C’était de leur faute à elles. Jamais une Gryffondor digne de ce nom se rabaisserait à avoir des vues sur un Serpentard. Comme si un chat pouvait daigner poser les yeux sur un chien errant. Et puis quoi encore !

*Mais faut bien reconnaître que physiquement, il… Non, pas de Serpentard. Pour rien au monde. Pour rien… au… monde. Plutôt attraper la variole du dragon.*

Secouant la tête, Aileen sortit de ses pensées. Reposant involontairement les yeux sur Alexis, elle vit le Serpentard se ruer droit vers un mur. Pourtant, le jeune homme ne semblait pas l’avoir remarqué. S’apprêtant à l’interpeller pour lui éviter un accident stupide, la Gryffondor le vit soudain se retourner vers elle.

Apparemment content de la voir, le Serpentard lui demanda comment elle allait.

S’apprêtant – pendant une vague seconde où elle avait perdu la tête – à lui répondre qu’elle allait plutôt bien maintenant qu’elle l’avait rencontré, Aileen se reprit de justesse et dit :

« Il a fallu que tu te retournes. Pendant un instant j’ai bien cru que tu finirais dans le mur. Dommage. »

Avec un sourire désolé, Aileen n’ajouta rien. Se contentant d’hausser simplement les épaules, elle remonta la bandoulière de son sac sur son épaule, serra ses livres contre sa poitrine, et dépassa Alexis sans lui lancer le moindre regard. Et pourtant, Dieu seul savait à quel point elle avait envie de le dévorer des yeux.

*Ahhh !!! Saletés d’hormones ! Je vous hais !*

Malheureusement pour la Gryffondor, c’est sous le nez de Monsieur McLane qu’elle venait de passer avec tellement de nonchalance et d’indifférence. Si elle espérait se débarrasser de lui aussi facilement, elle se trompait.

Mais une question restait en suspens : voulait-elle vraiment se débarrasser de lui ?
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Dim 27 Déc - 13:07


    La jeune femme était encore plus étincelante et ravissante que la dernière fois qu’Alexis l’avait vu. Elle était vraiment parfaite. Mais elle résistait encore et toujours aux charmes du jeune Serpentard, et pourtant, il faisait tout pour essayer de la charmer, mais sans succès aucun.
    Le jeune homme avait tout d’abord cru qu’elle ne faisait pas ca qu’avec lui, mais qu’elle rejetait tout le monde afin de pouvoir se concentrer sur ses études sans aucune distraction. Mais à l’arrivée de Shawn, elle lui avait prouvé le contraire. Alexis n’aimait pas vraiment pas ce Gryffondor, et pas seulement pour cause de jalousie. McLane était le dragueur et le tombeur de Poudlard, la plupart des filles étaient toutes tombées dans ses bras au moins une fois, et avant l’arrivée de Shawn, il n’avait pas réellement eut de rival lui faisant de l’ombre. Mais ce jeune homme draguait tous ce qui bouge, notamment les professeurs et la douce et tendre Aileen. Qu’elle succombe a cet idiot plutôt qu’a lui l’avait mit dans une rage incroyable, et depuis, une guerre était lancée entre les deux jeunes hommes.
    Alexis avait pourtant fait des choses inimaginables pour lui afin d’essayer de faire craquer Aileen. Il était allé s’excuser de toutes les misères qu’il avait pu lui faire dans le passé, elle s’était contentée de l’envoyer balader. Il avait essayé de s’intéresser aux mêmes choses qu’elle en allant travailler et en fréquentant la bibliothèque, elle avait rigolé et avait tourné les talons. Il s’était même embrouillé avec Caleb, son frère de cœur, son complice de toujours, qui désapprouvait son comportement en disant que vouloir une sang de bourbe était un véritable affront pour un sang pur comme lui. Mais rien n’avait marché, et Alexis essayait encore désespérément de réussir.
    Mais une chose pratiquement inviolable les séparaient. Il existait entre Serpentard et Gryffondor un conflit datant de l’origine de l’école.

    Alexis secoua la tête et se reconcentra sur la sublime créature qui lui faisait face. Apres un temps d’hésitation, il lui adressa un sourire charmeur, laissant deux fossettes apparaître sur son visage. Il ancra avec douceur son regard azur dans celui de la jeune femme avant de le faire glisser sur le reste du corps de la jeune femme. Il n’avait jamais aimé contempler des filles sans qu’elles le sachent. C’était une sorte de provocation, la personne se sentait observé et ne pouvait pratiquement rien faire.
    Les joues de la jeune femme étaient légèrement rosées, signes qu’elle venait de rougir il n’y a pas si longtemps. Un léger sourire de triomphe éclaira son visage.

      Il a fallu que tu te retournes. Pendant un instant j’ai bien cru que tu finirais dans le mur. Dommage.
      Alexis partit dans un éclat de rire. En s’arrêtant, il replongea son regard envoutant dans les yeux de la demoiselle. Aileen, tu ne me feras pas croire que tu voulais me voir rentrer dans ce mur… Premièrement mon visage parfait t’aurait manqué, et deuxièmement, tu préfères largement l’abimer toi même en me giflant. Et je préfère aussi…


    La jeune femme se contenta de hausser, une fois de plus les épaules, avant de resserrer ses livres contre elle et de dépasser à petits pas le Serpentard. Encore une fois elle oubliait la règle fondamentale de ne jamais tourner le dos à un Serpentard. Alexis secoua doucement la tête amusé avant de rigoler doucement, un sourire mi amusé mi mauvais sur les lèvres. Elle pensait vraiment pouvoir s’en sortir aussi facilement, et partir avec indifférence, en se dandinant devant le jeune homme.
    En un pas, celui-ci la rattrapa et lui prit doucement l’épaule. Avec facilité mais douceur, il la fit se retourner pour qu’elle lui fasse de nouveau face. Il lui adressait un sourire tendre.

      Et bien ma douce… Tu ne pensais pas t’en tirer aussi facilement. Tu me lance une jolie petite pique et tu parts… Sans même répondre a ma question… Je t’ai connu plus polie et aimable. Tu es pressée de rejoindre ton petit Shawn c’est ca ?


    Alexis secoua la tête. Il n’était pas bien pour elle.. Incapable d’être fidèle, et on ne pouvait décidément pas tromper la jeune Saint-Clair, c’était impensable.

      J’ai une proposition à te faire… Que dirais-tu que nous allions nous installer sur le jolie petit banc qui se trouve là-bas et qui cri nos noms ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Mer 30 Déc - 1:23

Aileen avait failli perdre le contrôle de sa personne pendant une seconde, une misérable petite seconde, où elle avait failli engager la discussion avec McLane, comme s’ils étaient des amis de longues dates qui ne s’étaient pas vus depuis un long moment. Et puis quoi encore. Elle était une Gryffondor, et lui un Serpentard. Jamais ils ne pourraient être amis. Alors ça ne servait à rien d’imaginer qu’ils puissent être plus.

S’étant sorti de la tête cette vague image de deux corps serrés l’un contre l’autre, Aileen avait répondu à Alexis qu’il avait fallu qu’il se retourne, au lieu de se prendre gentiment le mur en pierre. Décidemment, c’était vraiment dommage, il fallait le reconnaître. D’ailleurs, la Gryffondor sourit intérieurement de sa remarque, amusée qu’elle était par Alexis. Amusée ? Non, elle ne devait pas se laisser manipuler !

Malgré la pique mesquine qu’Aileen venait de lui lancer au visage, Alexis ne se départit en rien de son sourire. Au contraire même, il partit d’un grand éclat de rire, qui avait le mérité de réchauffer le coeur de la jeune femme autant que les yeux du jeune homme pouvait pétiller de joie.

*Aileen !* tenta de se reprendre la jeune Gryffondor en inspirant discrètement profondément pour ne pas s’évanouir bêtement – réaction qu’Alexis aurait évidemment compris de travers, comme à l’accoutumée.

Lorsqu’elle eut discrètement vidé ses poumons avec lenteur pour ne pas perdre sa concentration, Aileen vit le regard azur du Serpentard plonger à nouveau dans ses yeux verts. Décidemment, elle qui avait cru avoir le regard le plus envoûtant au monde, elle commençait à se sentir défaillir sous le regard charmeur d’un de ses pires ennemis.

*Aileen, bon sang !*

Ramenée à la réalité par les paroles d’Alexis, Aileen l’entendit dire qu’elle ne pourrait pas lui faire croire qu’elle désirait vraiment le voir rentrer dans ce mur. Levant les yeux au ciel en se pinçant les lèvres tout en penchant vaguement la tête sur le côté, Aileen exprima sans équivoque le fait qu’elle y avait réellement réfléchit. Décidemment, elle était une très bonne comédienne. Si jamais elle ne perçait pas dans le monde la magie, sa voie de secours était d’ores et déjà toute tracée.

En réponse à la mimique d’Aileen sûrement, Alexis crut bon de se justifier, disant que, premièrement, son visage parfait aurait manqué à la jeune femme. Déjà, comment ne pas éclater de rire devant une telle idiotie, hein ? Par chance, Aileen se contrôla. Alexis ayant un don pour voir des choses là où il n’y en avait pas, il aurait pu croire qu’Aileen s’intéressait vraiment à lui si elle s’était mise à rire à une de ces blagues.

*Faut quand même reconnaître que physiquement, il est plutôt… Non, n’y pense même pas ! Pense à un Scrout-à-Pétard. Penses à un Scrout-à-Pétard.*

Continuant donc sa justification, Alexis ajouta que deuxièmement, la jeune femme préférait largement abîmer ce joli visage par elle-même, avec ses redoutables gifles. Certes, ce n’était pas totalement faux. Il fallait au moins lui reconnaître ça. Quoique, une fois encore, ça ne pourrait lui donner que de fausses idées. Des fausses idées pas si infondées que ça en fait.

*Penses à ce maudit Scrout-à-Pétard !*

Sortant de ses pensées aussi vite qu’elle avait sombré dedans, Aileen entendit très clairement la dernière phrase du Serpentard. Apparemment, lui aussi préférait qu’elle le gifle plutôt que de se prendre bêtement un mur. Quitte à avoir le visage marqué, mieux valait que ce soit par Aileen que par le mur. C’était assez flatteur en soi quand on ne connaissait pas le sous-entendu pervers qu’Alexis ne tentait même pas de cacher.

Aileen soupira en silence, avant de hausser simplement les épaules. Puis remontant la bandoulière de son sac sur son épaule, la jeune femme serra ses livres contre sa poitrine et se remit en marche, dépassant Alexis sans lui jeter le moindre regard et sans lui adresser le moindre mot.

Evidemment, comme elle l’avait pressenti, Alexis n’accepta pas qu’on ose le laisser en plan de la sorte. Comme un petit chien qui coure après son os, il rattrapa Aileen avant qu’elle n’ait eu le temps de faire plus de deux pas.

Sentant sa main se poser sur son épaule, Aileen inspira profondément pour garder le contrôle d’elle lorsque l’un des doigts d’Alexis frôla légèrement la peau nue de sa nuque.

*Aileen, pense aux trolls ! Aux gnomes ! Au Scrout-à-Pétard ! A quelque chose d’horrible et de dégoûtant ! Pitié…*

Se laissant faire lorsque le Serpentard la fit tourner sur elle-même avec douceur mais détermination, Aileen posa un regard interrogateur – bien loin de celui envieux qu'elle désirait afficher, celui qui avait une envie folle de toucher ces lèvres parfaites – avant de dire :

« Un problème McLane ? »

Puis lentement, Aileen porta sa main à son épaule, attrapa la main d’Alexis, et obligea ce dernier – en usant d’une poigne de fer sciemment douloureuse – à lâcher prise et à ôter sa main de son corps. Congratulant la capitulation d’Alexis d’un sourire « forcé », Aileen lâcha la main du Serpentard lorsque celle-ci se fut éloignée au maximum de son épaule.

*Je ne peux pas la tenir encore une seule seconde ? Aileen ! Troll ! Vermiceaux ! Scrout-à-Pétard ! Allez… Trolls ! Vermiceaux ! …*

« Pitié McLane », reprit Aileen d’une voix qu’elle essaya de rendre la plus froide possible – sans grand succès hélas –, « j’ai pris une douche ce matin. Je n’aimerai pas avoir à en reprendre une autre après que tu es disparu de mon champ de vision. Il est à peine midi passé. Alors fait moi le plaisir de garder tes sales pattes loin de moi. »

Accentuant son sourire forcé, Aileen voulait faire comprendre à Alexis qu’il n’obtiendrait rien d’elle. Et pour cause, elle avait la situation en mains. Elle commandait et il exécutait. Point. S’il voulait obtenir plus d’elle, il devait faire preuve de patience et attendre qu’elle y concède d'elle-même, sans quoi, ses efforts seront inéluctablement voués à l’échec.

Adressant un sourire tendre à Aileen, Alexis reprit la parole, lui disant qu’elle ne pensait quand même pas pouvoir s’en tirer aussi facilement.

« J’avoue. Il est assez difficile de se débarrasser d’un pot-de-colle sur pattes. Surtout lorsque ce dernier s’appelle McLane », dit Aileen d’une petite voix, comme si elle s’adressait à elle-même ou qu’elle faisait une remarque à une amie proche sans que l’intéressé ne puisse entendre ses paroles.

Bref, tout pour titiller Alexis et le mettre en colère en somme. Aileen aimait bien le voir énervé. Tant de colère, de hargne, de fureur. De la puissance à l’état brut.

*Il doit bien y avoir une potion pour contrôler les hormones, ce n’est pas possible. Il est à Serpentard ! C’est McLane quoi !!!*

« Oh, mais je suis polie et aimable », répondit Aileen lorsqu’Alexis lui fit remarquer qu’elle lui avait lancé une pique avant de partir, sans répondre à sa question, ce qui était une marque d’impolitesse. « La preuve, je m’efforce de faire en sorte que tu ne te donnes pas en spectacle, une fois de plus. J’essaye de préserver ta... réputation. Certes, elle est déjà pas mal entachée par ton comportement plus que critiquable. Mais sait-on jamais. Une bonne action amènera peut-être à une bonne fin. »

Décidemment, Aileen se lâchait. McLane en prenait vraiment pour son grade. Et dire que si quelqu’un les avait observés de loin, il aurait pu croire que les deux jeunes gens avaient une conversation des plus amicales. Il aurait franchement été loin de se douter qu’Aileen jouait la carte de l’ironie au-delà de l’imaginable. Un vrai petit diable dans un corps d’ange, ça ne faisait aucun doute.

« Pressée de rejoindre Shawn ? »

Plissant les yeux en les plongeant dans le regard azur d’Alexis – ce qu’elle aurait peut-être dû s’abstenir de faire en fait –, Aileen fit mine de réfléchir avant de demander d’une voix emplie de curiosité :

« Serait-ce de la jalousie que je sens dans ta voix ? »

Affichant son plus grand sourire ironique, Aileen soupira et dit :

« Alors dommage que ton état mental m’indiffère au plus haut point. Sinon je me serai empressée de te rassurer. Mais bon, je vais te laisser méditer sur ça. J’ai d’autres choses plus importantes à faire qu’échanger quelques… banalités, oui c’est le mot, avec toi. Si tu permets… »

Tentant de se détourner pour continuer son chemin, Aileen fut retenue une nouvelle fois par le Serpentard.

« Une proposition ? », demanda Aileen, feignant l’inquiétude. « Par Merlin, pourquoi je redoute le piège tout à coup ? Ah oui, je me souviens maintenant. Les propositions des Serpentards sont toujours à double tranchant. Quoiqu’il se passe, on est perdant. »

Aileen sourit à nouveau. Ironie, ironie, quand tu nous tiens.

Qu’importe la remarque de la Gryffondor, Alexis formula sa proposition. Il demanda à Aileen ce qu’elle en penserait si ils allaient s’installer sur le « joli » petit banc qui se trouvait à quelques mètres d’eux. D’après le Serpentard, le banc semblait les appeler.

« Eh bien… Je dois être devenue sourde, car je n’entends rien. »

Faisant une pause, Aileen tendit l’oreille vers le banc. Secouant la tête, elle ajouta :

« Non, rien. Tu es sûr de ne pas avoir de la fièvre ? Les délires ont tendance à survenir quand ça chauffe trop là-haut », expliqua la Gryffondor en désignant le crâne – où se dissimulait un minuscule pois chiche – du jeune Serpentard. « Enfin, quoiqu’il en soit, je pense que tu as des petites Serpentards écervelées à charmer avant de leur briser le cœur. Je ne voudrai pas te faire perdre du temps. Après tout, pour toi, le temps c’est plaisir, non ? »

Se détournant une nouvelle fois, Aileen commença à s’éloigner. Une part d’elle avait vraiment envie de rester là, continuer à échanger quelques piques assassines. Il pourrait en découler de si… belles choses. Pourtant, Aileen était une personne de raison. Et la raison lui dictait de partir. Un Serpentard… Jamais de la vie.

Sentant à nouveau une pression de la main d’Alexis sur son épaule, Aileen fit un geste pour se dérober. Manque de pot pour elle, la main du Serpentard s’empêtra dans la bandoulière de sac. Et avant qu’elle n’ait le temps de réagir, ce dernier glissa de son épaule et tomba lourdement au sol. Evidemment, une bonne nouvelle ne venant jamais seule, le sac s’ouvrit et répandit son contenu sur le sol.

Soupirant – de colère cette fois-ci –, Aileen se retourna vers Alexis et lui lança un regard assassin. Finies les petites piques pour plaisanter, finie l’ironie à outrance, Aileen se laissait envahir par la colère à présent.

« Bien joué McLane. Faut toujours que tu gâches tout, ce n’est pas croyable. »

Qu’importe la signification exacte de cette phrase, Aileen n’en avait que faire qu’Alexis ait – ou non – le sentiment qu’elle passait un bon moment avant que son sac ne se vide par terre.

Ignorant ce qu’Alexis pouvait dire ou faire, Aileen se baissa et commença à ramasser les affaires qui lui tombaient sous la main.
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Dim 3 Jan - 17:08


      Un problème McLane.
      Oui.. Je n’aime pas que tu t’enfuies comme ca…


    D’une poigne de fer qui aurait pu lui faire mal si la jeune femme avait eut de la force, Aileen lui fit lâcher prise. Le jeune Serpentard laissa un sourire amusé fleurir sur son visage.
    Le jeune homme observait avec énormément d’attention Aileen, sa concentration était telle qu’il aurait pu la redessiner trois mois âpres sans le modèle. Il étudiait chacun de ses mouvements, de ses gestuelles et de ses paroles. Très souvent il aurait voulu pouvoir lire les esprits de autres ; et en ce moment, il en avait envie plus que tout… Enfin… a l’exception bien évidemment de sa folle envie de se jeter sur la jeune Gryffondor pour l’embrasser comme jamais elle ne l’avait été ; mais il ne voulait pas qu’elle succombe de cette manière ; Alexis voulait que ca vienne d’elle même, parce qu’elle le désirait et que son corps n’en pouvait plus d’attendre.
    Le jeune homme secoua la tête pour refouler toutes ses pensées. Il devait se concentrer sur Aileen. Au cours de l’année dernière, il avait pu remarquer que lorsqu’il se concentrait énormément sur une personne, il lui arrivait de temps en temps à lire les pensées des autres. Il ne savait pas réellement ce que c’était, très probablement de la légilimancie, mais pour en être persuadé, il allait devoir attendre.

      °Concentre toi mon petit Alex, et si tu te débrouilles bien, tu réussiras a voir dans la tête de la petite Saint Clair… Avec un peu de chance elle pense a toi°


    Le jeune homme soupira tout doucement et plongea de nouveau son regard dans celui d’Aileen et commença à concentrer. Il devait lire dans l’esprit de la demoiselle. Alexis avait les yeux qui se brouillaient petits a petits a force de sa contemplation trop intensive. Il se sentait bizarre et ridicule, mais il savait que de l’extérieur, on pouvait penser qu’il était en pleine contemplation admirative.
    Les langues de son esprit commencèrent a se disperser..
    Aileen était entrain de se détacher les cheveux. Ses magnifiques boucles brunes et soyeuses tombèrent sur ses épaules. Elle affichait un sourire heureux et remplit de plaisir. Ses yeux brillaient et exprimaient un désir qu’Alexis n’avait encore jamais vu. Le jeune homme quant a lui, se trouvait allongé sur son lit et la regardait un sourire aux lèvres. La jeune élève commença à faire glisser sa manche le long de son épaule.
    Alexis secoua vivement sa tête en se traitant mentalement d’idiot. Au lieu de lire les pensées de la jeune femme qui lui faisait face, il était entrain de se plonger dans ses propres pensées.
    Le jeune homme soupira doucement et se remit à se concentrer. Il allait y arriver, il suffisait qu’il se force et qu’il le veuille.
    Il était la, dans le couloir, les cheveux encore légèrement humides et ébouriffés, son uniforme négligemment mis, les yeux brillants et observateurs, dans le couloir du château. Sa vision se transforma très rapidement en Scrout-à-Pétard. Alexis sursauta devant le changement. L’animal horrible se retransforma de nouveau, redevenant le Serpentard. S’en suivit alors une galerie de monstres. Alexis voyait des Scrout-à-Pétard, des vermiceaux, des trolls, bref toutes sortes de créatures toutes plus répugnantes les une que les autres.
    Celui-ci secoua une fois de plus la tête pour s’enlever toutes les images qui n’étaient pas siennes, de son esprit.

      °°Ouai bon bah… Je vais avoir le droit de m’entrainer… Ce n’est vraiment pas au point. Et mon cher Alexis, tu n’est pas plus avancé qu’avant.°
      Pitié McLane j’ai pris une douche ce matin. Je n’aimerai pas avoir à en reprendre une autre après que tu es disparu de mon champ de vision. Il est à peine midi passé. Alors fait moi le plaisir de garder tes sales pattes loin de moi.
      Une fois de plus il rigola, laissant ses fossettes prendre place sur son visage, et ses yeux briller de joie. Rien ne t’empêche de retirer immédiatement ton vêtement et de l’encadrer afin de te souvenir du moment ou je t’ai touché…


    La jeune demoiselle était déchainée et lançait pique après pique. Pour l’instant il se contentait de l’écouter, un sourire amusé aux lèvres, mais il savait que sa patience avait des limites. Il essayait depuis un bon de temps de ne plus s’énerver ou même se moquer de la jeune femme, mais si elle continuait, Alexis savait pertinemment qu’il craquerait.

      Oh, mais je suis polie et aimable. La preuve, je m’efforce de faire en sorte que tu ne te donnes pas en spectacle, une fois de plus. J’essaye de préserver ta... réputation. Certes, elle est déjà pas mal entachée par ton comportement plus que critiquable. Mais sait-on jamais. Une bonne action amènera peut-être à une bonne fin.
      Oh non tu es loin d’être ce que tu prétends…. Tu n’as que faire de ma réputation, et ta seule envie est justement de l’entacher encore plus que ce que mon- il imita Aileen- comportement plus que critiquable, a pu faire.



    La Gryffondor continua d’enchainer ses remarques désobligeantes, en passant cette fois-ci à Shawn.

      Oui c’est de la jalousie et tu le sais parfaitement. Ce mec n’est pas pour toi. Tu critiques mon comportement, mais as-tu déjà vu le sien ! En l’espace d’un an il a attiré tout le château dans son lit, y comprit plusieurs professeurs !


    Alexis allait lui répondre, mais elle ne lui en laissa pas le temps et se détourna de nouveau continuant son chemin. Le Serpentard leva les yeux au ciel et reposa sa main sur l’épaule de l’élue de son cœur. Celle-ci sentant le geste du jeune homme fit un mouvement pour s’échapper. Par chance ou malchance, tout dépendait du point de vue, les doigts d’Alexis se prirent dans la bandoulière du sac d’Aileen, sac qui finit lamentablement sa course en tombant dans un vacarme assourdissant sur le sol, libérant son contenu qui s’éparpilla autours d’eux.

      Bon sang Aileen, mais qu’est-ce que tu mets dans ton sac ? Tu y transportes ta maison ou quoi ?
      Celle-ci souffla de colère et se tourna vers lui, le regard assassin. Bien joué McLane. Faut toujours que tu gâches tout, ce n’est pas croyable. .


    Elle s’accroupit sur le sol et commença à ramasser ses affaires. Alexis s’assit à ses cotés et commença lui aussi à les rassembler.

      Comment ca je gâche tout ? Tu ne crois pas que tu exagères un peu ? Si tu arrêtais de t’enfuir comme une prude a chaque fois que j’essaye de te parler gentillement, je n’aurais pas besoin de te rattraper a chaque fois. Ses yeux commençaient a lancer eux aussi des éclairs. Et tu sais quoi la Sainte Clair ? Je n’en peux plus. J’abandonne. Je vais te laisser te précipiter dans les bras de ton Gryffondor chéri qui t’occupe sans cesse l’esprit… Ah oui en parlant de ca.. Très aimable de ta part de me comparer a un Scrout-à-Pétard…


    Le jeune homme soupira et lui tendit les affaires qu’il avait ramassé avant de se lever.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Mer 13 Jan - 11:00

Aileen vit son sac tomber lentement en direction du sol, comme si le temps s’était soudainement écoulé au ralenti. Malheureusement, ses réflexes n’avaient pas augmentés, eux. Et le temps que la Gryffondor tende le bras pour rattraper de justesse son sac, sa main se referma dans le vide, avant que le bruit sourd de son sac s’écrasant au sol ne résonne dans le couloir à présent moins fréquenté.

Soupirant de colère, Aileen fit volte-face en un éclair et lança à Alexis un regard assassin qui en aurait pétrifié plus d’un sur place. Hélas, Alexis McLane semblait être l’une des rares personnes à être immunisées contre ce regard ravageur. Pour preuve, au lieu de se figer sur place d’horreur, le Serpentard ne trouva rien de mieux que de critiquer la Gryffondor.

Oui, c’était bel et bien une critique qu’il venait de faire en demandant à Aileen ce qu’elle pouvait bien porter d’aussi lourd dans son sac. A bout de nerfs – il fallait la comprendre, bien qu’attirée par Alexis, Aileen venait de voir ses affaires se répandre sur le sol, sa fiole d’encre se brisant et recouvrant tous ses cours d’encore noir qui ne partirait probablement jamais. N’importe qui, dans la même situation, serait rouge de colère.

Aussi ne put-elle s’empêcher de répondre par réflexe :

« Si tu allais plus souvent en classeMcLane, toi aussi tu saurais ce qu’est un vrai sac de cours. Mais comme tu ne te rends jamais en cours, ton sac doit être aussi léger que le pois-chiche te servant de cerveau ! »

Se baissant pour ramasser ses affaires, Aileen marmonna dans sa barbe que McLane avait encore fait tout de travers, qu'il avait une nouvelle fois tout gâché. A croire qu’il fallait toujours qu’il gâche tout ce qu’il touche. Ce n’était pas croyable. Mais l’esprit complètement occupé à ramasser ses affaires, Aileen n’avait pas tilté que sa remarque ferait bondir Alexis. Après tout, elle était à double tranchant. Et McLane étant ce qu’il est, il penserait évidemment qu’Aileen avait parlé de quelque chose le concernant.

Mais était-ce vraiment le cas ? De façon consciente, probablement pas. Après tout, Alexis venait de gâcher le moment de paix qu’Aileen avait voulu s’octroyer. Même si elle le plantait là maintenant sur place, elle n’arrêterait pas d’avoir des pensées négatives concernant le Serpentard avant au moins l’heure du coucher. Donc pour la sieste, c’était peine perdue, car jamais elle n'arriverait à s'endormir. Mais inconsciemment, peut-être qu’Aileen avait vraiment voulu faire allusion au Serpentard. Si maintenant son inconscient venait jouer les troubles-paix avec les hormones, la pauvre Gryffondor n’était pas sortie de l’auberge, bien au contraire.

Ramassant ses affaires en faisant de son mieux pour ignorer Alexis, qui s’était apparemment baissé lui aussi pour lui donner un coup de main – décidemment, il pleuvrait de la bierraubeurre demain –, Aileen ne put s’empêcher de l’entendre dire qu’elle exagérait un peu.

« J’exagère un peu ? » demanda-t-elle, offusquée, en levant la tête vers Alexis. « Non mais je n’y crois pas. C’est toi qui viens pourrir ma journée et c’est moi qui exagère un peu. Hallucinant ! »[/color]

Rebaissant les yeux sur ses affaires, Aileen se rendit compte qu’elle avait à présent de l’encre partout sur les mains. Bah bravo ! Elle était bonne pour repasser par la case douche avant la fin de la journée. A moins que…

Brandissant sa baguette avec rage, Aileen dessina un cercle au-dessus de ses affaires. Un sortilège informulé se chargea alors de faire le ménage. Et au final, l’encre ne parut pas si compliqué que ça à faire disparaître. A vrai dire, même sous l’effet de la colère – ce qui aurait du diminuer l’efficacité du sort vu qu’Aileen n’était pas concentrée du tout –, l’encre s’effaça totalement des parchemins sur lesquels elle s’était incrustée, ainsi que sur le dallage marbré du couloir de la bibliothèque. Même les mains de la jeune femme se nettoyèrent d’elles-mêmes grâce au sort.

Contente d’elle, Aileen rangea sa baguette et ramassa les affaires qui lui passaient sous la main pour former un petit tas qu’elle s’empressa de fourrer dans son sac encore intact. Lui avait de la chance, car la patience et le calme d’Aileen n’étaient plus du tout intacts eux. Au plus grand regret d’Alexis probablement.

En effet, ce dernier commençait à perdre patience aussi. Et rapidement, la douceur avec laquelle il a avait qualifié Aileen de « prude prenant la fuite dès qu’il essayait de parler gentiment avec elle » se transforma en une colère encore retenue que seuls ses regards noirs lançant des éclairs laissaient vaguement deviner - pour une personne attentive à ce genre de détails.

D’une voix pour la moins glaciale – en comparaison du ton mielleux de précédemment –, Alexis appela Aileen par le surnom qu’il avait trouvé intelligent de lui donner dès leur première année d’étude à Poudlard. La Sainte-Claire. S’il pensait s’attirer les faveurs de la Gryffondor de cette façon, il était bon pour ne s’attirer que ses foudres, et plus de colère peut-être.

Mais ne laissant pas le temps à la jeune femme de placer le moindre mot, Alexis lui avoua qu’il en avait sa dose, qu’il abandonnait, et qu’elle pouvait se précipiter dans les bras de son cher Gryffondor. Mais bon sang, c’était quoi cette fixette qu’il faisait sur Shawn ? A croire qu’il voulait se le faire lui aussi.

Se levant, Aileen arracha des mains les dernières affaires qu’Alexis avec ramassés. Sans un merci ni rien, elle les fourra dans son sac et lui répondit – lorsqu’il fit allusion aux Scrouts-à-Pétard :

« Je t’en prie. J’espère que tu es blessé. Après tout, ya que la vérité qui blesse. Oh ! Et pour ton information, j’ai rompu avec Shawn depuis un bon moment déjà. Ca doit faire un mois pour ainsi dire. Il serait peut-être temps que tu te mettes aux dernières nouvelles. Mais pour cela, il faudrait déjà que tu sortes de ta petite bulle de supériorité. Ce qui n’est pas gagné soit dit-en passant. »

Sans un sourire ou quoique ce soit s’en rapprochant, Aileen fit volte-face et disparut au fond du couloir. Au lieu de prendre la direction de la tenture derrière laquelle se trouvait le raccourci pour le septième étage, elle prit la direction opposée et se laissa tomber sur un banc dans un couloir vide ou personne ne venait jamais pour ainsi dire.

Ramenant les jambes contre sa poitrine, la jeune fille ramena sa tête contre ses genoux et fit de son mieux pour contrôler sa respiration. Vu l’état de colère avancée dans lequel elle se trouvait, elle était prête à faire un massacre, le tout sous une avalanche de larmes de tristesse.

Des larmes de tristesse ? Mais pourquoi était-elle triste ? Elle avait l’habitude de se disputer avec McLane. A vrai dire, il semblait même qu’il ne soit né que pour lui pourrir la vie. Alors en quoi cela changeait-il de d’habitude ? C’était incompréhensible.

Pourtant, bien que profondément blessée par Alexis et aussi triste qu’elle puisse être, elle avait envie de lui sauter au cou pour l’étriper et lui arracher les yeux avec sa baguette magique. Si jamais il se remontrait devant elle dans l’heure qui venait – ou même dans les cinq minutes –, il était clair que c’était le futur qu’elle lui réservait.

Une mort lente et agonisante. Une véritable effusion de sang telle que le bureau des Aurors n’aurait jamais vu auparavant. Oui, énervée comme elle était, Alexis souffrirait mille morts avant de finalement rendre son dernier souffle en implorant le pardon de la Gryffondor.

*Aileen !*

Sursautant, Aileen prit conscience des pensées qui venaient de lui traverser l’esprit. Ces dernières avaient été si sombres, si ténébreuses, si… si loin de lui ressembler. Elle commençait à perdre la tête, c’était à présent certain. Et dire que tout cela était dû à une seule et unique personne : Alexis.

Qu’il lui repasse sous la main et il vivrait à un sale quart d’heure, Aileen le jurait sur la barbe de Merlin…
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Ven 15 Jan - 21:52

      Si tu allais plus souvent en classe McLane, toi aussi tu saurais ce qu’est un vrai sac de cours. Mais comme tu ne te rends jamais en cours, ton sac doit être aussi léger que le pois-chiche te servant de cerveau !


    Le jeune homme secoua la tête et adressa une mou dégoutée à la Gryffondor. Il ne préférait même pas répondre à ce genre d’attaque stupides. Il les subissait depuis la première année, lorsqu’il était rentré chez lui a la suite de la disparition de son père. Il était parfaitement vrai qu’il n’assistait pas à tous les cours, mais il se débrouillait toujours pour obtenir les notes de Caleb afin de rattraper légèrement son retard. Il pourrait lui rétorquer qu’il avait ses raisons pour choisir de rater certaines matières, mais elle ne comprendrait pas. Elle ne comprendrait pas qu’il puisse passer des heures et des heures a la bibliothèque, a effectuer des recherches sur l’être qu’il aimait plus que tout : son père. Il était déterminé à le retrouver un jour, et dans sa tête, abandonner ses recherches équivalait à croire en la mort de McLane Senior.
    Alexis secoua une deuxième fois la tête afin d’enlever de ses yeux le petit éclat de tristesse qui s’y était installé. Il se remit à fixer la gryffondor avec son regard de braise, attendant sa réponse.

      Non mais je n’y crois pas. C’est toi qui viens pourrir ma journée et c’est moi qui exagère un peu. Hallucinant !
      Te pourrir la journée ! Rien que ca ! Et bien m’en voilà flatté comme tu ne peux pas imaginer ! Et après tu oses prétendre que tu n’exagères pas.


    Alexis tenait dans ses mains les affaires de la jeune femme qu’il avait ramassé. Si ce n’avait pas été des livres, les objets auraient très probablement volés en éclats sous la pression des doigts du Serpentard.
    Il leva les yeux au ciel d’énervement avant de la regarder avec insistance et méchanceté. Son visage avait gardé la même neutralité, aucune trace de fureur ne s’y étalait, seuls ses yeux lançaient des éclairs à la jeune femme qui était désormais entrain d’exécuter un sort pour rassembler ses affaires et les nettoyer de l’encre qui s’était déversée dessus.
    Aileen se leva. Elle arracha des mains les bouquins sans un mot avant de déclamer quelques petites paroles de sa voix devenu insupportable aigue en raison de sa colère.

      Je t’en prie. J’espère que tu es blessé. Après tout, ya que la vérité qui blesse. Oh ! Et pour ton information, j’ai rompu avec Shawn depuis un bon moment déjà. Ca doit faire un mois pour ainsi dire. Il serait peut-être temps que tu te mettes aux dernières nouvelles. Mais pour cela, il faudrait déjà que tu sortes de ta petite bulle de supériorité. Ce qui n’est pas gagné soit dit-en passant.


    Un rire ou l’énervement et l’amusement se mêlés sorti de la gorge du jeune homme. Elle se fourvoyait tellement que la situation en devenait presque drôle. Elle pensait très sérieusement que de savoir qu’elle le comparait à un immonde Scrouts-à-Pétard allait le blesser. Si seulement elle savait que cet animal stupide avait été une des plus jolies choses a laquelle Caleb et lui même l’avait comparée.
    Elle lui avait annoncé qu’il y avait déjà un mois que Shawn et elle n’étaient plus ensemble et qu’il était bien trop enfermé dans sa bulle d’autosuffisance pour le savoir. Une nouvelle fois, Alexis lâcha un éclat de rire. Il avait un des premiers au courant ; et il était d’ailleurs parfaitement au courant que plus d’une fois les deux Gryffondor s’étaient retrouvés dans des moments plus qu’intimes.
    Le serpentard allait répliquer à Aileen mais celle-ci avait déjà tourné les talons et disparaissait au fond du couloir en ne tournant pas du coté habituel. Alexis fut tenté de lui courir après, mais il laissa échapper un profond soupire et parti s’asseoir sur le banc de pierres qui lui glaça le corps.
    Si seulement tout pouvait redevenir comme avant… Si seulement il n’y avait pas cette profonde et incontrôlable envie qui lui torturait le corps et les entrailles a chaque qu’il apercevait la chevelure brune et les grands yeux chocolat de la jolie Gryffondor. Il voulait que tout redevienne comme par le passé, recommencer à se moquer de la Sainte-Claire avec son ami, son frère Caleb. Il devait se remettre à la torturer et arrêter d’écouter ses envies incongrues.
    Un première année de Serpentard passa devant lui et le regarda avec de grands yeux apeurés et ébahis. Alexis, d’un rapide mouvement de baguette et sans même prononcer un mot, l’envoya valser au fond du couloir, le pantalon levé, révélant un caleçon on ne peut plus stupide.
    Un nouveau soupire s’échappa de sa gorge ; il ne pouvait pas oublier son attirance. Il secoua la tête et se leva, s’avançant a son tour dans les couloirs, empruntant le même chemin qu’Aileen quelques minutes plus tôt.
    Elle était la, assise sur un banc glaciale, les jambes rabattues contre la poitrine.
    Sans un bruit il s’avança vers elle et s’assit à ses cotes. S’il s’était écouté, il aurait passé un bras par dessus les épaules de la demoiselle et aurait commencé à la bercer sans un mot. A la place il préféra dire quelques mots d’une petite voix posée et douce.

      Aileen je…. Je suis désolé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Lun 18 Jan - 18:55

Aileen le vit arriver de loin. Aussi silencieux qu’il pensait pouvoir être, il était de loin l’être le moins discret que la Gryffondor avait eu la (mal)chance de croiser dans ce bas monde.

Néanmoins, elle fit de son mieux pour l’ignorer purement et simplement. Il l’avait poussé à bout – une fois de plus –, mais c’était la première fois qu’elle en venait aux larmes. D’habitude, elle encaissait sans rien dire, trouvant inutile de perdre son temps à lui répondre. Mais aujourd’hui, elle avait voulu l’asticoter un peu, pour changer de d’habitude.

Et au final, qu’avait-elle récolté ? Des larmes ! Maudit soit ce McLane ! Si elle pouvait l’envoyer six pieds sous terre, elle le ferait sans hésiter. Après tout, il ne méritait rien de mieux pour l’avoir traité comme il l’avait fait quelques minutes plus tôt. Elle était une femme après tout. Il pouvait lui montrer un plus de respect que ça, même s’ils étaient ennemis de maison !

Mais pourquoi tant de sombres pensées ? Même si elle voulait se venger, jamais elle ne voudrait souhaiter sa mort. Ca n’était pas son genre. Elle était l’incarnation parfaite de la bonté et de la douceur. Comment cela se faisait-il qu’elle avait désespérément envie de serrer la gorge de McLane jusqu’à ce que mort s’en suive.

Gardant ses jambes serrées contre sa poitrine, Aileen se tordit discrètement les doigts pour ne pas céder à cette pulsion vengeresse qui l’animait. Après tout, c’était un élève. Elle ne voulait pas faire de mal à un élève. Et encore moins à Alexis. Il était si trognon. Pourtant…

Alexis venait à présent de s’asseoir à côté d’elle. Se détournant légèrement sur la gauche, loin de lui, Aileen lui fit silencieusement comprendre qu’il n’était pas le bienvenue pour le moment. Tant à cause de son comportement précédent qu’à cause de l’envie meurtrière qu’elle avait à présent. Elle était une fille. Les hormones pouvaient causer de gros ravages quand une fille avait une montée d’hormones incontrôlables. Or, une partie d’elle ne voulait pas faire de mal à Alexis. Parce qu’elle… tenait à lui, aussi indélicat soit-il à son égard.

Qu’est-ce qu’elle pouvait être stupide ! Une vraie fille. Et pas pour rien. Elle était prête à s’en maudire. Pourquoi n’était-elle pas un garçon ? La vie semblait si simple pour eux. Ils collectionnaient les conquêtes d’un soir, comme un malade enchaîne les kleenex usagés. Mais elle, elle cherchait la stabilité, la douceur, la romance. Si puérile. Si… stupide.

Une petite voix douce et posée s’éleva alors dans le couloir silencieux. Si Aileen avait été seule, elle aurait été persuadée qu’un de ses amis venait s’enquérir de l’état de son amie. Pourtant, elle savait qu’à part McLane et elle, il n’y avait personne d’autre dans ce couloir. S’agissait-il donc de la voix d’Alexis ?

Non ! Ce n’était pas possible. Alexis ne pouvait pas se montrer si… délicat. Pas vis-à-vis d’une femme qui plus est. Pour lui, ce n’était que des objets, des trophées, à collectionner, rien d’autre. Non, ce ne pouvait pas être lui.

Et pourtant, c’était bien son enivrante odeur de rébellion qui planait tout autour d’Aileen. Envoûtant parfum. Désirable. Pourquoi se laissait-elle encore dominer par ses hormones. Alexis était un Serpentard. Elle, une Gryffondor. Pourquoi se torturait-elle bêtement à des fantasmes qui ne deviendraient jamais réels.

Des fantasmes ! Voilà la raison. Un fantasme n’a de raison d’être que s’il ne devient jamais réel. Peut-être que c’était un moyen psychologique pour elle d’évacuer son stress d’une quelconque manière. Mais évacuer son stress en fantasmant sur Alexis. Il y avait mieux quand même. Quoique, à vrai dire, Alexis avait plus de charme que tous les garçons réunis qu’Aileen avait fréquenté par le passé. Et qu’importe ce que le jeune homme pouvait penser, elle en avait connu des aventures. Shawn était le dernier d’une longue liste de prétendants.

Entendant raisonner dans sa tête les mots hésitants d’Alexis, Aileen dut reconnaître que le jeune homme avait fait un effort plus que surhumain pour prononcer ces quelques mots insignifiants aux yeux des autres. En temps normal, c’était le moment pour elle de s’excuser aussi. Mais une part d’elle voulait étriper Alexis au lieu de s’excuser.

Néanmoins, Aileen savait que ce n’était pas elle qui pensait à des choses si sombres. C’était une part d’elle qu’elle refoulait. Sa colère. Quelle colère ? Celle à l’encontre de McLane. Pourquoi ? Elle l’ignorait. Parfois, même la plus sage des élèves n’arrive pas à avoir réponse à tout.

Mais à défaut d’avoir réponse à tout, Aileen savait ce qu’il convenait de faire en cet instant. Se retournant lentement vers Alexis, elle évita soigneusement de croiser son regard et lui dit :

« Non, c’est moi qui suis désolée. Je… je n’aurais pas dû te parler comme je l’ai fait. Excuses-moi. »

Eh bien dîtes donc ! Ce jour était à marquer d’une pierre blanche. Aileen Saint-Clair et Alexis McLane, s’échangeant des pardons. Incroyable. Personne n’aurait jamais pu imaginer une telle chose. C’était si impensable qu’Aileen estima venue le moment de partir. Elle avait honte d’admettre qu’elle avait faibli devant Alexis et qu’elle s’était excusée. Jamais en l’espace de six ans elle ne s’était abaissée à ce niveau là. C’était une première.

Se levant, Aileen fit mine de partir. Mais Alexis était-il de cet avis ?
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Ven 22 Jan - 22:44


    Les excuses. Voilà bien quelque chose avec laquelle le jeune McLane n’était absolument pas habitué. Jamais encore il ne s’était excusé de ses actions auprès d’un élève, encore moins de la jeune Aileen. Les seuls mots s’apparentant à des pardons qui avaient franchi ses lèvres sensuelles, étaient les plates paroles, sans aucune sincérité, de repenti à ses professeurs. Le jeune homme avait depuis très longtemps prit l’habitude d’assumer ses actes, ses paroles et ses pensées. Toutefois il avait senti cette fois-ci qu’il en avait trop fait à la jeune Gryffondor ; et ce depuis bien trop longtemps. Pour la toute première fois, Alexis McLane venait d’adresser une demande de pardon on ne peut plus sincère et sans aucune arrière pensée.
    Aileen tourna très légèrement la tête vers lui avant de s’excuser a son tour de ses paroles. Le jeune homme sourit tout doucement. Ce n’était pas a elle de s’excuser. Ce jour avait vraiment quelque chose de particulier. Tout premièrement le professeur Williams ne lui avait rien dit et ne lui avait donné aucune punition pour avoir séché les cours. Et secondement, la beauté de Gryffondor venait de lui adresser des excuses sans même le rejeter. Il fallait croire qu’ils grandissaient et que tous deux commençaient à comprendre que cette guerre stupide avait assez durée.
    Il allait lui répondre lorsque la demoiselle se leva doucement du banc et commença a partir. Le Serpentard poussa un soupire et tendit une main l’arrêter.

      Aileen attend s’il-te-plait…. Je n’ai pas fini.


    Il lui attrapa avec douceur la main, lui frôlant la hanche au passage. Utilisant sa force, sans toutefois blesser la demoiselle, il l’attira vers lui.

      Tu n’as pas à t’excuser Aileen… Je suis le seul coupable de l’affaire.


    Alexis était entrain de demander implicitement à la jeune femme de lui pardonner toutes ses maladresses. Ce n’était pas elle qui avait passé les cinq dernières années a martyriser le Serpentard

    [En début d’année dernière]
      Caleb ! Regarde un peu qui voilà ! La Sainte Claire ! Toujours le nez plongé dans un bouquin de peur que l’on voit son infâme visage de Sang-de-Bourbe., impure a sa nature…


    Son ami parti dans un éclat de rire. Depuis leur arrivée à Poudlard, les deux Serpentards avait choisi leur victime. Aileen Saint-Clair. Des qu’il y avait la moindre chance de la ridiculiser ou de l’insulter, les deux la prenaient et l’exploitaient jusqu’au bout. Le moment qu’ils préféraient tout particulièrement, et qu’ils recherchaient, était lorsque la demoiselle s’énervait et que ses yeux commençaient à lancer des éclairs.
    Même si Caleb avait toujours participé à ces moments de rabaissement et d’humiliation, Alexis était considéré comme le meilleur dans ce domaine ; très souvent il avait su trouver les points faibles exacts de la jeune Gryffondor.
    Elle les haïssait tout autant qu’elle les écœurait. Une sang-de-bourbe n’avait pas sa place dans une école aussi prestigieuse que Poudlard ; elle entachait la réputation de la meilleure école de sorcellerie. Une enfant de Moldus ne pouvait qu’avoir volé une baguette et fait on ne savait quelles horreurs a un sorciers pour parvenir a avoir des pouvoirs.

      Et dis la Sainte Claire, pourquoi t’es pas restée chez toi si t’as peur qu’on te vois ? Tu vas pas nous manquer tu sais !


    [De retour dans le couloir]
    Mais tout avait change depuis le milieu de l’année dernière. Son attitude envers la jeune femme était devenue complètement à l’opposé de ce qu’il lui avait fait subir avant. Son regard sur la jolie Gryffondor avait bien changé également. Par le passé ce n’était qu’une sang de Bourbe, impure à regarder et à apprécier ; désormais elle était une jeune femme de toute beauté et d’un intelligence dérangeante mais terriblement attirante. Il la désirait de tout son être et de tout son corps.
    Alexis ne pouvait désormais détacher son esprit de la belle et distante Aileen. Son nom devait absolument être gravé en bas de la longue, très longue liste des conquêtes du Serpentard. Il en devenait fou, ne pensait plus qu’a ca pendant certains moments ou il ne pensait a rien d’autre. Il savait on ne peut plus qu’en agissant ainsi, il devenait indigne du sang pur qui coulait dans ses veines. Sa maison aurait honte, son meilleur ami aurait honte, et pire encore, son père aurait honte, mais il n’y pouvait rien.

      Aileen… Je sais que je n’ai jamais été tendre avec toi et que.. Oui je peux même dire que j’ai été pire qu’une bouse de dragon fumante avec toi mais.. Je voudrais que ca change. Nous sommes adultes tous les deux et je pense que…. Qu’il serait peut être temps que nous…. Apprenions à cohabiter et coexister ensemble. Et qui sait… Avec un peu de chance on devrait pouvoir réussir à s’entendre tous les deux…


    Alexis avait planté son regard dans celui d’Aileen et attendait sa réponse. Il venait d’étaler une partie de son cœur à la belle demoiselle, et il espérait qu’elle ne le rejette pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Mar 26 Jan - 15:47

S’apprêtant à prendre congés, Aileen se leva du banc et commença à s’éloigner. Mais à peine eut-elle fait deux pas que la jeune femme sentit une main lui effleurer la hanche avant de s’emparer délicatement de sa main.

Pendant un instant, Aileen douta qu’un geste aussi délicat puisse être l’œuvre d’Alexis. Lui qui était si… lui ! Néanmoins, elle savait que lui seul se trouvait dans le couloir, avec elle. Il n’y avait donc aucun doute possible. Et ce fut sa voix à lui qui s’éleva lorsqu’il se mit à parler.

Avec une délicatesse et une sensibilité qu’Aileen n’aurait jamais imaginé possible chez lui, le jeune Serpentard la supplia d’attendre un instant. Puis l’attirant doucement vers lui, il ajouta qu’elle n’avait pas s’excuser, car lui seul était coupable.

D’une certaine manière, il fallait reconnaître qu’il n’avait pas tort. Il était le fautif dans l’histoire. Six ans auparavant, c’était lui qui avait commencé les hostilités en insultant les enfants Nés-Moldus dans le Poudlard Express. Le comportement qu’avait alors eu Aileen – à savoir la gifle –n’était qu’un geste en représailles de l’insulte. Car il ne fallait pas oublier qu’elle-même était une Née-Moldue (ou du moins, c’est ce qu’elle croyait…). Ainsi donc, au final, la guerre qui sévissait entre Alexis, Caleb et Aileen était la faute à ces derniers et non à elle.

Néanmoins, elle avait une part de responsabilités dans l’histoire. Après tout, elle n’avait pas été obligée de répondre à toutes les attaques des deux Serpentards. Elle aurait pu tout simplement ignorer les insultes faîtes, laisser couler les crasses subies et fermer les yeux sur le comportement critiquable des deux garçons. Mais non. Elle avait pris les armes à son tour et avait rétorqué des insultes, multiplié les crasses et s’était comportée comme une idiote elle aussi.

Elle était autant fautive qu’eux. Que lui.

Aileen voulut alors rétorquer qu’elle était aussi fautive que lui, mais Alexis avait le regard à présent perdu dans le vide. C’était comme s’il se remémorait quelque chose. Un souvenir, une image du passé. Lorsqu’il revint à lui, il dit à Aileen qu’il avait conscience de n’avoir jamais été tendre avec elle. Mais il désirait à présent que ça change.

Il mit en avant le fait qu’ils n’étaient plus des enfants, mais des adultes à présent. Alors selon lui, il était temps qu’ils apprennent à cohabiter et coexister ensemble, sans se tirer dans les pattes à tout bout de champ. Il acheva son monologue en mettant le point sur le fait que, peut-être, ils finiraient même par s’entendre tous les deux.

Fixant Alexis d’un regard interrogateur, Aileen ne sut quoi répondre.

Alexis venait de la prendre de court en formulant, pour ainsi dire, une demande d’excuse pour toutes les méchancetés qu’il avait commise par le passé. Néanmoins, Aileen sentait un sous-entendu dans la dernière phrase du jeune homme. Une partie d’elle-même lui crier de sauter au cou d’Alexis, mais sa raison la poussait à lui demander de s’expliquer.

Elle choisit de suivre la voie de la raison.

- Je ne comprends pas où tu veux en venir.

Marquant une pause, elle ajouta :

- Pourquoi ? Pourquoi veux-tu faire la paix après tout ce que tu m’as fait endurer, et après tout ce que moi je t’ai causé comme problèmes ? Pourquoi ? Je ne comprends pas.

Pourtant, c’était aussi flagrant que le nez au milieu de la figure. Elle continuait de tenir la main d’Alexis et elle n’avait pas esquissé le moindre geste pour la retirer. Néanmoins, elle tenait à ce que tout soit clair.
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Lun 1 Fév - 18:02


    Il allait le regretter. C’était obligé. Il ne pouvait pas ouvrir son cœur ainsi à une Gryffondor, Sang-de Bourbe qui plus est, sans s’en mordre les doigts plus tard. Il ne le regretterait peut être pas dès le lendemain, ni même l’année qui allait suivre ; mais un jour dans sa vie, il se rendrait compte que ce qu’il était en train de faire était mauvais, très mauvais pour quelqu’un comme lui. Mais a ce moment précis, il s’en fichait complètement. Il désirait très sincèrement enterrer la hache de guerre. Il m’en pouvait plus d’avoir l’esprit déchiré en deux ; une partie criant le prénom d’Aileen, et l’autre lui rappelant sans cesse sa maison, son ordre social, et murmurait en continu un « sang-de bourbe » qui lui écorchait violemment les oreilles.

      Pourquoi ? Pourquoi veux-tu faire la paix après tout ce que tu m’as fait endurer, et après tout ce que moi je t’ai causé comme problèmes ? Pourquoi ? Je ne comprends pas.


    Elle ne comprenait pas… Après tout, cela n’avait rien de très surprenant. Peu de personne le comprenait a ce niveau la. Il n’était d’ailleurs pas vraiment sur de se comprendre non plus. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il le voulait.

      Pourquoi ? Pour bien des raisons a vrai dire. Il tenait toujours entre ses doigts la douce main d’Aileen et commença a la serrer légèrement plus afin de renforcer le contact entre la jeune femme et lui. Tout d’abord parce que j’en ai marre…. Je ne peux plus agir avec toi comme je le faisais avant… Je te dois le respect Aileen. Tu es une grande sorcière… Bien meilleure que ce que je pourrais devenir un de ces jours. Je n’ai pas le droit de te critiquer, te dire le contraire serait de la mauvaise fois… Et ensuite… Il fit doucement remonter sa main le long du bras de la Gryffondor avant de l’attraper tendrement pars les hanche et de l’attirer un peu plus a lui. Tu me plais… Enormément.


    Ca y est… Il l’avait dit. Il existait désormais trois réactions possibles pour la demoiselle. Alexis se les imagina rapidement en tête.

    [CAS UN]
      Tu me plais… Enormément.


    Un violoniste sortit soudainement du bout du couloir et commença a jouer un air lent et romantique. La jolie Aileen, qui n’avait toujours pas dit un mot, approcha ses mains du visage du jeune homme et s’arrêta. Après quelques secondes d’hésitation, elle prit le visage du Serpentard et se jeta sur lui, l’embrassant avec passion et désir. Lorsque ni l’un ni l’autre n’eurent d’oxygène restant dans leurs poumons, la demoiselle se décolla doucement.

      Oh mon Alexis… Depuis le temps que j’attends que ses douces paroles sortent de ta bouche…. Je suis tienne Alexis McLane, et ce pour le restant de mes jours.


    [CAS DEUX]
      Tu me plais… Enormément.


    Aileen fixa son regard, remplie d’incompréhension, dans celui d’Alexis. La jeune femme porta doucement ses mains à sa taille et se dégagea lentement de l’étreinte du Serpentard.

      Je… je suis désolée je…je


    Elle disparu en courant dans le couloir. Alexis laissa reposer sa tête sur les pierres glacées du mur. Sa révélation n’avait pas forcément eut l’effet prévu, mais au moins il avait semé le doute dans l’esprit pur de la jeune femme. Elle serait plus faible, et elle aura bien plus de mal a résister a ses futures attaques amoureuse.

    [CAS TROIS]
      Tu me plais… Enormément.


    Aileen se dégagea immédiatement de l’étreinte du Serpentard avant de le regarder comme s’il était légèrement attardé. Petit à petit, son rire cruel et froid vint remplir le couloir. Quelques secondes plus tard, elle riait a gorge déployée.

      Non mais McLane… Tu t’es déjà regardé dans un miroir. Jamais, que Merlin m’en preserve, je ne tomberai amoureuse d’une personne comme toi !


    Elle s’éloigna en se tenant les cotes tellement elle riait.
    Alexis laissa reposer sa tête sur les pierres glacées du mur. Il venait de passer pour un idiot, et très vite, tout Gryffondor jaserait la dessus. Il poussa un soupire, se disant que de toute façon, il rattraperait le coup.

    [Dans le couloir]
    Alexis ferma les yeux un instant afin de revenir a la réalité juste avant de les plonger vers Aileen, attendant sa véritable réaction.




désolée c'est nul
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Ven 26 Mar - 19:05

Alexis venait de formuler les mots qu’Aileen craignait le plus d’entendre sortir de sa bouche. Après avoir tourné autour du pot en répondant qu’il y avait plusieurs raisons à sa décision de vouloir enterrer la hache de guerre, Alexis expliqua que c’était avant tout parce qu’il en avait marre. Etait-ce vrai ? Pouvait-on réellement se lasser de pourrir la vie de son ennemi juré ? Aileen en doutait, mais elle-même ressentait soudain l’envie de cesser le combat. Etait-ce à cause de ce qu’Alexis venait de dire ? Probablement.

Quoiqu’il en soit, ce n’était pas là la seule raison qu’Alexis énonça. Il enchaina sur le fait qu’il ne pouvait plus agir avec elle comme il le faisait avant. Hum… Qu’est-ce que cela voulait dire ? Voulait-il vraiment passer à autre chose et tirer un trait sur le passé ? Mais dans ce cas, à quoi aspirait-il ? Quand on voulait tirer un trait sur le fait d’être des ennemis jurés, sur quoi cela ouvrait-il ? Une amitié à nulle autre pareille ? Aileen en doutait. Ce n’était pas non plus le fait de s’ignorer définitivement. C’était le genre de décision que l’on prenait lorsque l’on été sûr de plus revoir la personne. Or, Aileen et Alexis étaient destinés à passer encore une année de plus sous le même toit. Donc ce n’était pas la raison. Il devait y avoir autre chose.

Aileen commença à voir la réponse se dessiner devant elle lorsqu’Alexis commença à délirer totalement. En effet, il déclara lui devoir le respect. Certes, il n’avait pas tort, il lui devait le respect, tout comme elle lui devait le respect en raison du fait qu’ils vivaient tous les deux sous le même toit, etc… Néanmoins, c’était le genre de paroles qu’Aileen n’aurait jamais cru pouvoir entendre sortir de la bouche d’Alexis McLane. Surtout pas lui. Et pourtant… il n’avait pas encore tout dit.

Alexis ajouta qu’Aileen était une grande sorcière. Et bien meilleure que ce qu’il pourrait devenir un jour. Wahou, ça c’était inespéré. Un Sang-Pur qui reconnait la suprématie d’une Sang-de-Bourbe ! Alexis s’était cogné la tête ou quoi ? Après tout, pour qu’il en vienne à prononcer ce genre de paroles, c’est que le pauvre Serpentard n’avait plus toute sa tête. C’était obligé ! Jamais il n’aurait dit ce genre chose. Jamais il n’aurait été jusqu’à ajouter qu’il n’avait pas le droit de la critique et lui dire qu’elle était tout sauf une sorcière de talent. Que cela n’était que de la mauvaise fois.

Aileen en était tout abasourdie. Abasourdie qu’Alexis s’adresse à elle de la sorte alors que leurs échanges se résumaient la plupart du temps à des insultes, des maléfices bien placés et des regards assassins à foudroyer l’autre sur place. Qu’est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ? Est-ce qu’il s’agissait d’un gag comique ? Un complice était-il caché dans le couloir, attendant de voir la réaction d’Aileen pour prendre une photo et la ridiculiser ?

Aileen ne put le vérifier. Elle était totalement captivée par les paroles du Serpentard. Depuis le temps qu’elle voulait entendre une parole gentille sortir de sa bouche, voilà que son rêve devenait réalité. C’était au-delà de ses espérances, même si jamais elle n’avouerait avoir espéré ce genre de chose. Complètement captivée donc, elle ne remarqua même pas le geste d’Alexis lorsque ce dernier fit remonter sa main sur la hanche de la Gryffondor, afin de l’attirer contre lui.

C’est à ce moment là que les mots qu’Aileen entendit les paroles qu’elle craignait le plus sortir de la bouche d’Alexis. Il avait tourné autour du pot et enfin il venait de lâcher le morceau. Elle lui plaisait énormément.

Les yeux écarquillés sous le coup de la surprise, Aileen ne sut pas quoi répondre. Abasourdie, elle ouvrit et referma la bouche à plusieurs reprises, sans que jamais rien ne sorte de sa bouche. Ses pensées se bousculaient dans sa tête, désireuses de s’exprimer, mais Aileen les retenaient, de peur de dire quelque chose qu’elle craignait de regretter par la suite.

Baissant les yeux pour ne pas avoir le regard plongé dans les yeux azur du Serpentard, Aileen tenta de mettre de l’ordre dans ses pensées, histoire de trouver quelque chose à répondre. Au pire, si elle ne trouvait rien, elle pouvait toujours planter Alexis dans le couloir et s’enfuir à toute jambe. C’était une option envisageable, parmi tant d’autres.

Sentant Alexis bouger, impatient que la jeune femme lui réponde, Aileen remarqua soudain à quel point elle était proche du Serpentard. A vrai dire, ils étaient si près l’un de l’autre qu’Aileen pouvait sentir le souffle chaud d’Alexis sur sa joue. Et pire encore, elle entendait faiblement le rythme affolé du cœur du jeune homme.

Relevant les yeux, elle vit Alexis faire de même au même moment. Paralysée par une peur qui la rendait muette, Aileen se contenta de fixer Alexis dans le bleu des yeux. Ces derniers étaient si envoutants, qu’Aileen ne parvint pas à s’extraire du puits sans fond dans lequel elle sombrait.

*Aileen !*

Ramenée violemment à la réalité par sa conscience, Aileen se reprit et formula timidement :

- Je… je suis désolée Alexis. Je… je ne sais pas quoi dire. Après tout ce qu’on s’est fait enduré l’un l’autre, tes… tes paroles sonnent faux à mes oreilles. Je… je ne sais pas quoi en penser. Je suis vraiment désolée.

Pourtant, inconsciemment, son choix était fait. Ne venait-elle pas d’appeler Alexis par son prénom ? Et non en employant son nom avec froideur et acidité. Si cela ce n’était pas un aveu formulé par le subconscient de la jeune femme, celle-ci ne méritait pas d’être une sorcière de sa trempe.

Se dégageant de l’étreinte d’Alexis, Aileen voulut quitter le couloir, mais…
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Mer 31 Mar - 9:32


Il fallait qu’elle hésite, même si ce n’était que quelques secondes. Une hésitation de la part de la jeune Aileen signifiait le début de la victoire du Serpentard ; et il ne recherchait qu’une seule chose : gagner. La réussite avait tellement de prix aux yeux d’Alexis qu’il était prêt à tout, inventer les mensonges les plus invraisemblables, lâcher quelques larmes et même sortir les violons lors d’une tirade romantique a souhait. Après tout, ce n’était pas un Sepentard pour rien. Il portait ces couleurs avec fierté et les honoraient. Il avait beau jouer avec les sentiments de la jeune femme ; il devait reconnaître que la guerre qui s’était installé entre eux dès le premier jour commençait a le lasser. Tous deux répétaient inlassablement les mêmes insultes avec quelques variantes de vocabulaire ; et une fois sur trois, la dispute se terminait par le claquement sonore de la main d’Aileen sur la joue du jeune homme. Il était devenu trop âgé pour ce genre de futilités ; il était vraiment temps de passer a autre chose ; et sans réellement savoir pourquoi, il se doutait très fortement que s’il ne faisait pas le première pas, personne ne le ferait.
En y réfléchissant quelques secondes, la jeune femme ne pourrait refuser cette offre de paix. Après tout, Alexis lui offrait là une tranquillité totale. Elle allait pouvoir réviser pour ses ASPICS qui approchaient à une vitesse folle, sans être constamment dérangée par Alexis.
Enfin, la réaction qu’il avait tant attendue arriva. Il ne disait pas tous les jours a une demoiselle qu’elle lui plaisait, il ne le disait jamais en réalité, et attendre la réaction de la Gryffondor était un véritable supplice qui déclenchait en lui un feu d’impatience. Les yeux d’un brun captivant et chaleureux d’Aileen s’écarquillèrent sous l’effet de la surprise, provoquant un léger sourire amusé sur les lèves du jeune homme. Elle commença ensuite à ouvrir la bouche puis à la fermer, a la façon si délicate et agréable du poisson, sans arriver a prononcer le moindre petit mot. Etait-elle entrain de se transformer en carpe ?
Puis elle détourna le regard, comme si Alexis la troublait, et que la simple vu de ses yeux azur la rendait incapable de réfléchir, de se calmer, bref de parler. Le jeune homme jubilait intérieurement, tout cela était bon signe, elle hésitait. Elle hésitait même énormément. Elle ne l’avait pas encore frappé, ce qu’elle aurait, par le passé, fait il y a bien longtemps, Elle ressentait donc des sentiments autres que la haine et le dégoût pour lui. Tout ceci était véritablement parfait.
Après quelques secondes de silence presque gêné qui ne firent qu’augmenter encore un peu plus l’impatiente d’Alexis, la jolie brune releva son regard et vint directement le plonger dans celui de son compagnon. Elle était piégée. Il venait de remarquer qu’elle avait un mal fou a s’extraire de ce regard abyssal.

    Je… je suis désolée Alexis. Voilà qui annonçait un mauvais début. Et pourtant, trois petites syllabes représentaient le monde…. Alexis, elle ne l’avait encore jamais appelé Alexis. A croire qu’en six ans elle ne l’avait jamais appris. Elle venait de lui démontrer le contraire ; et quoiqu’elle dirait a présent alors n’aura plus aucun sens pour le jeune homme, elle venait de se trahir toute seule. Je… je ne sais pas quoi dire. Après tout ce qu’on s’est fait enduré l’un l’autre, tes… tes paroles sonnent faux à mes oreilles. Je… je ne sais pas quoi en penser. Je suis vraiment désolée.


Juste après cela, elle se dégagea de l’étreinte du jeune homme et s’éloigna tout doucement. Mais encore une fois c’était sans compter sur l’obstination de celui-ci. Aussi vif que la lumière, il se leva et la rejoint a l’aide d’une demie foulée. Encore une fois avec une douceur a laquelle il ne l’avait pas habituée, Alexis attrapa sa proie par la taille et lui fit faire volte face.

    Tu ne peux t’enfuir ainsi douce Aileen… Pourquoi me fuis-tu donc autant. Je t’effraie ? Je t’intimide ? Ou serait-ce plutôt du dégout ? Il lui adressa un léger sourire qui se voulait charmeur avant de faire prisonnier les yeux de la jeune femme dans son regard océanique. Puisque tu me refuses moi.. Acceptes au moins mon traité de paix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 768
Pseudo : Clems
Copyright : Clems76
Disponible RP ? : Oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité : Troisième Oeil - Divination
Cat. Sorcellerie : Magie Blanche
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Sam 3 Avr - 12:56

… une main la ceignit à la taille, avec une douceur hors du commun. Doutant qu’Alexis soit capable de se montrer sous un autre jour que la brute épaisse qu’il était, Aileen ne put cacher sa surprise de se retrouver une nouvelle fois nez-à-nez avec lui.

Décidemment, cette situation dépassait – et de loin, il fallait le reconnaître – le comique de situation. Alexis McLane s’adressant à Aileen Saint-Clair, sa pire ennemie, avec des mots délicats, et teintés d’une tendresse nullement entachée par des sarcasmes ou des critiques voilées. Alexis semblait être le plus sincère qui soit. Aussi surprenant que cela puisse être, bien entendu.

Comme pour expliquer le geste qu’il venait d’avoir, Alexis annonça à Aileen qu’elle ne pouvait pas s’enfuir. Ce faisant, il alla jusqu’à employer les termes « douce Aileen ». Pour une surprise, c’était réellement une surprise. Alexis McLane, la brute épaisse de Serpentard, usant de mot digne d’un véritable prince charmant. Qu’est-ce qui lui passait par la tête en ce moment ? Aileen avait-elle frappé trop fort la dernière et le pauvre jeune homme avait perdu les pédales ?

C’était la seule solution possible. Ou alors il se jouait de la Gryffondor. Ayant senti son attirance pour lui, il jouait avec, afin de frapper la jeune femme en plein cœur lorsque l’occasion se présenterait. Après tout, il était un Serpentard. Ce genre de plan sadique et malsain était son lot quotidien. Ce ne pouvait être que ça oui. Un vil plan malsain pour détruire définitivement son ennemi. Aileen en était certaine.

Ignorant totalement ce qui passait par la tête d’Aileen, Alexis lui demanda pourquoi elle essayait tant de le fuir. Etait-ce parce qu’il l’effrayait ? Parce qu’il l’intimidait ? Ou alors parce qu’il la dégoûtait ? A ces questions, aucune réponse ne vint de la part d’Aileen. Mais d’un autre côté, si elle avait dû émettre une réponse, cela aurait été sûrement l’affirmative. Après tout, Alexis était son ennemi, donc bien entendu qu’il l’effrayait. Il l’intimidait aussi, Aileen se sentant parfois hors de ses moyens lorsqu’Alexis arborait son plus sourire – celui qui faisait pétiller ses yeux azurs d’une malice ensorcelante. Et évidemment qu’il la dégoutait ! C’était un Serpentard ! Et puis, il fallait admettre que son comportement était loin d’être celui d’un Saint. Donc c’était évident qu’il la dégoutait.

Mais ce n’était pas tout. Il y avait une dernière chose chez lui qui forçait l’adolescente à s’enfuir. Une à laquelle il n’avait pas pensé – et loué soit Merlin pour ça. Il la rendait complètement folle ! Bien entendu, c’était une chose qu’Aileen n’aurait jamais, mais alors jamais, reconnu – même sous la torture. Mais voir Alexis était parfois suffisant pour lui redonner du baume au cœur. Simplement le voir. Pas lui parler. Juste le voir. Dès que ce garçon ouvrait la bouche, le charme disparaissait et Aileen avait cette sainte manie de vouloir l’étrangler sur place. Mais s’il gardait la bouche fermée, Aileen se sentait bien.

Décidemment, elle aussi perdait les pédales aujourd’hui. Quelqu’un avait mis quelque chose dans le jus d’orange au petit-déjeuner ou quoi ? Ou alors c’était la fatigue. Oui, ce devait être ça. Après tout, lorsqu’elle avait rencontré Alexis, Aileen était en route pour rejoindre son lit et piquer un petit somme en attendant le prochain cours. Ce devait donc être ça. Un excès de fatigue.

Levant les yeux vers Alexis, le regard azur de ce dernier l’envoûta littéralement. Comment un bleu pouvait être si pur ? Et pire que tout, comment un bleu si pur pouvait teinter les yeux d’un être aussi malsain que ce McLane. Pourquoi Alexis était-il… Alexis. Pourquoi ne pouvait-il pas être un banal garçon d’une autre maison. Gryffondor ou Serdaigle. Même Poufsouffle aurait fait l’affaire. Mais pas un Serpentard. Surtout pas un Serpentard. Pourquoi ? Pourquoi tant d’injustice ? Pourquoi ?

Alexis s’adressant à nouveau à elle, Aileen quitta les yeux du jeune homme pour se concentrer sur sa bouche. Complètement sous le charme – comme si on avait usé sur elle d’un sort d’allégresse –, Aileen se focalisa uniquement sur le mouvement des lèvres du Serpentard, qui laissaient de temps en temps apparaître les dents magnifiquement blanches du jeune homme.

Faisant l’impasse sur les paroles qu’il prononça, Aileen obligea Alexis à se répéter. Faisant beaucoup plus attention cette fois-ci à ce qu’il disait, la Gryffondor entendit son ennemi juré lui proposer un traité de paix. A défaut de l’accepter lui, le traité de paix serait surement une chose qu’elle serait en mesure d’accepter.

Secouant la tête, Aileen baissa les yeux et dit :

- Ce n’est pas que je ne t’accepte pas. Au contraire, je…

Aileen se tut avant de prononcer le mot de trop. Se cachant les yeux derrière ses mains, Aileen se massa les tempes pour se donner le temps de réfléchir et formuler une réponse qui ne blesserait pas le jeune homme. Le blesser ?! Voilà que maintenant elle faisait attention à sa santé mentale, alors que généralement, une bonne gifle était suffisante pour mettre fin à la discussion.

Il fallait qu’elle se ressaisisse.

- Désolé McLane, mais c’est au-dessus de mes forces. Je… je ne veux pas te faire souffrir. Alors oublie cette histoire. Fais comme ci rien ne s’était passé. Ca vaudra mieux pour toi. Crois-moi.

N’osant pas croiser le regard d’Alexis, Aileen garda la tête basse, le regard rivé sur le torse du jeune homme. Réfléchissant à la marche à suivre à présent, Aileen hésita à faire demi-tour pour s’en aller. Une part d’elle venait de mettre fin à la discussion et elle désirait quitter cet endroit au plus vite. Mais une autre part d’elle avait décidé que toute cette histoire était loin d’être terminée. Et cette part d’elle n’aspirait qu’à une seule chose : serrer Alexis dans ses bras.

Quelle partie d’elle-même devait-elle écouter ? Celle de la raison… ou celle de la passion ?
_________________


    "I can see the Future.
    And unfortunately for us, the darkness was everywhere.
    This future is in my hands.
    If I make one mistake, my vision will come true. And then, pray for our salvation will be... useless !"
    Aileen E. Saint-Clair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis S. McLane

avatar

Nombre de messages : 54
Pseudo : Gen
Copyright : ®Gennychou
Disponible RP ? : oui

Mon Dossier Scolaire
Aptitude/Particularité :
Cat. Sorcellerie : Magie Rouge
Mes relations :

MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   Dim 4 Avr - 13:59


Elle semblait particulièrement troublée, comme si quelque chose l’empêchait, une fois encore de se concentrer sur sa réponse. La douce Aileen avait fait glisser son regard sur les lèvres du jeune Serpentard, hypnotisée par les mouvements de celles-ci. Elle suivait le moindre sourire, le moindre de ses rictus avec une attention toute particulière. Pour confirmer encore un peu plus les pensées d’Alexis, la demoiselle lui demanda de répéter ce qu’il venait de dire en sortant doucement de sa contemplation. Ayant cette fois-ci installé un sourire amusé sur son visage, le jeune homme répéta, plus lentement tout ce qu’il venait de dire.
Elle secoua la tête et baissa les yeux avant de sortir, d’une toute petite voix, ou tout du moins, le pensait-il ; elle lui répondit.

    Ce n’est pas que je ne t’accepte pas. Au contraire, je…


Elle s’était arrêtée ; brusquement, pour ne pas continuer dans sa lancée ; malheureusement pour elle ; elle était déjà allée bien trop loin, et Alexis n’allait vraiment pas la rater. Il afficha doucement un sourire de triomphe avant de lever un de ses sourcils. Il aurait voulu parler ; mais sa raison lui conseilla d’attendre un peu ; d’attendre de voir ce que répondrait Aileen à tout cela.
Avec une lenteur, typiquement féminine, et parfaitement charmante, elle monta sa main a ses yeux afin de les cacher, tout en se massant doucement les tempes. Il n’aurait su pourquoi, mais à cet instant très précis, le Serpentard la trouvait incroyablement jolie, et dans son esprit, tout autres filles venaient de s’éclipser.

    Désolé McLane, mais c’est au-dessus de mes forces. Je… je ne veux pas te faire souffrir. Alors oublie cette histoire. Fais comme ci rien ne s’était passé. Ça vaudra mieux pour toi. Crois-moi.


Alexis soupira, et pourtant, il avait déjà tout un plan dans la tête. La jeune femme ne bougeait pas ; elle avait laissé son regard rivé sur le sol, mais elle ne s’était pourtant pas éloigné, d’un quelconque millimètre. Le jeune homme laissa un long, très long silence planer avant de laisser apparaître un doux sourire. Sans crier gare, il resserra son étreinte, attirant la jeune femme tout contre lui, et ne lui donnant aucune possibilité de fuite. Il n’avait que trop pu observer sa tendance aux fugues durant leur court entretien.

    Alexis… Appelle moi Alexis ; c’est beaucoup plus jolie que McLane… C’était aussi surtout qu’a chaque fois que ce mot sortait de la bouche de n’importe qui, une image de son père lui venait immédiatement a l’esprit..Et crois moi tendre Aileen, tu ne peux me faire souffrir plus que tu n’es entrain de le faire maintenant, en me repoussant. Il fit une pause pendant laquelle il défit l’emprise d’un de ses bras. Lentement, il monta sa main à la joue d’Aileen et la lui caressa tout doucement. Ne me repousse pas…. Pas cette fois-ci ; pas encore. Ne comprends tu donc pas que je ne suis plus celui que tu as connu depuis la premier jour…


Des bruits de pas qui se rapprochaient se firent entendre non loin d’eux. Quelqu’un approchait. Il soupira encore une fois avant de soulever avec tendresse la jeune femme, l’entrainant dans un coin plus tranquille. Il ne désirait pas être dérangé. Il se pencha à l’oreille de la jeune femme et lui souffla d’une voix langoureuse quelques mots.

    Tu m’excuseras je n’aimerai pas être dérangé. Alexis écarta sa bouche de la peau de la jeune femme qu’il avait frôlée, juste avant de plaquer la demoiselle contre le mur et de la bloquer de ses bras. Je te disais donc… Je ne suis plus le même Aileen ; laisses moi une chance de te le prouver. Je n’aurais jamais pris la peine de venir te parler comme je le fais si ce n’avait pas été important pour moi. Tu es importante pour moi Aileen…


Le jeune homme lui fit un tout petit sourire. Il était sincère sur la plupart des points qu’il citait, et il le savait. Bien évidemment il exagérait légèrement les fait ; mais cela n’était pas important… Ou pas trop…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}   

Revenir en haut Aller en bas
 

To kiss or not to kiss.... {Aileenchoute}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inside.the.darkness™ :: POUDLARD.INC :: Rez-de-chaussée -